Fuite d'un manipulateur ?

Auteur  
# 08/03/2012 à 16:26 Ad (site web)
Témoignage
# 09/03/2012 à 10:04 Victime
Bonjour Ad,

J'ai lu ton témoignage, il est poignant, très bien décrit et sois certaine qu'il en aidera d'autre.
Je comprends que tu veuilles l'effacer, peut-être que l'adminisrateur du site le verra et t'exaucera.
Je crois que je peux comprendre ta réaction suite à ton post. J’ai vécu cela également…l’impression de le trahir, de sacrifier cette ultime chance de pouvoir le/la revoir. Tu es encore dans ta phase où tout n’a pas encore fait son chemin, ou ta bonté naturelle qui te fait croire que dans toute situation une bonne discussion conjuguée à une bonne volonté peut résoudre cet important problème. Tu es encore dans la phase où tu as l’impression que l’histoire n’est pas terminé, elle n’est pas complète, il en manque un morceau du puzzle pour pouvoir fermer le livre.
Effectivement il manque une pièce mais ce n’est pas de lui qu’elle viendra, lui a tout donné, tout montré, c’est de toi que va venir cette couverture de fin, à force d’investiguer tu trouveras le sens logique et tu comprendras que c’est un être qui n’a aucun respect et n’en aura jamais, que tu n’es pas en cause, que tu n’as rien à te reprocher, tu es face à une personne qui a une pathologie, pas à une personne que tu peux raisonner, il n’y a aucun espoir et ce que tu donnes ne fais qu’attiser ses démons. Tant pis pour lui ! Pas tant pis pour toi. Pour le toucher profondément, il n’y a qu’une solution l’indifférence. C’est insurmontable de se savoir oublié mais dans ce cas ci, crois moi, c’est une vraie bénédiction, tu as pu lire à travers beaucoup de témoignages que certain(e)s en sont sorties gravement atteintes ! Il aurait pu y avoir des enfants…et tu aurais souffert de les voir supporter tout ça. Cette fin est une vrai belle fin, tu es libre (pas encore psychologiquement c’est vrai), tu as à présent la possibilité de refaire une vie heureuse. Bats toi. Les moments bas vont s’espacer de plus en plus, devenir de moins en moins vivaces, mais ils reviendront – sois prête à les affronter – inutile de se voiler la face.
Ecris ton histoire pour toi aussi, tu vas te rendre compte que tu y mettras des réserves au début, tu hésiteras à décrire la situation avec les bons mots car la pudeur, le refus de voir la vérité sale (sa vérité) t’en empêcheront, mais au fur et à mesure tu te libéreras, tu pourras en parler avec toi même, disséquer, continuer tes écrits, donner encore plus détails ! Le voile du doute se lèvera, tu auras de plus en plus de certitudes et tu arriveras à en parler de plus en plus. Tu seras alors en mesure de l’affronter.
Lui est persuadé que tu reprendras contact, il est Grand, il est tellement plus que les autres qu’il ne peut pas en être autrement. Si tu ne le fais pas, il peut te relancer par jeux…ne tombe plus dans le panneaux, résiste à tes ‘pulsions’, tu es dans une accalmie afin de profiter pour te reconstruire, te rendre plus forte, te préparer à ses éventuelles attaques alors n’hésite pas à poster ici, voir un psychologue, des amis. Ne t’emballe jamais s’il reprend contact, prend toujours le temps de réfléchir, et si ça devient carrément insupportable de ne pas répondre alors fait le avec des phrases comme : ‘Je vais y réfléchir, ça va prendre du temps’ et tu ne lui répondra plus.
Courage, tu as traversé une sale épreuve, elle te rendra plus forte et le ‘deuil’ fait tu te verras complètement différente, cela te rendra meilleure, parce que comparé à cet individu tu te sentiras nettement supérieur car plus vraie, plus gaie…
Courage, tous les lecteurs sont de ton côté, et n’hésite pas à reposter si tu n’en éprouve plus le remords
# 09/03/2012 à 11:14 Victime
Ad, je viens de lire l’histoire dans son entièreté, j’en étais arrivé à la moitié au moment où j’ai vu que tu demandais de le retirer…toutes mes excuses.
