la peur reste

Auteur  
# 21/11/2012 à 03:59 soufre-douleur
Bonjour,
Ma manipulatrice pervers et narcissique est/était ma grande soeur. Cela a duré (ou dur depuis) 32 ans...

Désole pour mon long message, je crois que j'ai besoin d'aide...

Depuis 10 mois j'ai décidé de prendre mes distance radicalement.
Elle a 6 années de plus que moi, lorsque j'étais petite et que nos parent s’absentaient elle me battait. Elle m'a toujours écrasé, puis accusé, une véritable grande jouissance pour elle. Quand elle ne pouvait plus avec les gestes en grandissant alors c'était avec les mots, les fait.
La formes était donc différentes mais le fond est le même, j'ai mis du temps à m'en rendre vraiment compte.
Je ne pouvais pas le plaindre sinon cela ce retournait contre moi de plus belle.
Petite elle me terrifié, et en jouait. Mais finalement encore aujourd’hui elle me terrifie.

Adulte elle m'a dit avoir culpabilisé sur le fait de m'avoir frappé, qu'elle savait que c'était mal mais que c'était plus fort qu'elle. Elle a donc quand même avoué une partie (une petite partie, dont je n'ai pas eu le droit de lui reparlait ensuite sans qu'elle s'énerve) sur le coup je suis avait répondu que c'était le passé, que cela n'avait plus d'importance ; afin d'avoir une relation normale ensuite. Je ne savais pas qu'en faite elle était toujours comme ça. Je ne comprenais pas.

Lorsque j'ai lu votre site ces jours-ci j'ai compris que cette personnalité/relation avait un nom. Cela me soulage de pouvoir y mettre des mots clairs, car j'ai eu l'impression de lire ma soeur dans vos textes cela m'a "scotché".

Je me demande si même lorsqu'elle me disait culpabiliser c'était une stratégie ?? elle avait l'air sincère pourtant. Je ne sais toujours pas aujourd'hui. Peut être est-elle changeante dans sa tête ?

Aussi elle m'a mis tellement de colère, je faisait beaucoup de cauchemars pendant lesquels je criais très fort étant petite jusqu'à 20 ans environ, où j’insultai (souvent ma soeur) un fantasme surement dont je n'aurai jamais osé me permettre de faire en réelle hélas, tellement j'avais peur d'elle.
Aussi petite puis un peu plus ado, puis maintenant encore adulte, j'ai commencé à développer une sorte de gros symptômes, incompréhensible part tout les types de médecins que j'ai été voir (orl, gastro, allergologue, etc, etc), dans ma gorge, j'ai une grosse irritation, une gène, avec souvent une arrière goût, je pense avoir développer ça à cause d'elle, j'ai tant rêver de lui dire ce que je pensais sans pouvoir le faire, sans pourvoir en parler autour de moi. Comme si qu'elle chose m'était resté coincé en travers de la gorge comme dit l'expression, où comme si j'aurais voulu cracher ma haine que j'ai du garder ? J'essais de me soigner avec de la naturopathie mais pas facile.

Aujourd'hui mon éloignement vis à vis d'elle est sans retour possible pour moi, pour mon bien être.
Récemment un autre proche de notre famille qui était gêné par cette distance dont ma soeur se plaignait en plus, nous a mis un message demandant à ma soeur d’arrêter d’exercer son autorité sur moi car c'est pour cela que je m'éloigne. J'ai d'abord était heureuse d'avoir enfin de la compréhension.
Ma soeur a eu une réaction extrême en répondant que j'avais mérité tout ce qu'elle m'avait fait, que j'étais une saloperie, et en même temps elle a aussi menacé ce proche (d'une façon flou puisque rien de concret à reprocher). Cella a donc eu un effet de révélation sur sa véritable personnalité qui a était enfin "démasqué". Cela a choqué mon proche, avec qui j'ai ensuite pu tout raconté avec tout la compréhension que j'attendais depuis tant d'années. Cela m'a beaucoup soulagé, d'un grand poids, mon proche était désolé. Car vivant étant petite et ado sous le même toit que nos parent ils n'ont rien vu de plus qu'une autorité parfois mal placé, elle était très forte pour retourner les choses comme elle le souhaitait. Et aussi comme j'étais la petite dernière on ne me prenais pas trop au sérieux.

