manipulateur pervers ou narcissique ?

Auteur  
# 29/11/2014 à 13:13 mégane
bonjour,

j'aimerais comprendre la différence entre un manipulateur pervers et manipulateur narcissique ?

j'ai subi un manipulateur que je qualifie de narcissique. je suis allée consulter pour qu'on m'aide à y voir clair.
tout ce que j'ai dit a conclu à de la manipulation mentale. mais cet homme n'était pas "méchant" comme on peut le lire sur certains manipulateur pervers, il ne me frappait pas, ne m'insultait pas mais il était malsain par son comportement, son langage, sa communication. il était très narcissique, faisant beaucoup de sport. il me disait des choses pas très gentilles mais c'était détourné, il était aussi moqueur.
il m'a fait du mal par son comportement, sa manipulation, j'ai mis des années à m'en rendre compte. la psy m'a dit clairement que c'était de la manipulation, pourtant parfois encore j'ai des doutes et je sais que je ne dois plus en avoir. le travail que je dois faire est de pouvoir le croiser (j'ai des chances) en étant sereine et sans qu'il ait d'emprise sur moi.

merci pour l'explication entre manipulateur pervers et manipulateur narcissique, ce que m'a dit la psy c'est qu'il n'avait pas le profil "parfait" du manipulateur pervers parce-qu'il pouvait faire preuve de sensibilité et d'empathie à travers son art, la musique. mais il était malgré tout un vrai manipulateur narcissique.
# 30/11/2014 à 21:26 Scarlett (site web)
Bonjour Mégane,

Ah, comme je vous comprends ! Il y a tellement de termes différents que les concepts sont totalement vidés de leur sens au fil du temps.

Personnellement, je ne me base que sur le DSM ou "manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux" qui est rédigé par des psychiatres reconnus. C'est une source fiable, élaborée par des spécialistes et non de simples articles de journaux où n'importe quel "psy" vient rajouter son grain de sel selon son bon vouloir.

Un petit rappel : la manipulation est un mode d'interaction avec autrui et ne constitue ni un trouble de la personnalité, ni une maladie mentale. C'est simplement un outil relationnel utilisé par tout le monde, à plus ou moins grande échelle. Nous manipulons tous !

On parle d'une personnalité manipulatrice quand l'individu est structurellement manipulateur, c'est-à-dire quand il s'est construit en ayant systématiquement et uniquement recours à la manipulation. La manipulation est le contraire de ce qu'on appelle "assertivité". Ceux qui manipulent sont des individus qui veulent à tout prix garder le contrôle sur les autres et sur les situations. S'ils veulent obtenir quelque chose de vous, ils vont vous manipuler (transformer la réalité et l'adapter à vos attentes) pour arriver à leurs fins.

Le narcissisme est sain car c'est ce qui nous permet de construire notre propre identité et notre estime de nous-mêmes. C'est grâce à ça que nous existons en tant qu'individus séparés en personnalité les uns des autres.

En gros : un manipulateur n'est pas forcément un narcissique pathologique mais tous les narcissiques sont des manipulateurs. C'est leur seul et unique langage. Donc le terme "manipulateur narcissique" est totalement redondant. Quand on dit "narcissique", cela signifie obligatoirement "manipulateur". C'est comme dire "pain avec farine"

Maintenant, pour la partie pathologique. Selon le DSM, il existe :

- le trouble de la personnalité narcissique : c'est un narcissisme dit pathologique car l'individu a une image grandiose de lui-même qui ne correspond pas à la réalité. Il se sent supérieur aux autres personnes et manque totalement d'empathie envers eux. En gros, étant donné qu'ils sont inférieurs, ils sont plus proches de l'objet que du sujet.

En voici les caractéristiques :

1. Les personnes qui ont cette personnalité ont un sens grandiose de leur propre importance. Elles surestiment habituellement leurs capacités et exagèrent leurs réalisations, ce qui les fait paraître vantardes et prétentieuses.

2. L'exagération de leurs propres réalisations s'accompagne souvent d'une sous-estimation (dévalorisation) implicite de la contribution des autres.
Ces personnes sont souvent préoccupées par des fantasmes de succès sans limite, de puissance, d'éclat, de beauté ou d'amour idéal.