Il te faut de l’aide d’un professionnel, un psychiatre ou un psychologue c’est certain. Ca sera la première clé de ta reconstruction. Tu as eu un comportement exemplaire en sachant garder ton calme, affichant ton self contrôle. Je pense que c’est exactement la chose qui était à faire.
Cette phrase ‘Je voulais que ce soit toi qui rompe’ est du déjà entendu, tout comme les explications foireuses, qui n’ont aucun sens. Les ‘je me suis transformé en démon pour que tu lâches prises’ c’est du vécu. Les retours en grands sourire, la peur de ne pas oser parler pour ne pas s’entendre les reproches de gâcher le moment présent. S’entendre remettre sur la table des choses que l’on pensait bien décortiquées et classées.
Tu as su parfaitement décrire toutes ces choses impalpables qui arrivent dans ces relations, j’y ai moi même vu plus clairs sur certains points grâce à toi. Pourquoi faisait il tout ça ? Pour son propre plaisir uniquement. Il n’y a que lui qui compte. Te faire goûter aux meilleurs attentions pour te les reprendre ce n’est que pour lui avoir le plaisir de t’entendre ou te voir les redemander, qu’il se sente indispensable, qu’il ait toute sa puissance qui s’exprime par tes ‘encore suppliants’. Une seule chose compte…lui et s’il te donne c’est uniquement dans le but de provoquer un manque afin que en souffre et que lui se sente indispensable.
Les crises d’angoisses, les paralysies mentales et les grosses déprimes sont les conséquences de ce que l’esprit se heurte à un mur, une situation qu’il n’arrive pas à analyser. Il n’a pas toutes les données, la fin ne permet pas de se fixer les idées.
Encore plus étonnant chaque moment de bonheur donne des endorphines qui nous font sentir bien, ça en devient une drogue, car le sevrage brusque provoque un véritable manque. Ca se lit dans ton récit, les plus belles nuits, les plus beaux moments de bonheur, du plaisir comme jamais, la tête dans les vap, etc…etc…la rupture brusque avec la relance suivie de ruptures brusques et ainsi de suite provoquent des déstabilisations et des manques (au sens réels du terme). La logique encore une fois dans tout ça c’est qu’il donne pour pouvoir susciter la demande par après. Il ne le fait pas pour sa partenaire mais pour lui.
Si tu en as le courage, prends un peu de temps pour t’occuper de quelque chose pour laquelle tu es particulièrement douée, tu as besoin de reprendre confiance en toi, de te reconstruire mais aussi de reproduire des endorphines qui vont pallier (‘légèrement’) à tes manques. Si tu as la possibilité de faire un peu de sport, de marche, ce sont de petites choses qui associées à des conseils d’un pro pourront t’aider. Le plus difficile viendra de toi mais ça sera possible. Tu es en grande détresse, prend soin de toi avant tout, accorde toi des petits plaisirs, n’hésite pas à montrer ce que tu fais de mieux afin de récolter des compliments…c’est très important !. Tu as perdu la sensation de ton reflet dans le regard des autres, à toi de le regagner et c’est possible. Accroche toi STP. Consulte un psychiatre, il y a probablement une dépression qu’il faut soigner très vite afin qu’elle ne te conduise plus à des choses inconsidérées…
Courage, n’hésite pas à nous écrire dès que tu le ressens. Ecris toi aussi, un truc qui marche chez certain, c’est d’écrire sur papier ce qu’ils ressentent, les rancoeurs, etc… et ensuite le brûler.
Voici mon adresse email : contremanipulateur@yahoo.com
Nous sommes tous et toutes avec toi.
# 09/03/2012 à 14:00 Victime
Le « Plus nous étions proches, moins nous l'étions » est une très belle métaphore, qui montre bien qu’il y avait une sorte de mécanisme de vases communiquant, ça m’a bien marqué.
La structure du texte aussi, longuement préparée, c’est complètement consistant. Le plus difficile après une relation avec un PN c’est véritablement de structurer les actes, les décrire, ils sont fait de si peu de choses, de tant de détails, de choses volatiles, dans votre récit vous avez réussi à tout y expliquer. Même si mon histoire est différente la trame reste la même, j’y ai vu dans la description des différentes ruptures les ruptures que j’ai moi même instauré, sans comprendre pourquoi, juste sachant que j’avais besoin d’air.