Cela fait donc 10 mois que je suis dans le silence envers elle, pendant lesquels elles trouve quand même le moyen de se plaindre de moi et de me dire que je ne suis susceptible et agressive. Je n'arrive pas à y être insensible. Pourtant tout ce que je souhaite c'est la paix, rien d'autre. Même pas de pardon ni de gentillesse de sa part, non surtout je ne veux plus rien.

Seulement voilà, il me reste une certaine peur, des doutes.
Car étant soeur je ne pourrait jamais véritablement m'en séparer, nous aurons forcement dans l'avenir des moment où nous devrons nous retrouver.


Je me sens faible car très sensible et une peur (que je ne comprends pas complétement et donc j'ai même honte) qui me reste quant à me retrouver en sa présence.

J'ai peur aussi qu'un jour cela dégénère et aille plus loin, mais de je ne sais qu'elle façon.


Bref, aujourd'hui même a distance elle a une certaine empire sur moi.
Je ne sais pas de quoi elle est capable par la suite. Elle a fait preuve d'une telle finesse d'esprit tordue.

J'ai pour cela une question au webmaster : quelles sont en général les réactions/les sentiments que peuvent avoir ce manipulateur pervers quand leur "soufre-douleur" prend ses distances ? De quoi sont-ils capable ?
Pourquoi ai-je l'impression qu'elle ne veut pas me lâcher ?

Je pense qu'elle peut alors essayer de montrer les autres membres de la famille contre moi, mais pour ça maintenant qu'elle est "démasquée" je suis tranquille. Mais j'ai peur des faits, des actes, ou autres, dans l'avenir.

Aussi, ces personnalités pervers se rendent-ils vraiment compte réellement de ce qu'il font ?? Ils ont l'air tellement persuadé de ne pas être anormal.

Heureusement que maintenant j'ai enfin de ma compréhension de 2 autres membre de ma famille, je me sens moins en danger, mais cela ne suffi pas à 100% pour moi même qui reste trop méfiante de la suite.

Aussi comment devient-on pervers ?

Merci en tout cas pour le site....
# 21/11/2012 à 09:40 haltomanipervers
Bonjour Soufre D,

D'abord lisez tout ce que vous pourrez trouver sur les thèmes suivants :

-Manipulation
-manipulation perverse
-pervers narcissique
-pervers amorphe
-psychopathie
-psychose blanche...

Sur le Net, vous trouverez la réponse à toutes vos questions car c'est un vaste problème.
Surtout lisez la page d'accueil du Webmaster ; Vous avez tout dans les grandes lignes et ensuite il vous suffira d'affiner vos recherches.
Ensuite à vous de voir où se situe votre soeur dans l'échelle de gravité, car il y a des degrés de dangerosité (cf Karine Torchi, une psychopathe tortionnaire et tueuse d'enfants)

Pour la question sur la mise à distance, n'hésitez plus, mais sans la démasquer. Un Pervers Narcissique ou un psychopathe démasqué est très très très dangereux. Contournez au sujet des motifs, si elle vous demande même très gentiment pourquoi vous vous éloignez. Invoquez n'importe quel pretexte plausible. Attention, il n'y a pas d'affects chez un/e pervers/e, pas de compassion, pas de valeurs morales! Juste la volonté de nuire et de détruire par tous les moyens.
Tolérance et confiance Zéro dans tous les cas!!!

Courage!
# 21/11/2012 à 15:25 soufre-douleur
Merci pour cette réponse.
Je me demandé s'il était bon de lui envoyer le lien de ce site pour qu'elle comprenne que je l'ai démasqué, mais avec votre conseil je pense que vous avez raison ce serait trop dangereux.