3. Elles pensent parfois qu'elles ne peuvent être comprises et entourés que par des gens eux-mêmes spéciaux ou ont un statut élevé et disent que leur entourage est "unique", "parfait" ou "brillant".

4. Ils dénigrent en revanche la qualification de ceux qui les ont déçus.

5. Les individus qui ont une Personnalité narcissique ont habituellement un besoin excessif d'être admirés.
Leur estime d'eux-mêmes est en règle générale très fragile.

6. Ils s'attendent parfois à être accueillis avec un tapis rouge et sont étonnés si les autres n'envient pas ce qu'ils possèdent. Ils cherchent constamment les éloges, souvent avec beaucoup de charme d'ailleurs. Ces sujets pensent que tout leur est dû et c'est ainsi qu'ils s'attendent à faire l'objet d'un traitement de faveur.

Ils ont tendance à nouer des relations amicales ou amoureuses seulement si cela leur est utile pour atteindre des objectifs ou augmenter leur estime d'eux-mêmes.


7. Les individus qui ont une Personnalité narcissique ont généralement un manque d'empathie et des difficultés à prendre conscience des désirs, du vécu subjectif et des sentiments d'autrui.

Ceux qui entrent en relation avec des personnes narcissiques ressentent typiquement chez leur interlocuteur une froideur émotionnelle et un manque d'intérêt réciproque.

8. Les personnes narcissiques sont souvent arrogantes et hautaines. Leur attitude est souvent snob, méprisante ou condescendante. Des exemples typiques sont le fait de se plaindre qu'un serveur maladroit est "impoli" ou "stupide" ou de sortir d'un examen médical avec une évaluation condescendante du médecin.


Je pense que votre ex compagnon présentait le trouble de la personnalité narcissique.

Par contre, ce n'était pas un pervers narcissique ou manipulateur pervers (intitulé qui correspond bien) car il n'y avait pas cette dimension à la fois antisociale, sadique et paranoïaque. Ainsi, la dernière version du DSM n'inclue pas la perversion narcissique comme trouble de la personnalité en tant que tel. Il s'agit en fait d'un mélange extrême de troubles comme cités ci-dessus. Cependant, étant donné le nombre croissant de victimes, il est fort probable que dans les éditions ultérieures, on retrouvera le portrait clinique de ce trouble.
# 01/12/2014 à 18:19 mégane
bonsoir Scarlett

merci pour ces explications très intéressantes !
donc mon ex compagnon était dangeureux. c'est ce que je retiens en tout cas. il a trouvé une autre compagne très rapidement, il a un besoin constant d'être admiré.
# 22/12/2014 à 08:25 maryse
Bonjour,
Pourriez vous me dire si pour vous ce profil de personnalité est "normal" concernant les emotions :
"Je ne dois pas etre sous la dependance de quelqu un"
"Il est preferable que mes emotions ne soient pas percues par autrui"
"Lareflexion me permet de m'éloigner de l'expression de mes émotions. Il est plus securisant et plus interessant de penser et de comprendre que de se laisser aller à ressentir"
"Plus j'accumulerai de connaissances , moins j'aurai a montrer mes emotions"
Developper mes connaissances est une façon de trouver la sécurité"
# 22/12/2014 à 11:32 Scarlett (site web)
Bonjour Maryse,

Déjà, il n'existe pas de "normalité" à proprement parler. Chacun exprime ses émotions en fonction de sa personnalité, de sa construction psychique. Il ne faut pas non plus voir des troubles de la personnalité à tous les coins de rue . Et rien ne vous oblige à côtoyer quelqu'un avec qui vous n'avez pas d'affinités.

Pour ce qui est des traits que vous mentionnez, c'est tout simplement un mode de fonctionnement psychique qui privilégie la réflexion à l'émotion. Certaines personnes fonctionnement ainsi. Je ne vois rien de plus... L'individu dont vous parlez s'est construit de cette façon.

