Ca recommence

Auteur  
# 03/11/2014 à 09:49 emma
Voilà des mois que ca se maintenait avec Douglas mon PN puis comme chaque année à cette période il accentue les menaces et me rends dingue du coup forcément je déprime je pleure.. et forcément il me traite de sale dépressive bla bla comme toujours...

Je suis dans une impasse , j'ai nul part où aller car ma maison est en location et mes parents ne veulent plus entendre parler de mes histoires ils ont deja trop souffert !

Je sombre peu à peu dans cette dépression.

En plus comme je ne peux pas avoir d'enfant sans recours au don d'ovocyte il me menace encore plus et me fait du chantage à ce niveau là.

J'ai deja fait 2 fausses couches suite à 2 tentatives en fiv do.

Bref ma vie est un enfer et je reste dedans volontairement. Comme le dit le livre connu je suis la complice de mon bourreau.

Emma
# 04/11/2014 à 18:05 Scarlett (site web)
Bonsoir Emma,

Je vous souhaite bien du courage dans votre choix de vie parce qu'effectivement, vous êtes dans une impasse. Rien n'est possible avec un PN. Cette personne a un trouble de la personnalité, comment voulez-vous avoir une relation équilibrée ? Il ne PEUT PAS vous aimer, vous respecter, vous protéger. Il a l'air "normal" mais il ne l'est pas.

Ce n'est pas pour vous faire peur parce que je compatis avec vous mais ne vous voilez pas la face par pitié. Un jour, il va vous abandonner comme un vieux jouet, que vous ayez un enfant ou pas, que vous soyez malade ou pas. C'est sans issue.

Courage.
# 30/11/2014 à 16:51 april
Emma, si vous êtes notre Gaelle de feu sos, cela me désole que les témoignages explicites, décrivant la non -assistance du pn en cas de maladie, d'urgence, sa jouissance malade des situations d'avortement, d'infertilité ou de maladie diverse ne vous aie pas fait faire volt face.
Votre vie est un enfer dîtes-vous; alors pourquoi vouloir y faire entrer un enfant qui pleurera un jour en écoutant Stromae ?
Si je vous dis cela, c'est que quand il y a des enfants, aux yeux de la loi, cet homme reste leur père; et si personne ne les conforte dans leur idée que oui ce parent est mauvais, -en l'espèce leur autre parent- leur ressenti invalidé, ils franchiront eux aussi la porte de cet enfer somme toute familier.

Je ne fais que passer sur le forum et envoie mes meilleures pensées à ceux et celles que j'ai pu y croiser, en me rappelant de leur soutien, leur "présence", leurs éclairages divers, leurs bons mots et nos étranges fou-rires virtuels, prouvant que nous étions en vie. April
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×