Quelle est alors la meilleure façon de me comporter quand j'ai des obligations familiales, comme dans 10 jours et que je suis donc obliger de passer une journée avec elle ?
Ne pas répondre à ces provocations comme si cela ne me faisait ni chaud ni froid ?
C'est aussi difficile car c'est tellement perverses bien réfléchis en amont dans sa tête, toute en finesse et imprévisible.

Cela me stress d'avance, y a t il un moyen pour que cela m'indiffère ? Des exercices, des ateliers ?

Est-il possible qu'un jour elle me lâche avec le temps et la distance ?..
(même si bien sur je restera à vie sur la méfiance la concernant)

Désolé pour toute ces questions, dont je ne trouve pas ttes les réponses mais oui je vais lire, me renseigner plus en profondeur...
Je me sens si vulnérable dans cette relation à ce jour.
# 21/11/2012 à 15:35 soufre-douleur
Ah oui j'oublié : elle sait déjà pourquoi je m'éloigne...
Sur le coup je n'ai pas eu a lui donner d'explication on s'était compris toutes les deux.
Mais comme ensuite avec le elle s'est plains de mon éloignement (comme si elle ne supportait pas de ne plus m'avoir sous la main) et en même temps de mon agressivité à mon proche, alors mon proche lui a répondu que c'était car je ne supporté plus son autorité.

Effectivement elle a très mal réagi, elle m'a (par derrière) traité de saloperie et a menacé aussi mon proche. Bref ça s'est empiré.

Mon proche a été outré mais nous en avons discuté, maintenant il a tout compris, et nous avons effectivement décidé de ne plus lui en parler car sinon ça va dégénérer, ça pourrait même finir par passer par la justice, elle en ai capable.

Bref elle sait quand même déjà pourquoi je m'éloigne et va maintenant avec le temps aussi s'imaginer que je parle de notre ration à tout le monde car elle est aussi un peu parano.

C'est aussi pour cela qu'effectivement je me sens un peu en danger. Et que j'ai peur de ce qui pourrait m'arriver ou arriver même à mon proche dans un avenir proche ou lointain...
# 21/11/2012 à 18:21 haltomanipervers
SD,
Parmi les plus dangereux il y a justement les manipulateurs pervers paranoiaques.
Meme quand ils ont tort et savent qu'ils ont tort, ils transfèrent toute la responsabilité sur les autres. Il ne faut attendre aucune reconnaissance de torts de leur part, ou quand bien même ils reconnaissent leurs torts, ils se sentent démasqués et agressent d'autant plus violemment derrière!!! Ma mère et mon ex PN sont de cette nature inhumaine, malgré une grâce et une séduction sans pareilles.

Quelle est alors la meilleure façon de me comporter quand j'ai des obligations familiales, comme dans 10 jours et que je suis donc obliger de passer une journée avec elle ?
Ne pas répondre à ces provocations comme si cela ne me faisait ni chaud ni froid ?