Tout comme vous j’ai lu des centaines de commentaires pour y trouver à chaque fois quelque chose qui m’orientent, mais très peu décrivent le tout comme tu le fais. On sent vraiment le crescendo. Oui votre témoignage est utile et il servira à beaucoup de gens qui trouveront en vous un support inestimable.
Comme vous le dites, les amis ne nous comprennent pas. Même avec des preuves comme ces témoignages ils minimisent, range tout ça au niveau d’une dispute de couple ou de la rancœur due à la rupture. On se sent bien seul. Ce genre de site reste l’unique issue.
En ce qui concerne le « tu me prends pour un con », je pense qu’il s’agit d’un ‘je prêche le faux pour connaître le vrai », ma manipulatrice me disais également se sentir nulle, pas digne de moi, j’avais beau expliquer que ce n’était pas vrai, que je ne jugeais pas les gens, et que ça me faisait mal d’entendre ça, elle en remettait toujours une couche et c’était cyclique. Derrière ces mots banals, il y avait des
« alors pourquoi tu fais çà. » ou des paroles culpabilisantes. S’il s’emporte c’est qu’il ne voulait pas en parler mais aussi pour montrer qu’il pouvait être impressionnant et qu’il ne fallait pas le contrarier les prochaines discussions... Il n’y a pas de geste ou de paroles qui ne soient dirigés vers eux/elles.
S’il vous plait recentrer vous sur vous, prenez le temps de faire quelque chose qui vous tient à cœur, c’est vraiment important, c’est le tout début de votre reconstruction. Par contre ne niez pas d’avoir souffert, de souffrir encore, acceptez (plus facile à dire) d’avoir vécu quelque chose qui ne se termine pas de la façon attendue (presque envie de dire conventionnelle, c’est à dire quand le cerveau à le temps de se faire à l’idée de l’impossibilité de la relation car toutes les informations reçues vont dans ce sens).
Courage, postez autant que vous le voulez, vous aurez toujours quelqu’un pour répondre.
# 09/03/2012 à 14:57 Nath
Ad,
je reviendrai plus longuement sur votre message si vous le permettez, vous avez une intelligence des choses, une perception, une intuition tout à fait extraordinaires,
je voulais juste vous dire que vous êtes, comme toutes les victimes, en manque, mais cela pourrait peut-être vous aider de comprendre que vous êtes en manque d'une situation amoureuse, relationnelle idéale, MAIS qui n'a jamais existé,
vous étiez seule dans ce rapport, lui n'a jamais été là, il s'est déclaré absent dès le départ. Et l'a toujours été, le sera toujours,
aucune femme ne réussira à le changer, soyez en sure,
écoutez vos signaux, restez bien où vous êtes, extirpez de votre coeur et de votre cerveau vos souvenirs, arrêtez de les décortiquer, c'était du vent, du vent et du vent,
rien de vrai avec un pervers, parce qu'il en est, et de haut niveau, que du faux, du blessant.
Vous allez vous remettre, cela prendra du temps, chaque jour gagné sans lui est un jour qui vous rapproche d'une autre relation, la suivante, qui sera vraie, elle.
TENEZ BON , vous venez d'échapper à l'enfer, croyez-moi,
c'est effarant ce que vous racontez, quel cynisme, quel vacuité, ce type est un masque vide, et vous le savez,
AMITIES
# 09/03/2012 à 18:41 Ad (site web)
Et puis non, vous avez raison, je n'avais aucun pouvoir sur lui à aucun niveau et à aucun moment. Il devait certainement prêcher le vrai pour savoir le faux car il était très intelligent. Je pense tout de même qu'il esquivait le dialogue car il savait qu'il s'agissait de mon point fort. Il le contournait tout en le démolissant : "si tu n'es pas fichue de discuter de manière civilisée avec ma famille, autant qu'on arrête là","ça ne sert à rien d'en parler", "je n'ai rien à te dire" + mutismes de tous poils. C'est ce qui fait qu'avec le temps, j'ai perdu mon identité, car il ignorait ma principale qualité, celle pour laquelle les gens m'apprécient.
# 10/03/2012 à 11:38 Ad (site web)
Bonjour à vous,

