provoquer la prise de conscience

Auteur  
# 03/01/2011 à 22:52 Abigail
je souhaite aider un de mes proches victime d'un manipulateur d'après ce que j'observe.Comment m'y prendre? Je suis très inquiète car l'emprise me semble de jour en jour plus forte avec disparition totale de tout esprit critique et dégradation de l'état psychologique. Merci de me donner un conseil si vous avez été confronté à cette situation.
# 11/01/2011 à 07:33 Victime
Bonjour Abigail,

Difficile de conseiller chaque cas est différent. Part du principe que toi tu veux arracher ton ami ou amie de quelque chose qu'elle ou lui veut garder à tout prix. Surtout ne pense pas une seconde que cette personne pensera à t'aider dans ta démarche (oui oui je parle bien de la victime) et qu'elle pourra même se braquer contre toi, une fois braquée ça sera d'autant plus difficile de l'aider. La prise de conscience doit venir de ton proche, ça doit faire son chemin, ça peut prendre des semaines, des mois même plus.
C'est très contradictoire, parce que pour gagner sa confiance tu dois être de son côté, ce qui veut dire accepter son choix d'être avec un manipulateur, de plus tu devras te montrer très discrète car si le manipulateur apprend que tu tournes autour de son objet il te fera rejeter.
Tu dois avant tout t'armer de patiente, enlève toi de la tête qu'une discussion franche va tout résoudre. Il est des victimes de sectes qui refusent d'admettre leurs malheurs même au bord du gouffre, ils sont manipulés également.
Le manipulé est souvent convaincu que la seule personne qui lui veut du bien et qui s’occupe réellement de lui est le manipulateurs, les autres ne sont que des profiteurs qui cherchent à couper sa relation privilégiée, ça te donne la difficulté.
Evite les refrains que d’autres auraient déjà pu répéter, ça ne fera que braquer la victime et ça te placera directement du côté de ceux qui lui veulent du mal (même si ce n’est pas vrai).
Ecoute attentivement, ne critique pas surtout, reste ouverte, pose lui des questions quand elle se confie mais garde toi de conseils, ne critique pas son manipulateur, renseigne toi plutôt discrètement, elle te parlera probablement de ses nombreuses qualités, du courant exceptionnel qui passe. Accepte ce qu’elle te dit tout en gardant à l’esprit que tout ça n’est que du vent, évidemment pas d’encouragement non plus de ce que fait son bourreau ! Prends le temps d’avoir un peu de confiance de sa part, construit petit à petit.
Si vous avez l’habitude d’aborder des sujets de psycho, aborde le sujet d’un témoignage lu sur internet ou dans un livre. Tu peux par exemple acheter ou louer (bibliothèque) un livre traitant du sujet de la manipulation. Au cours d’une conversation lui expliquer ce que tu lis en veillant bien à ce qu’elle ne se sente pas visée ! Aborder le sujet de plus en plus par rapport à ta lecture, à ce nouveau centre d’intérêt que tu portes. Elle se reconnaîtra peut-être petit à petit à travers un questionnement. Il y a aussi sur internet les émissions de Delarue sur les manipulateurs, il y a quelques témoignages de prise de conscience…
Je ne suis pas psychothérapeute donc difficile de conseiller… Voici encore une autre solution, consulter un psychologue qui pourrait t’aider dans la démarche, il t’en coûtera peut-être un peu d’argent mais l’amitié n’a pas de prix, attention d’en choisir un diplômé et de préférence avec bonne notoriété.
Bonne chance, tient nous au courant STP.
# 18/01/2011 à 21:08 Fleur
Courage pour aider votre amie Abigail, J'ai vécu pendant 3 ans avec un manipulateur. Voici les attitudes de mes amis qui m'ont aidé : patience, beaucoup de patience, être là même sans se voir, par sms ou mail, lorsque je racontais les "méfaits" de mon ex, une amie infirmière a eu la lucidité de faire la comparaison avec des femmes qui se confiaient dans le cadre d'une visite médicale et elle m'a dit que mon histoire ressemblait au "cercle infernal" que l'on retrouve chez les femmes battues. Elle m'a juste dit "fait attention", prend juste conscience de ça. Un de mes collègues m'a donné les coordonnées d'une amie à lui qui essayait de se sortir de ce genre de relation, c'est grâce à elle que j'ai entamé une psychothérapie. J'avais tendance à "défendre" mon bourreau, c'est un processus "normal" ds la phase d'emprise. Je savais très bien que ce qu'il se passait n'était pas normal et que je devais le quitter. Je suis intelligente et lucide. Votre amie aussi. Pensez-y qd vous aurez l'impression qu'elle vit dans un autre monde. Ne la jugez pas, ne l'abandonnez pas et surtout ne la culpabilisez pas. Parce que ça ne ferait qu'ajouter un nouveau malheur au sien et à l'isoler encore plus de la réalité. C'est le but de son manipulateur. Prenez de ses nouvelles régulièrement et dites lui qu'elle peut compter sur vous, quand elle en aura besoin. Un autre truc, qd elle vous raconte qqch de négatif concernant sa relation, posez lui des questions du genre "trouves tu ça normal?" "Qu'est-ce qui pourrait arriver qui dépasserait tes limites et qui mettrait fin à cette relation?" Ce sont des "trucs" de psy, faire prendre conscience à la personne de sa situation. On ne quitte pas facilement un manipulateur, il faut plusieurs tentatives. Préparez vous à ça pour ne pas la culpabiliser quand ça arrivera. Un jour ce sera la bonne et vous serez fière d'avoir été patiente. Moi je remercie mes amis qui m'ont tellement aidés, parfois sans s'en rendre compte, juste en m'écoutant avec une patience infinie. Félicitations Abigail d'être une amie attentive et courage pour soutenir votre amie!
# 25/01/2011 à 19:14 Abigail
Merci,Victime et Fleur, pour vos réponses pleines de bon sens. Lors de la première rupture de mon amie alors qu'elle me disait son soulagement, j'ai bien sûr abondé dans son sens et lui ai dit sans détours ce que je pensais du personnage en l'encourageant à fuir. Le lendemain la réconciliation est intervenue avec visiblement une emprise encore plus forte; Mon amie connaissant dorénavant mon opinion, craignant probablement mon jugement et certainement par amour propre ne me parle plus de lui que de façon positive.Mais je la vois devenir triste, stressée,négative sans jamais remettre en question cette relation. Auparavant elle était gaie, sociable, enjouée, aimante, généreuse dans tous les sens du terme et pleine de compassion, toutes qualités qui attirent ces individus malfaisants. Ce qui est difficile aussi, c'est que nous n'habitons pas la même ville mais je ne laisserai pas le lien se distendre même si nous nous voyons peu. je me demande quel est le déclic qui fait que l'on réalise qu'une relation n'est pas normale. J'ai assisté récemment à un échange entre eux, mon amie a essuyé deux remarques mielleuses et perfides, elle est restée interdite et m'a dit un peu plus tard " je ne comprends pas..." sans aucune rancune puisque l'intention méchante n'avait pas été décelée! Je garde donc en mémoire la question de Fleur: " trouves-tu cela normal ?"... si une plainte lui échappait...Merci encore de tout coeur à tous deux et courage pour échapper définitivement aux tristes sires!