Il faut contourner au maximum toutes les agressions comme si elles n'en étaient pas.Et renvoyer au maximum toutes les questions, ou agressions . Il faut réussir à ne pas vous enerver et à ne pas vous sentir en communication avec elle même quand elle vous parle, comme si il y avait criptage ou floutage et que les messages vous parvenaient tronqués. Répondez à côté, renvoyez les questions, biaisez... Il faut réussir à être dans une non communication comme ils sont en réalité dans une non-relation.
si elle vous coince dans un coin avec une physionomie agressive, un regard méchant et qu'elle vous demande : "Pourquoi tu as raconté ceci ou cela à Pierre, Paul ou Jacques?", répondez d'abord TOUJOURS par des questions: "Qui t'a dit ça?", puis "Tu es sûre?", "Et qu'est ce qu'il a dit exactement?", "Quand?"....baladez la un moment avec une série de questions banales. Puis floutez l'échange et semez-la avec des pseudos sentiments personnels en jouant la comédie : "Je ne comprends pas pourquoi il a dit ça...", "c'est décevant", "Pourtant quand on a discuté lui et moi, il ne s'est pas passé ce genre d'échanges...", "Tu es sûre?". Puis vous lui faites perdre le fil: "Mais toi tu ressens quoi pour moi?", brodez! "Parce que je me demandais l'autre jour justement...Il y avait un FILM sur deux soeurs qui se comprenaient mal et je me suis posé la question...". Ensuite essayez d'être obscure voire incohérente dans vos propos si vous êtes seule avec elle. Comédie, comédie, comédie...Il ne faut absolument pas que vous soyiez sincère ni surtout que vous la croyiez elle-même sincère.
# 21/11/2012 à 18:28 haltomanipervers
SD,
Les Manipulateurs sont dans une non-relation et pour contre manipuler efficacement il faut entrer dans une non communication. Si vous voyez un manipulateur ou une manipulatrice comme un humain vous êtes fichue. Ce sont des robots destructeurs, des machines à piéger et à détruire...Triste mais réel! Vous êtes face à un engin qu'il faut désamorcer en cherchant mécaniquement l'endroit pour créer la panne. Rien d'autre.N'ayez vous même aucun affect et blindez-vous. Courage!!!
# 21/11/2012 à 22:07 soufre-douleur
Ok oui cela me parait d'excellents conseils, que je vais suivre. Ces réponses sont très bien vous vous y connaissez !
Merci ça m'aide franchement beaucoup !!

Je suis tellement naïve. Avant je pensais sincèrement que tout le monde était gentil...

Elle est en couple, ils sont l'air aussi critique l'un que l'autre, mais je ne sais pas si son mec est lui aussi manipulateur ou bien manipulé...
# 22/11/2012 à 06:04 haltomanipervers
SD,
N'hésitez pas à lire tout ce que vous trouvez sur la question, et vous comprendrez que les Manipulateurs sont des machines ; soit vous êtes dedans et vous les conduisez(attention jamais de sentiments pour le carburant), soit vous êtes à côté et vous les prenez pour un"aime ton prochain comme toi même" et ils vous écrasent et vous tuent.
Le mieux est de n'avoir aucun contact, mais quand c'est la famille c'est pas évident.

Non vous n'êtes pas naive. Qui peut s'imaginer que quelqu'un peut faire une vie entière sans sentiments, sans compassion etc...? Ils ne sont pas malades mentaux, ils ne sont pas dépressifs...
et en plus ils aiment faire du mal et même détruire complètement les autres parfois.

Vous la voyez dans une dizaine de jours, alors lisez vraiment ou posez les questions les plus urgentes ici, et on vous répondra si vous n'avez pas le temps.

Courage! On peut déconnecter ces machines à faire du Mal. Je vous le promets.
# 22/11/2012 à 10:55 soufre-douleur
Oui, elle n'a pas de sentiment, et moi je ne peux plus en avoir pour elle de toute façon elle ne me manque pas du tout même au contraire vu qu'elle m'a pourri je la déteste. Je pense que si elle ne m'avait pas autant rabaissé j'aurai pu avoir tellement plus confiance en moi dans la vie et côté boulot j'aurai su aller plus haut c'est certain. Je vais essayer de rattraper le temps perdu pour moi de ce côté...

