Comment aider ses enfants face à la manipulation?

Auteur  
# 12/05/2013 à 17:58 Nathalie
Bonjour,
Comme je l'ai expliqué dans un autre sujet j'ai eu une relation avec un PN durant 12 ans. Je l'ai quitté mais mes enfants y vont toujours une semaine sur deux. Je suis en procédure pour récupérer la garde complète mais cela prends beaucoup de temps.
Ayant été manipulée je vois dans le comportement de mes enfants des réactions que j'ai moi-même eues sous emprises.
Ces comportements sont de plus en plus inquiétant, mes enfants ne me parlent plus beaucoup de ce qu'ils font chez leur "père", des fois des paroles sortent sans réfléchir comme "papa dit que tu veux le mettre en prison", "papa dit que tu fais la guerre". Ces paroles sont rares mais sortent quand même lors de moments anodins, sans aucunes raisons apparentes.
Depuis peu mon fils s'auto-punit donc il fait une bétise je le gronde un peu, car je ne suis pas du genre à crier souvent, je lui explique ce qui me rend mécontente et si c'est grave je puni mais très peu ou je parle avec lui. Je ne suis pas fort attirée par la punition je préfère l'avertissement et l'explication. De son coté lui me réclame plus il veut que je le punisse durant une semaine de jeux vidéos, pour une bétise minime.
De plus il tient des discours assez alarmant, il a beaucoup de culpabilité et elle transparait via des discours comme "je suis un mauvais fils", "je ne fais rien de bon". Et ces paroles viennent après de petite chose, comme par exemple si il renverse un peu d'eau.
Il n'a que 9 ans et a une opinion de lui médiocre alors que c'est un enfant formidable.
Ma fille quand à elle me parle encore un peu, elle n'a que 6 ans et reste encore spontanée dans ses réactions. Par contre, ces derniers temps elle change souvent son discours, par exemple elle est rentrée avec un bleu en forme de doigts sur l'épaule la semaine dernière, elle m'a dit qu'elle ne savait pas comment elle s'était fait cela. Ensuite, elle a dit à mon conjoint que c'était une amie à l'école. Pour changer de version dix minutes plus tard. Elle fait cela souvent comme quand elle me dit "tu sais maman papa boit beaucoup", ensuite elle dit "mais non maman tu as mal compris".
De plus ma fille n'ose plus parler devant son frère, selon elle il raconte tout à son père.
Bien d'autres faits m'inquiètent.
Et j'aimerais savoir comment aider mes enfants meme si la meilleure solution est de limiter les temps de garde, en attendant j'aimerais savoir comment m'y prendre et donc aimerais quelques conseils si vous en avez.
La ou je coince c'est dans la façon d'aborder les choses et leurs faire ouvrir les yeux. La difficulté reposant sur le fait que malgré tout ce qui leur a fait subir il est toujours leur père et que meme si parfois ils expriment une haine féroce envers lui ils le défendent quand même.
De plus j'ai constaté qu'ils développaient du déni ils ne se rappellent plus trop des disputes, des cris, des coups que j'ai vécu devant eux et ceux qu'eux même on vécu.
Donc voilà je sais que c'est un peu long mais j'ai besoin de conseils car la procédure judiciaire est si longue que je ne peux me permettre d'attendre, j'ai essayé de les aidés au mieux mais leur pn de père prends le dessus et je n'arrive plus a le contrer.
# 12/05/2013 à 18:24 Halto
Bonjour je suis dans le même cas.
Mes filles y vont un we sur deux. Elles me racontent ce qui les choquent et moi derrière je fais ouvertement des scandales au pn quand ce n'est pas acceptable: dernièrement il sous-louait à des gens (des inconnus) sans avoir même pris la précaution de poser un verrou sur la chambre des filles. J'ai hurlé très très fort!!!Auparavant il les avait forcées à se baigner dans une rivière bourrée de staphylocoques en compagnie de sa nouvelle proie. Ma fille ainée a donc manqué l'école pendant un mois à cause de son infection.