# 26/01/2011 à 07:51 Victime
Bonjour Abigail,

Ton amie a de la chance de t'avoir. Ne te décourage pas, arme toi de patiente.
Ce qui peut faire prendre conscience est probablement différent pour chaque victime, on se sent si bien avec ces manipulateurs, ils répondent aux attentes, ils arrivent à convaincre que nous pensons mal, induisent leur façon de penser qui semble tellement facile, tellement mieux. Il m'a fallu du temps pour prendre pleinement conscience. Ce qui m'a fait prendre conscience en ce qui me concerne ce sont des ennuis de santé, des angoisses terribles - paralysantes, des étouffements - l'impression d'avoir un garo que l'on serrait à la gorge. Le lien avec le manipulateur n'a pas été tout de suite évident mais j'ai pris conscience que c'était elle qui m'étouffait, me serrait, me faisait douter de tout ce qui avait été une certitude pour moi.
Je ne prenais pas appui sur des amis car personne n'aurait pu croire, elle paraît formidable vis à vis des autres, ça m'aurait enfoncé encore plus.
Continue à ne pas lâcher, écoute surtout ne juge pas. Peut-être arriveras-tu à l'intéresser au sujet des manipulateurs narcissiques sans qu'elle ne sente que tu vises son compagnon.
Courage.
# 13/02/2011 à 12:02 Abigail
Merci Victime pour tes conseils avisés.
Pour l'instant pas de changement, peut-être une légère divergence d'idée dans un domaine autre que le domaine sentimental ...mais pas une critique, oh non juste un étonnement: comment lui si doué que j'apprécie tant par ailleurs, peut-il se tromper dans ses plans de carrière! et cela de très courte durée et retour à la case départ..;Je m'aperçois aussi d'abus sur le plan matériel auxquels je ne peux pas me permettre de faire allusion mais que j'observe avec dégoût; Me serais-je trompée? Serait-ce un simple profiteur? A priori actuellement, il est dans la tentative de séduction de tous les parents et amis qui malheureusement ne sont pas dans la même ville. Auparavant c'était l'indifférence. De quoi ce changement augure-t-il? Mon dieu, que je souhaite une prise de conscience! Comment ne pas s'apercevoir de choses concrètes comme les dépenses? Comment trouver cela normal quand on est une femme confrontée à un homme plus âgé! merci encore en tous cas.
# 14/02/2011 à 07:24 Victime
Bonjour Abigail,