En tout cas je vais bien lire, et suivre vos précieux conseils.
# 22/11/2012 à 12:46 haltomanipervers
SD,
(Super Demoiselle. April a raison, votre pseudo il va falloir vous en débarrasser,j'ajouterais en même temps que la peur et de la compagnie de votre soeur...)
Est ce qu'elle va s'accrocher?
Tant qu'elle n'a pas d'autre victime aussi effrayée, et somatisante que vous , elle pourrait bien s'accrocher en effet.
Je crois qu'il va falloir jouer avec sa tête et ses certitudes pour la désarçonner définitivement.
Arracher le masque est trop dangereux(risque de crises de violence, de chantage affectif sous forme de harcèlement etc...). Donc il va fallloir lui souffler des chauds et des froids, des informations totalement contradictoires etc...Vous vous sentez capable de ça?
Par exemple dire que l'éloignement que vous avez tenté avec elle vous a rendue dépressive et que vous regrettez, tout en la regardant durement, et peu après lui raconter que vous faites plein de sorties en ce moment, que vous vous êtes inscrite à un cours de danse ou de ...n'importe quelle autre activité.
C'est de la contre manipulation. Cela demande du calcul(comme les manipulateurs qui préméditent tous leurs pièges) et beaucoup de sang froid.
vous vous sentez capable de ça? Ou bien êtes vous tétanisée devant elle? Répondez franchement.
Qu'est ce qui vous mettrai le plus à l'aise comme attitude? On peut partir de ce que vous sentez le mieux et creuser la question.
De toute façon il n'y a pas 36 façons de se débarrasser d'un pervers:
-c'est soit coupure totale et définitive
-soit prendre l'ascendant sur leur esprit sournois mais faible
-soit contre manipuler
...
Comment vous sentez vous face à elle?
# 22/11/2012 à 18:15 april
Intéressant ce lapsus, "elle a un certain empire sur moi" au lieu de emprise sur moi. Car c'est bien d'un empire dont il est question, pire que la monarchie absolue. Ah ça ira ça ira ça ira les aristocrates à la lanterrrrne, non je m'égare
Bon, pour moi, concernant ma mère, j'ai fait le choix de zappage absolu; avec tout ce que cela comporte, à savoir le "deuil" de ma soeur ( sous la coupe, car bénéficiant des largesses de l'empereur) et mes nièces ( l'une est revenue, mais avec une relation je dirais faussée).
Je peux vous dire que j'ai pris cette décision un vendredi, comme dirait Renaud; je me suis allongée dans l'herbe, et me suis sentie.....bien. Evidemment, il y a eu la bourrasque des conséquences, mon beau-père qui m'a trouvée vilaine et n'a plus voulu me voir,le regard des voisins, ses amis qui me regardaient comme on regarde une trainée, ma réputation sur mon lieu de vacances ( car elle faisait exprès de venir sur la même plage) et quelques palpitations de rage; mais au final, je n'ai pas cédé pas changé ma plage où mes fils avaient déjà, petits, leurs habitudes, leurs copains et une relation saine et sincère avec une autre famille; je n'ai de souvenir sur cette plage que les bons moments, ceux où elle passait avec son air de martyre se sont décomposés comme autant de grains de mica....c'est fou en faite comme on les oublie vite, et je dis ça de ma mère (!!!), vu qu'en réalité ils ne servent à rien qu'à nous pomper pensées et énergie).
Je n'ai eu personne pour garder mes fils, mais n'ai rien perdu car je ne pouvais jamais compter sur elle, de toute façon,elle répondait toujours au téléphone avec une voix mourante et prétendait à ses voisin qu'elle venait chez moi faire les trois 8 alors qu'elle en foutait pas une à part manger comme 4 ( vous avez vu la fraction d'enfer?) Et puis, elle avait le don pour faire la petite chose derrière votre dos qui vous bouffait votre énergie pendant une semaine et avec l'air de ne pas y toucher. J'ai perdu en salaire, j'ai perdu professionnellemen, mais au moins ne m'at-elle pas "pourri" mes fils de l'intérieur...
Si vous prenez la décision de "garder" des relations, alors je dirais c'est technique "olé": le "bon, c'est bon, on a compris" sur une voix ferme, tranchante ou à l'inverse chantante, sans regarder surtout ( très important, le regard ailleurs), et je passe le plat au voisin " qui veut des tomates???"; il y a ausi les affirmations pour maintenir un truc absurde genre mon conflit de chaussettes, le truc qui n'a rien à voir " je suis une femme libre" ( ma belle-soeur adore celle-là, qu'elle utilise même pour nous foutre le ventilo en pleine poire); cela se fait en bombant la poitrine si vous en avez!!!
Et puis, le fou-rire. Seule ou avec un "allié". Et puis, si ça se gâte, vous faussez compagnie, c'est ce qu'ils détestent le plus car la fuite c'est ce qui échappe à leur contrôle. A ce moment là, ils vont vous blesser en vous ressortant pile le truc qui va vous déstabiliser; réponse," j'ai mal à l'épaule là maintenant".
C'est le dialogue du Chapelier dan Alice au Pays des Merveilles, rebaptisé '"Alice au Pays des Pervers", car quand même, qu'est-ce qu'ils la tournent en bourrique, cette pauvre Alice; elle se fait même insulter par les fleurs...Ah, votre mal de gorge... mes maux de gorge et mon espèce d'asthme bizarre et qui n'en était pas un ont complètement disparu quand, à l'âge de 19ans, je suis partie de chez moi vivre à l'étranger, loin d'elle....mais vous avez ce que nous n'avions pas, afin de ne pas reproduire ce schéma désastreux en choisissant un conjoint pv aussi: vous avez la Connaissance.
# 22/11/2012 à 18:47 haltomanipervers
April,
Ma twin a déménagé à 1000 kms de sa mère PN. Quand ma mère PN s'est rapprochée de ma soeur à l'âge de la retraite,et installée à 40 kms de ma soeur, ma soeur s'est retrouvée internée en HP pendant 3 jours très peu de temps après...Or jamais avant et jamais depuis...
Vous avez vraiment bien fait de couper!!!