Je pense que vous, en gardant vos positions nettes et fermes, vous allez beaucoup les rassurer. Essayez de les faire parler des conditions matérielles de la vie avec lui, et donnez leur votre point de vue, votre cadre.
Vous pensez qu'il les frappe ou serait capable de les frapper? A ce moment là ils ont la possibilité d'être auditionnés par le Juge pour ensuite modifier le droit de garde. Vous avez un avocat?
# 12/05/2013 à 20:50 Nathalie
Merci pour votre réponse.
Et oui j'essaie de garder un cadre, mais c'est très dure surtout qu'il se passe des choses comme le fait que les enfants vont sur le toit au deuxième étage sans qu'il s'en aperçoive. Donc je remet le cadre et en informe mon avocat.
En ce qui concerne les coups ils en ont reçus avant que je ne me délivre, car au début de la séparation j'y retournais pour servir de bouclier à mes enfants. Il se passait des choses bizzard comme mon fils qui tombait et se cognait, ou qui témoignait de coup de pied après un appel aux pompiers pour rien, ils ont également fait une fugue. J'étais toujours sous le coup de la peur et les menaces de mort à l'époque. Donc je n'ai pas porté plainte de plus il ne laissait pas de trace, c'est quand j'ai vu pour la première fois un psy, que j'ai bougé contre lui quand il a fait une tentative de suicide au gaz. Tout ceci c'est déroulé sur 3 mois de temps, pour finir par une agression de sa part ou il m'a séquestré, abuser physiquement (pas jusqu'au viole) et frappée. C'est la que j'ai entamé ma procédure juridique contre lui. Et même sans avoir porté plainte il a reconnu les coups porté aux enfants, cela va faire un an en juillet que je me bas contre lui pour la garde. En mars un rapport d'enquête sociale a enfin prouvé qu'il buvait et frappait les enfants car ils ont été entendus par la dame.
Seulement la procédure est très longue et j'attends toujours une nouvelle date d'audience. Ce qui a provoqué cette enquete c'est qu'après mon agression j'ai fais une tentative de suicide donc les juges ont voulus approfondir les conditions psychologiques des deux parents. Et le rapport est largement en ma faveur vu que ma seule faute est d'avoir tenté de mourir et que les enfants n'ont que du positif à dire sur moi.
Donc ils ont été entendus mais c'est long et a coté de ca monsieur manipule sans vergogne. Il leur fait faire les corvées ménagère en les payant sous couvert de leurs apprendre le travail, alors que cela fait 16 ans qu'il n'a pas travaillé. Le pire c'est que les enfants sont contents ils économisent pour des objets comme un ordinateur, seulement papa alcoolique leur a déjà vidé la tire lire pour acheter de l'alcool.
Il a même essayer de manipuler les juges en leur faisant croire que la fugue était en fait une sortie , qu'ils avaient fait le mur à 9 et 6 ans dans un quartier festif et réputé pour son insécurité.
Et que envoyé son fils acheté du tabac à 9 ans seul était normal. Ce n'est donc plus qu'une question de temps vu que meme son alcoolisme est prouvé vu qu'il s'est présenté devant l'enquetrice ayant bu.
Mais je dois reconnaître que c'est dure mes loulous souffrent et ca me rends malade. Surtout que il est capable de tout et de n'importe quoi.
Désolée je me défoule un peu, mais la longueur de cette procédure est insupportable.
Surtout qu'il faut faire attention à tous et que ce genre de personnage est imprévisible.
Je vous remercie pour votre message.
# 12/05/2013 à 22:14 Nanou
bonjour,
je compatis à votre douleur, à votre frayeur face à ce monstre..mais tenez bon, un peu de patience , il va payer..vous le dites que tout est prouvé contre lui...c'est juste une question de temps..battez vous..et tenez bon..
vos enfants malgré les manipulations savent ce qui est bon pour eux..ils n'oublieront pas le mal que leur a fait endurer leur père... mais leur réaction est tout à fait normale..c'est leur père malgré tout..
restez correcte et sincère avec eux..dites leurs toujours la vérité ..soyez compréhensives et bonne avec eux.. valorisez les..contre toute dévalorisation de leur père (que j'imagine utiliser contre ses propres enfants)..montrez leur à quel point vous les aimez..sans chantage..à quel point vous leur faites confiance..ils sauront que vous les aimez..de tout votre coeur..et soyez sûre que vos enfants préfèreront la paix avec vous..plutôt que la guerre avec lui...ils savent tout.. les enfants savent tout...et ressentent tout..
bon courage dans votre combat pour vos enfants..pour vous aussi..
