Besoin de réponses / Doutes sur une psy

Auteur  
# 24/04/2016 à 22:23 Clara
Après avoir côtoyée (en tant qu'"amie") une personne manipulatrice perverse narcissique (Je n'essaierai pas de me justifier mais le fait est que je ne la taxe pas à tort en tant que telle - un certains nombre de faits répondent à la mpn) j'ai décidé bien des mois plus tard d'aller consulter une psychiatre.
Et si j'ai attendu plus d'un an c'est parce que cette pseudo amie m'avait poussée à la dépression. J'ai donc laissé coule de l'eau sous les ponts.

Me voilà donc prête en Juillet dernier à entamer une thérapie afin de ne plus SUBIR mes relations et à redevenir actrice de ma vie en sachant m'affirmer.

Le manque de respect de cette psychiatre a été tres insidieux.

Cela a commencé par une critique l'air de rien à la première séance : j'aurais des "manières" parce que j'ai une bonne éducation. Mes parents ont toujours insisté sur le "Bonjour Madame" , "Bonjour Monsieur".

A la deuxième séance après lui avoir fait gentiment et en y mettant les formes une remarque sur le fait qu'elle ne m'avait pas beaucoup laisse parle la fois précédente elle a secoué ses cheveux et pris une voix bizarre pour me répondre.

- Cette meme séance elle m'a balancé une vérité à la figure sans prendre de gants.

- A la troisième séance cette Dame dont j'admirais les capacités intellectuelles a commencé par m'appeler par mon prénom : j'existais, cela me faisait plaisir.
Cette meme séance elle m'a demandait si je lui en voulais de m'avoir "bousculée". Je lui ai dit que non, ainsi on repartirait d'un bon pied.

- Quelques séances plus tard les choses ont sérieusement commencées à se gâtees : selon elle prendre La Défense d'une personne se ventant d'en avoir détruite une autre n'est pas injuste mais la fille de sa patiente qui a rendu une dissertation dont le prof ne croit pas qu'elle soit l'auteur le serait.
Ce n'est pas au-dessus de son entendement, ce qui l'est ce sont certains choix de vie de ma mère et bla-bla-bla ...
- Je ne sais pas ce que vous en penser mais je trouve aberrant qu'un médecin psychiatre prenne La Défense d'une manipulatrice perverse narcissique !
Quel genre de personne faut-il être pour cela ?!

- Un jour après une discussion sur la méchanceté je lui ai demandé si j'avais déjà été désagréable avec elle et de m'entendre répondre : " Non par contre moi j'y ai déjà été"

- Alors que je lui parlais de mon passé professionnel et d'un travail que je faisais avec les enfants elle m'a demandé : " Vous le faites bien ca ?" => Sous-entendus blessant.

- Je ne pouvais pas évoquer la manipulation perverse narcissique, cela la "dérangeait" . Et un jour ma soit disant amie ne l'était pas ensuite j'avais raison, elle l'était ...
Ainsi pour d'autres sujets elle en parlait et disait ensuite ne jamais l'avoir évoque => hallucinant !

- La moindre remarque n'allant pas dans son sens était prise pour une déclaration de guerre et j'avais aussitôt le droit à une remarque sarcastique !

- J'ai aussi eu le droit à une critique voilée sous prétexte que j'admirais telle et telle personne de tel milieu.

- Après une séance où elle avait été particulièrement désagréable avec moi j'ai décidé de l'appeler. Elle était en consultation mais Je n'ai eu le droit ni à un bonjour ni à un au revoir alors qu'une patiente ayant appelé le jour meme a été gratifié d'un "Bonjour Helene".

- J'ai donc décidé de lui faire part par écrit de ce que je lui reprochais. Bizarrement ma lettre qui se lisait en deux minutes a été lue en cinq minutes !
C'était normal pour elle qu'elle ne me dise pas bonjour, elle ne le disait à personne. Elle n'a pas les codes sociaux et ce n'eSt pas moi qui vais lui apprendre la politesse et bla bla bla ...
- La consultation suivante et lors de la deuxième lettre je lui fais remarquer que je sais ce que j'entends lorsque je suis dans ce cabinet. Elle change alors de version en me disant répondre " au feeling" . Je précise que depuis la consultation précédente (ou je lui ai fait remarque que j'avais un prénom, que de me dire "Allez maintenant on y va" quand j'ai ma veste sur mon dos et que je suis sur le point de franchir le seuil de la porte dans les deux secondes et demies est me prendre pour un animal ) Je n'ai plus de prénom, ce n'est pas "naturel" m'a t'elle répondu. Alors je suis relégué à "mademoiselle".
La fois suivante elle change à nouveau ses dires : elle appelle par le prénom des personnes qu'elle connaît depuis plusieurs années et que dans cinq ans elle sera "peut-être un peu plus chaleureuse" avec moi.
Intérieurement je suis effondrée mais je persiste dans ma naïveté en me disant qu'une soignante est censée avoir de l'empathie (chose qu'elle m'a dit une fois " j'ai quand même de l'empathie" tout en me prouvant le contraire, comme le fait qu'elle ne prenait pas de plaisir à blesser les gens) et qu'avec de la communication cela mieux.
C'était me leurrer !! Cela est allé de mal en pis. Je lui ai ecrit qu'elle devait me traiter comme quelqu'un d'estimable (pas d'admirable entendons nous bien mais quelqu'un que l'on respecte, comme tout être humain ).
Lorsque lors d'une consultation je lui ai affirmé être triste lorsque je m'apercevais de ne pas être traitée comme quelqu'un d'estimable elle m'a répondu qu'on ne pouvait pas se forcer !!
ABERRANT !
Elle m'a egalement dit qu'elle ne m'appréciait pas. C'était un sous-entendu toujours aussi piquant que les précédents !
Étrangement elle avait les mêmes réactions que cette pseudo amie mpn : j'interpretais mal. Quand je voulais la "coincer" elle changeait de sujet et lorsqu'elle ne pouvait plus s'échapper elle me sortait une réplique ABSURDE !