SD,
si vous pouvez en faire autant ce serait tellement mieux pour vous!
# 22/11/2012 à 20:30 soufre-douleur
Oui pas mal le lapsus avec empire, c'est vraie ! je m'en suis rendu compte après.
C'est vraie que j'ai longtemps véritablement ressenti quelque chose que je décrivais comme "une force toute puissance" au dessus de moi, moins ces dernières années car même si j'étais encore manipulé (ce que je ne comprenais même pas totalement) j'ai réussi à m'affirmer un peu quand même dans ma vie en dehors de ma famille. Mais de mes 5 à 20-25 ans j'ai ressenti ça comme ça, un empire, une force très puissante qui s'acharnait sur moi et pour laquelle je ne pouvait rien tellement c'était au dessus de moi.

Comme vous, je ne céderai pas au chantage. Et ne réagirai plus à ses provocations qui habituellement fonctionne très bien. ça risque de lui faire bizarre.

C'est vraie que ça peut paraître dur de parler de ça concernant ça propre mère pour vous mais c'est surtout vraie que la liberté vaut bien plus encore.

Moi j'ai l'avantage que mes proches aient enfin compris, depuis récemment, et ça me donne beaucoup de sérénité et de force.
C'est mon père pour être précise qui a compris récemment car elle a eu une réaction qui l'a clairement démasqué. Pour ça je lui serai reconnaissant à vie. Notre mère est décédée, et notre frère introverti s'en fou de tout et n'aime pas non la personnalité de ma soeur et tiens bien plus à moi.
Je ne dirai surtout pas que je n'ai aucune crainte à avoir car elle est capable de choses que je n'imagine surement même pas, mais déjà ça me soulage.
Qui sait peut être même qu'elle est déjà en train d'élaborer de nouveaux plans dans sa tête, ce que je pense, vu qu'elle a était démasqué récemment et qu'elle l'a très très mal pris...
Si elle continu mon père lui aussi s'éloignera, ce qu'il est déjà en train de faire un peu d'ailleurs.

Si elle ne supporte pas ma fuite, alors bien fait pour elle, il ne manquerait plus que je lui fasse encore plaisir. Je ne cherche pas à me danger, je veux juste la paix, mais si elle en soufre et je pense que ça sera le cas alors tant mieux.

Avec tout le recul que je suis en train de prendre, si ça se trouve quand elle essayera de faire des choses pour me détruire encore ça finira pas me faire rire...