Il est des choses complètement cartésiennes qui clochent qui sauteraient aux yeux de n'importe qui et même de la personne manipulée en temps normal( lorsqu'elle n'est pas sous manipulation). Malheureusement, c'est très difficile à expliquer, mais lorsque nous sommes manipulés, l'évidence est là mais nous la nions inconsciemment, nous devenons de vraies marionnettes, nous ne tirons plus les ficelles. Je dirais que ça ressemble un peu au processus d'oublis des mauvais souvenirs. Lorsque quelque chose de mauvais nous arrive nous oublions petit à petit, nous en gardons une trace dans notre mémoire, le plus souvent un brouillard de souvenir (qui nous sert le plus souvent d'avertissement pour la prochaine fois), mais les bons souvenirs l'emportent et nous continuont notre vie. Même chose avec les manipulateurs, mais avec des délais plus courts. Ils(Elles) nous font voir des choses de toutes évidences mauvaises, des choses qui d'une réflexion cartésienne évidentes nous prouvent la mauvaise personne à qui nous avons affaire, mais le manipulateur revient chargé de bonnes actions, bonnes intentions, avec les sourires, la tendresses, nous touchent là où c'est sensible au coeur alors le processus d'oubli des mauvaises choses se met en route extrêment vite et nous n'avons plus pleine conscience de nos décisions.
Sans donner une réponse absolue à tes interrogations, je dirais que le changement dont tu parles n'augure rien de très bon, c'est la phase d'endormissement. Sache que dès que le manipulateur est gentil ou donne quelque chose, il redemande le centuple en retour (pour ne pas dire l'impossible). Chaque phase de gentillesse va être suivie de reproches, d'emprises...
Courage et tient nous au courant.
# 22/02/2011 à 17:50 Fleur
Ce témoignage est très lucide, la phase de séduction (cadeaux, compliments, fusion amoureuse, etc)ne dure qu'un temps (le temps de "séduire" ou "re" séduire sa proie), ensuite il y a effectivement un retournement de situation, basé sur le "principe de la dette", où le manipulateur va reprocher à sa victime de ne pas être reconnaissante de tout ce qu'il a fait pour elle.
En fait, un manipulateur utilise absolument tout pour se déculpabiliser et se victimiser. Même ses pires méfaits, il les utilise à son avantage si sa victime s'en plaint. Par exemple, en prétendant que ça le perturbe qu'elle en parle, que si ça va mal c'est parce qu'elle vit dans le passé, qu'elle est rancunière, etc. Jusqu'au moment où la victime n'en peut plus (à ce stade, souvent son corps réagit : allergies, angoisses, insomnies, cauchemars,perte ou prise de poids, etc) et qui décide de le quitter, s'en suivra la phase de "séduction", etc. Un cercle vicieux, dont le seul "guide" est le manipulateur (qui paradoxalement fait croire à tout le monde que c'est lui la victime). Abigail, merci de soutenir votre amie,et de témoigner sur ce site, vous lire m'aide bcp, c'est important quand on est victime de ce genre de situation, tellement particulière, de prendre conscience que d'autres ont compris ce processus de destruction.
Je constate que ce qui est difficile pour la victime qui décide de quitter un manipulateur, ce n'est pas tant de faire le deuil de son "bourreau" mais plutôt de faire le deuil des illusions qu'elle a projetées sur cette relation (illusions soigneusement entretenues par le manipulateur...).
# 23/02/2011 à 10:42 Victime
Bonjour Fleur,