# 13/05/2013 à 07:33 Halto
Nathalie
Ne désespérez plus on va rester à vos côtés, et parlez autant que vous en avez besoin car c'est la seule façon de s'en sortir. Est ce que vous pouvez demander un avocat par l'aide juridictionnelle (un formulaire sur internet) et faire auditionner vos enfants pour le Juge parce que là vous parlez d'assistante sociale qui a entendu vos enfants, c'est ça?
Quand vous parlez de procédure, c'est du pénal ou bien c'est celle auprès d'un Juge aux Affaires Familiales?
Désolée, pas tout compris.
# 13/05/2013 à 13:22 Nathalie
Bonjour et merci pour vos messages ca fait du bien.
En fait la dame que les enfants on vu est une enquêtrice sociale nommée par le juge pour son enquête c'est un service spéciale de maison de justice. Donc, elle a un poids juridique c'est une façon pour le juge d'en apprendre plus sur l'environnement des enfants et permet d'entendre les enfants. Elle les a vu une première fois chez moi de manière individuelle et une fois chez le père. Ils témoignent loin des parents et décident eux mêmes si le témoignage sera communiqué directement au parent ou non.
Cette procédure est mise en place car ils sont trop jeunes pour passer devant le tribunal et selon la loi leur conditions ne sont pas assez grave pour aller plus loin. Tout au long de la procédure les parents sont vus à plusieurs reprises, avant et après le témoignage des enfants qu'on leur communique, soit directement comme pour moi, les enfants n'ont pas eus peur que j'entende ce qu'ils avaient à dire. Soit dans le bureau de la dame plus tard ce qui s'est produit chez le père les enfants avaient peur de la réaction de leur père. Ce qui permet à la dame de faire un rapport et de donner son avis sur ce qui serait le mieux pour l'intérêt principale des enfants. De plus lors de cette enquête il reconnait m'avoir frappé, qu'il frappe les enfants lors des devoirs et dit même qu'il ne comprends pas ce que pense son fils vu qu'il réagi bien après être frappé. Il les dévalorisent,... Puis à chaque rendez vous il embaumais l'alcool. Au final on a un rapport de treize pages avec témoignage des loulous qui prouve que je disais vrai. Mais la refixation d'audience est longue.
Cette procédure est celle du tribunal de la jeunesse pour le droit de garde.
J'ai une procédure en cours au pénal contre lui pour coups et blessure, séquestration et autre mais qui n'ira pas plus loin surement. Selon ce que j'ai compris je n'étais pas assez amochée et de plus je suis allé chez lui volontairement donc je perds du crédit dans ma plainte.
Quand je regarde mon parcours face à la justice depuis le départ je suis rien ne s'est déroulé normalement. De plus même si il manipule les juges ouvertement et qu'ils le voient ceux-ci ne me croit pas.
J'ai un super avocat prodéo et je suis décidée à me battre jusqu'au bout.
Mais bon les événements sont toujours inquiétant et j'en deviens super méfiante.
Des fois j'ai envie d'aller le trouver et de le démolir mais bon c'est pas légal. Quoique si je l'invite peut être que ca fera comme pour moi. J'exagère mais parfois l'envie est forte.
En tout cas merci pour votre soutien
# 13/05/2013 à 15:51 Halto
Ce juge qui a demandé l'audition des enfants est un JAF? C'est dans le cadre de la séparation?
# 13/05/2013 à 20:55 Nathalie
Oui c'est le juge du tribunal de la jeunesse je suis en Belgique, je suppose que le JAF c'est en France?
Et c'est dans le cadre de la remise en question de la garde alternée.