- Je lui ai stipule que je n'étais pas moins valable qu'Helene (patiente à laquelle j'ai été comparée "elle n'est pas sensible aux mots contrairement à vous" - la communication c'est pourtant la base pour un psy) et après cela elle a pris soin de la nommer devant moi sachant que cela me faisait du mal !

J'ajouterais pour terminer que je suis tout de même rester 6 mois, six mois pendant lesquels j'avais le droit à quelques compliments lorsque j'étais vraiment mal ou entre deux vacheries.
Jamais elle ne s'est excusée de m'avoir fait pleurer, me scarifier ou faire des poussées d'urticaires. Jamais elle n'a reconnu que j'ai pu mal prendre sa formule expéditive ou son agressivité ! Non, une fois de plus sa repartie était similaire à celle de cette soit disant "amie" diablesse : tout m'agresse ! Mais bien sûr !

Elle voulait que je l'admire, point final.

J'ai essayé de comprendre encore et encore ce qui avait pu la déranger dans ma façon d'être ou mes propos (j'avoue que j'ai aussi ete singe dans les tiques et la façon de parler. Elle a fait cela d'une fois à l'autre). Cela non plus elle ne s'en ai jamais justifiée. Pour ceux qui auraient des doutes je ne souffre absolument pas ss paranoïa.
Non, rien ne lui déplaisait affirmait elle !
Je lui ai demandé lors d'une séance si elle voulait travailler avec moi ce à quoi elle m'a répondu : " Oui sinon cela ne vous servirait à rien" puis elle m'a retourné la question deux fois en insistant puis en me répondant que j'étais "consistante" !
Là aussi gros mystère. Je lui en ai parlé (après lui avoir dit que je voulais effectivement travailler avec elle mais dans un climat bienveillant - bienveillance à laquelle je n'ai jamais eu le droit ) mais jamais je n'ai eu d'explications !

Je tourne toujours tout en rond dans ma tête depuis des mois, la douleur s'estompe petit à petit. Je reconnais mon tort de n'avoir réussi à me dégager de cette situation avant qu'il ne soit trop tard.

Si elle avait agi de la sorte avec tous ces patients j'aurais compris mais ce n'est pas le cas : elle a deux excellents commentaires sur son site !

Je vais avoir besoin d'un autre psy pour pouvoir en parler et me déculpabiliser. Je suis quelqu'un de très patient et plus qu'empathique. Son attitude est pour moi incompréhensible !

J'ose espérer qu'elle n'est pas très équilibrée ou qu'elle est manipulatrice perverse narcissique. J'émets des doutes sur cette dernière hypothèse même si je reconnais un tas d'éléments troublants dans ses propos et parfois ses gestes humiliants.

J'ai écris un roman. J'en avais besoin. Je vous remercie de m'avoir lue jusqu'au bout et de vos potentielles réponses.
# 13/05/2016 à 09:11 elisa
Bonjour Clara, Je ne suis pas psy. Vous souhaitiez avoir l'avis d'un(e) psy, j'espère que le mien ne vous importunera pas.
Ce qui ressort de votre témoignage, c'est que, dès le début, vous n'avez pas été à l'aise avec cette professionnelle. C'est dommage que personne n'ait pu vous conseiller très vite de consulter quelqu'un d'autre. Cela arrive à beaucoup de rencontrer différents thérapeutes avant de "tomber" sur celui qui nous correspond. Il m'est arrivé de consulter un psychiatre qui m'a tellement bousculée que j'avais été sidérée. Jusque là, avec celui qui me suivait et qui avait déménagé, nous avions une communication fluide, évidente, je me sentais légitime dans son cabinet. Et soudain, j'ai eu le sentiment que celui-là me "détestait". Ce n'était certes pas le cas mais l'impression que j'avais. Lorsque l'on va voir un psy, c'est notre âme qui est à nu, ce sont nos émotions qui s'expriment, il est nécessaire de se sentir bien avec la personne qui nous reçoit. Dans votre cas, je perçois bien que ça n'était pas le cas. Je ne saurais dire quoi que ce soit sur son professionnalisme, mais sa façon d'exercer n'est pas compatible avec votre personnalité, ce qui arrive fréquemment. N'oublions pas que les psy sont des êtres humains ! singuliers, avec leur caractère, leurs qualités et leurs défauts. Même s'ils ont une formation qui leur permet de rester le plus neutre possible, ce ne sont pas des machines, leur individualité ressort à un moment ou un autre, et, comme avec n'importe quel autre individu, ça passe, ou pas ! Après que mon psy a déménagé, j'en ai rencontré quelques autres, et j'ai relevé grand nombre de différences, dans leur façon de procéder et dans ma propre façon d'être avec eux. Car on s'adapte à ce que l'on perçoit de l'autre. Parfois, ça va, d'autres fois, on préfère arrêter là. C'est un peu perturbant parce qu'on se demande qui va bien nous comprendre si ce n'est le psy !! Ne vous en inquiétez pas, il existe, le professionnel avec qui vous vous sentirez bien.
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×