Merci aussi pour ton la justesse de ton témoignage.
Ce que j'ai remarqué chez la manipulatrice c'est que pour se porter en victime elle utilise quasi mes propres paroles. Un exemple simple, si je lui dit qu'elle m'a déçu par son attitude, elle me rétorquera exactement la même chose (parfois plusieurs jours ou semaines par après histoire de ne pas se douter de la copie). Je lui ai dit que j'en arrivai à ne plus comprendre son comportement elle m'a copié ces phrases également.
Et en ce qui concerne les illusions c'est effectivement entretenu de main de maître, car même après une dispute, ces illusions font encore partie des leitmotiv de sa part pour ne pas tout arrêter, elle les répète, les renforce et là le doute s'instal en nous, comment passer à côté d'un tel bonheur...et pourtant ce n'est qu'un tremplin glissant, chaque fois que vous prenez de l'élan vous vous casser la figure et chaque fois le manipulateur vous tend la main droite pour vous aider à vous relever tandis qu'il rajoute du savon sur la planchede la main gauche.
# 23/02/2011 à 16:06 Fleur
J'ai vécu exactement la même chose, une copie conforme de mes paroles.
C'est incroyable !!
Au début, il m'écoutait et promettait des changements (tout en se positionnant en victime, ce n'était jamais sa faute) mais comme il reproduisait systématiquement les mêmes scénario et que ses promesses de changements ne tenaient plus la route, il a mis en place cette "stratégie" au fur et à mesure.
Ce qui est très intéressant pour un manipulateur, non seulement il retourne la situation (il aime beaucoup ça) mais en plus, il a créé un phénomène que je n'avais jamais vécu avant : la peur de m'exprimer de peur de me retrouver très rapidement accusée de la même chose.
En écrivant ces mots, je réalise le niveau de toxicité d'une telle relation.
C'est une dictature au sein d'un couple.
J'ai une petite question pour "Victime" : avez-vous qques petits trucs pour réussir à tenir le coup une fois que l'on a quitté une personne manipulatrice ?
Suite à mes précédentes rupture avec lui, j'en ai qques uns mais toute idée nouvelle est la bienvenue pour affronter cette "cure de désintoxication" si pénible.
D'avance merci
# 27/02/2011 à 10:35 Abigail
Bonjour Fleur et Victime,
Je voudrais vous poser une question. Après une prise de conscience ayant entrainé une rupture, l'emprise devrait être moins forte et le doute subsister. Or j'ai l'impression que c'est l'inverse chez mon amie. Ces derniers jours, elle m'a beaucoup parlé de sa santé: Boutons d'herpès, fatigue intenses, douleurs d'estomac, infection urinaire... Je lui ai suggéré de réfléchir, se sentait-elle stressée, de quoi avait-elle peur car ce type de maladies à répétition peut traduire un malaise psychologique... Elle rapporte tout au travail et par ailleurs a mal accepté mes propos et m'a répondu sur un ton agacé. Depuis plus de nouvelles.mais je veille de loin...et elle le sait... Ce qui me désole aussi, c'est qu'elle dénigre plus ou moins tout le monde autour d'elle sauf celui qui selon moi est à rejeter... Elle croit aux mensonges les plus grossiers! Au début de leur relation, elle émettait quelquefois des doutes quant à l'avenir avec lui mais je n'avais pas réalisé et n'ai pas pu la soutenir autant qu'il aurait fallu. Mais ayant douté au point de rompre, peut-elle maintenant avoir tout oublié! Elle m'a dit qu'elle n'était bien qu'avec lui, que tous les autres la fatiguaient, les voir lui demandait un effort...auquel elle attribue sa fatigue. Fleur, surtout ne craquez pas! Le plus difficile est fait et "ce qui ne tue pas rend plus fort". Je suis sûre que Victime peut vous aider, vous encourager par son exemple et j'espère qu'un jour je pourrais vous dire: "maintenant je l'aide à se reconstruire" mais visiblement nous n'en sommes pas encore là et c'est sa jeunesse qui passe, cette période où l'on a encore toutes les possibilités devant soi, si éphémère... Quel gaspillage! Victime, j'ai suivi ton conseil et suis allée voir un psy. Ses recommandations sont identiques aux vôtres: Cela doit venir d'elle mais surtout ne coupez pas le lien...et c'est ça qui est difficile: essayer de faire remarquer qu'une situation est anormale sans critiquer. Je n'ai pas toujours et même rarement la présence d'esprit nécessaire...Alors je suis juste là, témoin affligé!
Encore merci pour votre aide à tous les deux, j'y puise beaucoup de réconfort et surtout soyez fiers de vous !
Abigail
# 28/02/2011 à 08:55 Victime
Bonjour Abigail,