Lors de la séparation j'ai accepté la garde alternée car j'étais toujours sous emprise et il s'en prenait à moi à l'époque et non aux enfants. Mais il n'a pas tenu bon sur son faux role de père exemplaire. et j'ai relancé une procédure pour récupérer la garde.
# 14/05/2013 à 11:08 Halto
Bjr Nathalie,
Je comprends maintenant. Excusez-moi mais je ne savais pas que vous étiez belge. Est ce que les actes de non surveillance(promenade sur le toit) ou de violences ont été déclarées à l'enquêtrice sociale par les enfants ou par vous-même?
Il faut le faire car c'est sur toutes ces défaillances et incompétences qu'ils vont trancher. N'en omettez aucune!
# 14/05/2013 à 11:12 Halto
...et dès que vous avez besoin de parler ou de poser des questions, revenez. On est toutes passées par là, et sans soutien de la part de gens qui SAVENT et COMPRENNENT surtout de quoi on parle, c'est très dur de garder la tête hors de l'eau.
Amicalement
# 14/05/2013 à 20:42 Nathalie
Bonjour et merci pour votre soutien.
Une partie des choses sont relevées par les enfants dans l'enquête sociale, comme la violence et les problèmes du père exprimée sous leur forme à eux. Comme que changerais tu si tu avais une baguette magique? (question de l'enquetrice) mon fils réponds "les nerfs de mon père il faudrait au moins dix boite de médicaments". .
L'enquete remonte déjà à plusieurs mois donc le fait du toit est récent et n'y apparait pas comme les films d'horreurs qu'ils voient. Mais je transmet tout à mon avocat pour étoffer le dossier car depuis que l'enquete confirme mes inquiétudes il est claire que mes propos seront plus pris en compte.
De plus je reste pour l'instant discrète car rien n'est fait et ils sont toujours une semaine sur deux chez lui et ont peur donc me demandent de ne rien dire, de plus si je l'informe il aura le temps de trouver des arguments et je ne veux pas qu'il s'en sorte cette fois.
Mais il est claire que si ils reviennent avec des traces de coups ou des témoignages je vais à la police porté plainte et je ne lui rends pas.
J'ai d'ailleurs eu des inquiétudes pour ma fille qui est revenue plusieurs fois le vagin rouge et abimé. Je l'ai emmené chez un pédiatre pour voir ce qui se passait, pour lui ce n'est qu'un souci bénin et il faut juste lui mettre de la pommade. Je sais que cela fait parano mais je n'en peux rien il est trop fou pour que je ne surveille pas de près mes enfants. De plus il dort avec sa fille et il boit donc j'ai pris des précautions.
En tout cas je vous remercie car je me sens plus comprise que dans ma famille. Meme si je ne me sens pas seule et que mon conjoint est formidable.
# 14/05/2013 à 21:43 Halto
Bsr Nathalie,
Génial si vous avez un avocat, et si votre conjoint vous entoure. Beaucoup de femmes dans notre situation sont seules à encaisser les coups, physiquement ou psychologiquement.
Je comprends que vous faites votre maximum et ça vos enfants le ressentent, et ça les protège énormément.Votre vigilance les protège plus forte que tout.
Est-ce qu'il va y avoir une expertise psychiatrique pour votre ex-conjoint? Est-ce qu'il a dejà été convoqué par le Juge? est-ce que votre avocat ne peut pas le suggérer?
# 15/05/2013 à 18:24 Nathalie
Bonjour,
En mai de l'année passée après sa tentative de suicide il était obligé de voir un psychiatre sinon il allait en prison, car il a ouvert deux bonbonnes de gaz et la police voulait etre sure que ce n'était pas un attentat.
Ensuite, en juillet de l'année passée après l'agression et ma plainte j'ai demandé une aide psy pour moi à l'hopital en cours séjour ayant fait une tentative de suicide j'avais besoin de prendre du recul, j'ai du attendre une semaine pour y entrer.