Après, nous ne sommes pas tous compatibles les uns avec les autres donc si vous ne vous entendez pas avec lui/elle, recherchez des personnes plus proches de votre mode de fonctionnement.
# 23/12/2014 à 07:42 maryse
bonjour, effectivement, il vaut mieux vivre avec quelqu un qui donne lui aussi. Je suis quand meme surprise que si peu d'empathie ne serait qu 'un mode de fonctionnement. Avoir quelqu'un en face de soi qui ne montre jamais le moindre signe d'affection c'est plutot desesperant. Mais bon, si je ne suis pas contente je sais ce qui mereste a faire :-)
# 23/12/2014 à 12:52 Scarlett (site web)
Maryse,

Il y a des personnes qui sont froides et distantes de caractère. Il y a aussi des gens qui sont juste difficiles à vivre pour certains et pas pour d'autres. Il y a des individus qui ne se "connectent" pas avec les autres et qui vont ressentir peu d'empathie. Nous ne sommes pas tous coulés dans le même moule sans pour autant avoir un trouble psychique dès qu'on ne veut pas montrer ses émotions. Si cette personne ne montre pas de signe d'affection envers vous, essayez de voir comment elle se comporte avec les autres. Il peut y avoir plusieurs explications possibles : problème avec vous, problème dans la relation, différence de perception des émotions de manière générale, etc.

Dans ce que vous écrivez au-dessus, il n'y a aucun élément qui permette de dire que cette personne présente un trouble de la personnalité. Si vous en avez la possibilité, éloignez-vous simplement.

Bonnes fêtes !
# 24/12/2014 à 07:31 maryse
Merci infiniment d'avoir repondu à mes messages. Il est comme ça avec tout le monde, même avec ses filles, il veut bien recevoir mais ne donne pas, il a toujours été comme ça, "il me disait au début de notre rencontre que les gens étaient ensemble par hazard".après, qu'il était contre le mariage et même contre l'heritage, et dernièrement qu'il n'a jamais dit qu'il changerait. Au debut,je donnais, aujourd'hui je n'y arrive plus. Il m'est difficile de partir, je suis assistante maternelle, j'ai 50 ans.
# 24/12/2014 à 12:28 Scarlett (site web)
Maryse,

S'il a toujours été comme ça, ce n'est pas aujourd'hui qu'il va changer ! Il dit lui-même qu'il n'a jamais dit qu'il changerait donc je vous souhaite bien du courage. Si vous ne pouvez pas le quitter, essayez peut-être de diversifier vos activités et loisirs personnels pour trouver du bien-être ailleurs que dans votre couple...?

Bonnes fêtes !
# 24/12/2014 à 17:13 maryse
Encore merci et bonnes fêtes.
# 27/12/2014 à 17:46 maryse
Bon, j'ai parcouru pas mal de blog sur les pervers et ça lui correspond bien sur 17 points , reponses toujours floues concernant les sentiments, par contre, il ne correspond pas du toutconcernant le coté je suis seducteur ", donc ce n'est pas un pervers narcissique, mais les differents tests que j'ai fait me l'indique comme tel, je n'y comprend rien :-)
# 28/12/2014 à 13:12 Scarlett (site web)
@Maryse,

-> Quels sont les "tests" que vous avez faits pour savoir si votre compagnon est un pervers narcissique ? Sur mon blog par exemple, je ne donne pas de "test" mais un ensemble de critères qui, s'ils sont tous réunis chez une personne, indiquent des traits de manipulation perverse.

-> Si vous parlez des fameux 30 critères d'Isabelle Nazare-Aga, ils ne désignent pas des pervers narcissiques mais des manipulateurs tout court. Un manipulateur n'est pas forcément pervers, attention aux amalgames.

Ce n'est pas parce qu'un homme ne vous dit pas qu'il vous aime, se montre froid émotionnellement et ne s'intéresse pas à vous que c'est forcément un manipulateur pervers (autre appellation du pervers narcissique).

Les pervers narcissiques existent bel et bien et sont des êtres dangereux, à ne pas confondre avec n'importe quelle autre personnalité difficile.

-> Qu'avez-vous à gagner à savoir que votre compagnon est un pervers narcissique ? Vous avez écrit au-dessus "il m'est difficile de partir". En quoi cela changerait votre décision que quelqu'un vous dise "oui, c'est bien un PN" ? La seule solution face à un PN est de partir = vous protéger. Ou alors vous acceptez de souffrir. C'est votre choix.