Merci encore pour ces réponses qui me permette de ne plus douter de moi.
# 23/11/2012 à 13:32 soufre-douleur
C'est sur qu'il y a de quoi devenir fou je comprends.
La prise de conscience est vitale et je me rend bien compte l'éloignement aussi.
ça bouffe vraiment.

Le truc aussi c'est que ma soeur manipulatrice pervers et moi faisons le même métier et toutes les deux en ce moment chacune à notre compte.
Nos clients peuvent être les mêmes car ils sont des sociétés dans un domaine précis, même si ce domaine comporte beaucoup de sociétés il y a beaucoup de réseaux entre les gens dans ce domaine. Elle a de nombreux de contacts de grosses boites et elle est donc capable de me faire une salle réputation. Je pense même de plus en plus que c'est peut être déjà le cas. Et même si nous sommes dans une très grande ville, les prises de contacts/contrats se font beaucoup par réseaux/relations ... Autant dire que je suis un peu mal de ce côté ?? Et pour ça je n'est aucun moyen de défense...
Je ne peux pas changer de branche, je viens déjà d'évoluer.
# 23/11/2012 à 15:42 april
Bonjour "Sans Douleur",
Alors, pour le côté pro, les pvs sont stratèges mais affichent aussi une unité ( regardez les politiques) de rigueur, ils sont caméléons quand leur intérêt est en jeu ; je ne sais pas si elle prendrait le risque d'y perdre en crédibilité ( regardez l'UMP...); mais c'est possible cela dépend du domaine... donc prudence.
Pour le reste, et sans parler des personnalités paranoiaques, en général, privés de leur "nourriture" - lire, votre souffrance, le faite que vous vous débattiez dans l'eau bouillante_, et mis face à votre indifférence, et votre désintérêt,les pvs sont confrontés alors à une souffrance insoutenable, celle de la vision de propre "vide", puisqu'ils ne peuvent plus vous attribuer la faute de celui-ci. Ils vont donc se trouver une nouvelle victime et s'y greffer, en jouant les caliméros...
Ne lui conférez plus "une existence". Et au travail,si vous devez communiquer, jouer la à la Domenech, l'évitement, la réponse à côté ou la demande en mariage en pleine défaite!!! Ou l'air mystérieux et agacé, ça aussi. Du domenech, quoi. Et si vous vous sentez flouée niveau clients, faites comme elle sait faire sortez la petite phrase avec les 3 petits points et qui jette le doute, avec l'air de pas y toucher...
# 04/12/2012 à 08:43 victimedunpn
bonjour à tous,
j'ai été victime d'un PN,
il m'a fait croire en mes plus beaux rêves: une vie commune, le mariage, les enfants, la maison à la campagne... J'allais de moins en moins bien et ne comprenais pas ce qu'il m'arrivait...
son comportement a changé totalement du jour où nous avons déménagé. Peu de temps après il m'a dit m'avoir menti: il ne voulait pas de tout ça...
Je suis partie, puis revenue... X fois... car un jour il disait m'aimer et vouloir réaliser nos projets et un autre non...
cela fait 6 ans que je l'ai quitté.
Je suis tombée si bas que j'ai failli mettre fin à mes jours. C'était horrible, c'était l'enfer...
J'ai essayé de reprendre gout à la vie, ça va un peu mieux, mais je n'y parviens toujours pas...
Je souffre toujours, je ne fais plus confiance aux hommes que je ne laisse pas m'approcher. Je souffre tellement de cette SOLITUDE...
je n'en peux plus...
moi qui ne voulais que notre bonheur, moi qui l'aimais tant et voulais faire ma vie avec lui...
l'horloge biologique tourne, j'ai bien peur de finir seule et sans enfant, tout ça à cause de LUI...
Je suis si fatiguée...
Je fais tellement d'efforts pour essayer d'aller bien, pour FAIRE CROIRE aux autres que je vais bien...
c'est épuisant et je me sens horriblement seule... que je pense souvent que je ne m'en remettrais jamais et qu'il y a bien une solution pour ne plus souffrir...
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×