Bizarrement quand il a appris cela il a fait une angoisse en pleine rue il sortait justement de chez son avocat, et est entré dans un centre volontairement le meme jour que moi. Ce qui pour le juge est une preuve de sa bonne volonté. Par contre il y a été traité pour angoisse et non alcoolisme et dépression grave ou manipulation. Disons que c'est le psy qui s'est fait manipuler.
Il a bien joué son coup une fois de plus. Par ailleurs il clame partout qu'il est en dépression depuis dix ans et s'en ai sorti en 2 mois ce qui parait suspect et a été relevé dans le rapport.
Donc maintenant en plus d'être alcoolique il prend des médicaments et se fait des mélanges il est donc plus dangereux et tout cela sans etre inquiété.
# 16/05/2013 à 07:24 Halto
Nathalie, quel courage vous avez!
A mon avis de victime et de mère de famille nombreuse, il faut mettre tous ces éléments dans un argumentaire et demander une vraie expertise psychiatrique qui déterminera la décision du Juge pour la garde des enfants. Vous ne pouvez pas rester dans cette situation avec cet homme qui boit, fait des mélanges alcool-médicaments, fait des TS etc...C'est trop lourd de risques.
A votre place , je listerais tous les actes potentiellement très dangereux pour les enfants, et enverrai ma demande à mon avocat. En l'absence de réponse de l'avocat, j'enverrai au Juge.
Est-ce qu'il n'y aurait pas des lois claires et précises se rapportant aux droits de l'enfant dans le cadre familial que vous pourriez revendiquer?
# 16/05/2013 à 07:25 Halto
oups j'enverrais
# 16/05/2013 à 20:59 Nahtalie
Les juges sont au courant de tout ses faits et ne les ont pas jugés suffisamment grave.
J'ai pris contact avec le service de l'aide à la jeunesse qui pour m'aider m'a juste proposé une aide ménagère.
Pour l'alcoolisme vu qu'il s'est présenté avec une prise de sang négative sortant du centre psy on l'a laissé tranquille c'est maintenant avec le rapport que l'on va me croire vu que l'enquêtrice relate qu'a chaque rendez vous il sentait l'alcool.
Au niveau des lois mes enfants ne sont pas considérés encore suffisamment en danger. Il existe deux article un qui fait intervenir le service d'aide à la jeunesse et l'autre le juge pour des fait plus grave.
Dans ce cas ci l'aide à la jeunesse n'a pas voulu bouger donc le juge ne bougera pas non plus. Je connais bien le système je l'ai étudié pour mes cours d'éducateur l'année passée et cette année. Je me suis renseignée partout cette situation n'est pas jugée grave. C'est la que l'on se demande ce qui est grave pour la justice.
Au final l'année passée quand j'ai entamé ma procédure j'ai démarré par le référé pour obtenir une décision rapide la juge m'a dit "madame il faut vous entendre avec monsieur, car la si vous continuez on va mettre vos enfants en institution" car j'avais fait une TS également après mon agression mais personne n'a compris que se faire séquestré, attouché, frappé et forcé à consommer des drogues, sans oublier le harcèlement moral et les menaces de mort, ça perturbait psychologiquement une personne.
Depuis que j'ai démarré ma procédure j'ai l'impression d'être entrée au cirque.
C'est mon avocat qui m'a expliqué le pourquoi de ce comportement des juges. En fait avant une mère arrivait pleurait un peu et on lui donnait la garde complète sans forcément de raisons. Depuis il se méfie des mères qui veulent stopper la garde alternée. Et la garde alternée est devenue plus qu'a la mode et on conseil aux parents de s'entendre.
Donc ici le père reconnait ses méfaits et on le laisse tranquille, je prote plainte contre lui et on ne lui fait rien. En sommes il a tout les droits et fait ce qu'il souhaite et se sent tout puissant.
Au fond il vient aux audiences les mains dans les poches en toute impunité.
C'est pour cela que l'audience à venir sera plus fructueuse car une enquêtrice du juge me donne raison. Donc je vais secoué mon avocat pour qu'il se presse pour demander une date.
Enfin voila ça ne donne pas du tout confiance en notre système juridique tout ça.
Je vous remercie de votre soutien et désolée pour la longueur du message.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×