Bravo pour tes efforts, votre amie a beaucoup de chances de vous avoir et un jour elle vous en sera reconnaissante. Après la prise de conscience et la rupture, il y a d'abord un soulagement mais paradoxalement s'en suis une angoisse terrible, celle d'avoir peut-être fait le mauvais choix, de ne pas avoir été capable de changer les choses pour que cet être si merveilleux puisse rester près de nous, d'oser le faire souffrir et plus encore le besoin d'être rassuré qu'il tient encore à nous. Alors commence un autre combat, terriblement plus difficile, celui contre soi même. Cette voix qui nous dit que nous avons raison et cette autre qui nous pousse à faire preuve de compréhension et de gentillesse. Nous sommes dans l'incertitude et dans le besoin d'être rassuré (par le manipulateur surtout) et les plus gros mensonges y contribuent car ce ne sont pas les mensonges eux mêmes que nous percevons mais l'infime vérité qui nous rassure (nous n'attendions que ça, une véritable soif).
Je crois qu'il y a aussi un phénomène d'addiction, que notre cerveau a pris tant de plaisir à cotoyer ce manipulateur que nous en avons fabriqué de l'ocytocine, et que la rupture directe nous mets en manque véritablement (c'est une de mes explications, à la façon des fumeurs qui arrêtent de fumer mais ont besoin de nicotine). Une façon de compenser est de faire du sport et/ou des choses qui nous tiennent à coeur (pour autant que nous en ayons le courage), ce n'est pas miraculeux mais je pense que ça fait partie de la thérapie. Pas la peine d'espérer un bond phénoménal dans le changement de comportement en tout cas, c'est trop difficile. Pour les maladies, ça me paraît normal, il y a eu beaucoup d'adrénaline, de stress qui nous ont dopés et lorque nous commençons enfin à respirer une partie de ces dopants disparaissent et notre esprit usé influe sur notre physique, sans compter que les glandes surrénales soumisent à grands régimes peuvent aussi déglinguer notre barrière de défenses.
La première reconstruction devrait être la confiance en elle et pour l'y aider si je dois me baser sur mon expérience, je dirais que ça se fait sur de petites choses qui paraissent insignifiantes : votre amie doit certainement douter d'absolument tout d'elle, jusqu'à sa façon de marcher, s'habiller, dire bonjour, tout ! Je pense que si elle exprime des doutes sur ce qu'elle pense ou fait (même les plus petites choses), il faut la rassurer mais de la façon la plus concrète. Par exemple si elle dit qu'elle a l'impression de rater ce qu'elle entreprend, lui parler des compliments que d'autres lui ont fait en les citer (les personnes et les compliments), ne pas insister, ne pas flatter. Eviter de parler de généralités, plutôt cibler des cas concrets avec des dates, des noms. A mon sens ça ne sers à rien de lui dire qu'elle est formidable, mais plutôt lui expliquer par des souvenirs, des actes concrets, des 'souviens toi...'.
En tout cas j'ai eu besoin de l'avis d'autres à mon sujet pour m'assurer que je n'étais pas fou, j'ai été chercher ce dont j'avais besoin, les personnes ne s'en sont pas doutées car je suis resté très discret mais je me souviens que ça faisait un bien fou, ça m'a reconstruit.

J'ai tout retourné dans tous les sens pour comprendre ce qu'il m'était arrivé, je ne considère pas ça comme une vérité universelle mais si ça peut aider d'autres, je le livre avec plaisir et dans l'espoir que ça puisse aider.