Quand on ouvre les yeux, c'est que l'emprise commence à s'amenuiser (quand on est vraiment avec un PN) et c'est à ce moment qu'il faut se sauver.

Le seul et unique conseil que je donne aux personnes en proie avec des personnalités difficiles, toxiques, manipulatrices et/ou perverses : PARTEZ ! Si vous avez tout essayé, épuisé votre énergie avec quelqu'un qui se fiche de vos émotions, partez ou acceptez-le tel qu'il est. Faites votre choix mais cessez d'attendre un miracle.

Certains peuvent croire que c'est la solution de facilité. Non justement. Il est bien plus difficile de reprendre le contrôle sur sa vie et de fuir les griffes de son bourreau que de rester sous sa coupe comme une marionnette. Sauf que quand on est avec un vrai PN, on arrive TOUJOURS à un carrefour où soit on sauve sa peau, soit on s'effondre totalement psychiquement et physiquement. Ce ne sont pas des mots en l'air mais une réalité. Combien de victimes sont passées à 2 doigts du suicide et ont sombré dans la dépression avant de réaliser qu'en fait c'était à cause du harcèlement du pervers narcissique dans leur vie !

Si vous restez avec ce genre de personnes, ne vous attendez pas à un changement, prenez le bon (si vous en trouvez) et surtout le mauvais. Acceptez de ne pas recevoir l'affection que vous demandez. Acceptez la frustration et l'indifférence (ainsi que l'humiliation et l'anéantissement quand on est avec un PN) car c'est tout ce que ces personnes peuvent vous donner. Bien entendu, renoncez à vos "rêves" d'une relation amoureuse, épanouissante et équilibrée ! Avec un PN, vous êtes carrément dans un déni absolu de la réalité si c'est ce que vous attendez.

C'est comme si vous demandiez à un pommier de vous donner des citrons, c'est la même chose. Vous pouvez rester là, à attendre vos citrons du pommier ou bien, planter un citronnier

Je compatis à votre souffrance et je sais que ce n'est pas facile de sortir de la coupe de quelqu'un qu'on aime mais si c'est une solution que vous cherchez, il n'y en a qu'une à mes yeux.

D'autres personnes auront peut-être des avis différents à vous donner...
# 31/12/2014 à 07:18 maryse
Scarlett,
Les tests sont bien ceux d Isabelle Nazare-Aga, mais plus détaillé dans le "blog de médiation 34". (Il correspond aux "questions" - 1,2,3,4,7,8,10,11,17,18,19,20,21,22,23,24,27.
Quand je dis ça, ce n‘est pas, en permanence, c‘est par moment des "pics", de façon sournoise. Ce n'est pas je te dévalorise 24 heures sur 24. C'est une ambiance.
C'est pour des broutilles en évitant que ce soit devant les gens. C'est par exemple, hier, on va chercher du bois à deux voitures, la mienne (petite) est bien chargée, au retour, il ne m'attend pas du tout, bref, si j'ai le moindre probleme débrouille -toi. Par contre, il sera du genre, si je le transporte pour aller quelque part, autour de chez nous, a m'indiquer la route comme si j'etais une idiote et que je ne connaissais pas la ville. C'est donc, vraiment des broutilles, comme me disait une amie "il est joueur"!
Pourquoi vouloir savoir s'il est manipulateur ? Pour me dire que ce n'est pas moi qui déraille, que je ne me fais pas des idées. Je sais que ça ne sert à rien, parce que, qu'il soit comme ça ou non, que ce soit moi qui soit fragile ou non, le fait est que si ne nous accordons plus il faut se séparer, c'est tout. Merci encore, et bonne année.
# 02/01/2015 à 09:01 maryse
Scarlett, bon en me relisant je me rends compte que mes exemples ne veulent rien dire. En fait , ca m'a fait remonter des souvenirs, que dans les magasins, en vacance, a chaque fois il s'en allait, du coup, je le cherchais. Trajet à deux voitures pour aller quelque part, il me semait (et j'ai toujours eu des voitures en mauvais etat !). Examen médical (suspicion de problème à un sein) "on meurt tous de quelque chose" "moi je n'ai rien". D'une manière générale, toujours à envoyer des pics, très ironique.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×