Abigail, je pense que tu agis de la façon la plus appropriée, courage, les résultats sont peut-être éloignés mais ils en valent la peine.
# 01/03/2011 à 23:41 Abigail
Bonsoir Victime,
ça va être dur de maintenir un lien étroit même si j'y suis résolue bien sûr. En effet, c'est insupportable d'entendre parler l'autre par la bouche de celui qu'on aime et qui visiblement a perdu tout sens de l'humour et fait étalage de grands sentiments et personne ne trouve plus grâce à ses yeux.Et on se méfie de tous sauf de l'oppresseur. Mes propos sont confus mais je suis sûre que vous comprenez!
Je suis démoralisée ce soir. J'ai envie de ne pas être témoin de ce lavage de cerveau et de toutes façons, je suis tellement impuissante...Bon, demain sera un autre jour...
# 02/03/2011 à 07:17 Victime
Bonjour AbigaIl,

Oh oui c'est difficile et je pense pouvoir comprendre. Et pourtant un jour il aura besoin de vous tôt ou tard. Il aura besoin de quelqu'un qui comprenne ce qu'il vous confiera. Là je pense m'en être sorti à 95 % mais les 5 derniers sont encore difficile, j'en parle à une amie mais je sens bien qu'elle ne comprends pas, qu'elle pense qu'il s'agit d'un malentendu et que pour elle tout serait mieux si je replaçais l'église au milieu du village. Elle ne comprends pas la toxicité de la relation, de la tentation encore parfois présente qu'il faut nier de toutes ses forces. Avec une amie comme toi, cette personne trouvera son point d'appui j'en suis sûr, tout ne se fera pas tout seul mais c'est déjà un gros avantage. C'est normal d'être découragée de s'entendre crier derrière une vitre où de l'autre côté personne n'entend, c'est frustrant, culpabilisant mais chaque petit pas compte.
Autorisez-vous le découragement sachant qu'après vous reprendrez encore plus déterminée.
Courage.
# 05/03/2011 à 15:12 Abigail
Bonjour Victime,
C'est toujours un peu le découragement car je m'aperçois qu'elle me crédite d'intentions peu louables, aussi vais-je prendre du recul et attendre qu'elle m'appelle tout en restant vigilante. Peut-être de cette façon s'apercevra-t-elle que ma proximité lui apportait du réconfort, que ma motivation n'est pas l'intrusion dans sa vie. Du reste, si un jour elle parvient à se séparer de cet individu et soit heureuse avec un autre, un gentil tout simplement, je compte bien ne plus me mêler de ses affaires de coeur!!!!
Je cherche toujours à lui ouvrir les yeux ultérieurement et je me dis que si un jour elle laisse échapper une plainte, je pourrais lui indiquer un site comme par exemple S.O.Smanipulateur ou le site le fionisme. Celui sur lequel nous échangeons me semble vraiment intéressant pour comprendre en profondeur et pour le soutien. Le fionisme pour quelqu'un qui n'est pas trop porté sur la psychologie me paraît percutant pour déchirer le voile et mettre en évidence la stratégie stéréotypée du PN dans un 1° temps. Qu'en pensez-vous,même si cela la heurte, elle pourrait s'y référer en cas de besoin?
ceci dit je désespère qu'elle se confie encore à moi comme lors de sa 1° et unique tentative de séparation.
Peut-être a-t-elle refoulé totalement mes avertissements et ne doute-t-elle plus du tout de lui en attribuant son stress à d'autres causes (le travail)? Et alors elle risque de ne jamais se réveiller!
Surtout continuez à vous reconstruire sans jamais plus douter de vous! Vous avez fait 95% du chemin, c'est le plus dur et ceux qui vous lisent ont besoin de savoir que l'on peut s'en tirer et surtout seraient tristes pour vous! Courage! Serrons- nous les coudes! A bientôt, Abigail
# 15/03/2011 à 09:04 Victime
Bonjour Abigaïl,

Tous les moyens sont bon effectivement, mais il faut y aller très doucement, comme si l'idée venait de votre amie.
Je ne connaissais pas le site sur le fionisme...effectivement le terme est un peu ...surprenant...mais le site est bien fait. Il existe aussi quantité de littératures, aussi des témoignages sur internet via l'émission de Delarue sur les manipulateurs.
J'espère que la situation s'est stabilisée pour votre ami.
A bientôt.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×