Cette nuit, j'ai eu un moment d'apaisement inhabituel, comme si je sortais la tête de l'eau l'espace d'un instant. J'ai entendu un oiseau chanter, c'est remarquable ! C'est la deuxième fois que cela m'arrive depuis la rupture. Malheureusement, je sais que ça ne va pas durer. J'appréhende la prochaine crise. Mes délires me font peur, car ils sont généralement très impressionnants et semblent indépendants de moi. C'est un peu comme si j'étais possédée. C'est proprement hallucinant. J'ai du mal à croire qu'une petite aventure aussi insignifiante me mette dans des états pareils.

Vous dites que je suis en manque comme toutes les victimes. Cela me rassure, même si dans mon cas, il s'agit d'une aventure de 4 mois, autant dire une aventure de rien du tout. Je n'ai pas vraiment été sa cible, j'étais plutôt un dommage collatéral (et cela me navre d'autant plus).

Ce qui m'empêche d'avancer, c'est que j'ai à peine entraperçu sa face perverse. Il était toujours à la limite de l'acceptable, il se rattrapait d'une certaine manière, il savait se montrer très touchant et convaincant. Son vrai visage, je l'ai vu, mais de manière trop furtive, de plus, mon cerveau déconnectait à chaque fois. Parfois, je suis assurée qu'il était bien fou et dangereux, et alors, je me sens à peu près sereine. Mais le plus souvent, j'ai le sentiment que c'est moi qui déraille, que mon sentiment est exagéré compte tenu du niveau pipi caca des faits. Je l'ai si peu connu que je n'ai pas eu le temps de réaliser vraiment ce qu'il était. De plus, il est entouré par de nombreux amis qui l’adorent et qui ont l'air géniaux. L'un d'entre eux me disait souvent que ce type était en or ! Alors est-ce moi qui délire ? Pourquoi ai-je eu droit à un traitement si spécial ? Pourquoi garde-t-il des personnes autour de lui et moi non ?

En ce qui concerne les moyens de s'en sortir (faire du sport et se faire plaisir), j'ai fait des choses en ce sens (rencontres, petits plaisirs, restaurants entre amis), mais ça a tendance à produire l'effet inverse : je le vois partout. Tous les hommes lui ressemblent mais aucun ne lui arrive à la cheville. Tout moment de bonheur me rappelle à son souvenir et me fend le cœur, car tout était mieux avec lui. Je me rends compte de la bêtise de ce que j'écris. Un ami (qui m'a tourné le dos depuis) me disait : "mais c'est juste un gros con, laisse tomber voyons" ! Mais voilà, je n'arrive pas à l'oublier. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi il est parti comme ça...

# 11/03/2012 à 22:22 Vicitme
Bonsoir Ad,

Vous avez eu un apaisement inhabituel c'est encore un peu en avant, il n'est pas négligeable, souvenez vous en lorsque vous serez dans le creux, car vous en êtes consciente des creux de la vagues arriveront encore, c'est très important que vous acceptiez que ça puisse se passer. Vous dites qu'il s'agit de 4 mois seulement, chercher sur internet le témoignage d'une jeune femme de l'émission de Delarue sur les manipulateurs, cette femme le dit clairement, son compagnon l'a détruite en quelques mois. Ce sentiment de ne pas l'avoir connu suffisemment est un leure, celui qui notre esprit fait vivre parce qu'il cherche un sens logique à toute cette relation qui n'en a pas ! Des femmes (ou des hommes) sont restées avec un manipulateur des dizaines d'années sans pouvoir comprendre, votre chance est la courte durée.
Le sentiment de ne plus retrouver pareil relation, je l'ai vécu également. Ma relation avec la manipulatrice était au niveau amitié, lorsque j'ai cassé la relation, je me suis refermé ensuite réouvert aux autres, j'ai découverts des gens qui m'entouraient (car avec la manipulatrice pas moyen d'avoir une relation d'amitié autre que la sienne). Les autres ne m'ont pas offert la même qualité, ne devinant pas mes pensées, ne précédant pas mes désirs, ne s'inquiétant pas tant que ma manipulatrice, mais le plus important c'est que ces nouvelles personnes étaient constantes, je n'avais plus peur des lendemains, des remarques, des changements d'humeur, j'ai surtout compris que là où ma manipulatrice me faisait des remarques, me pointait du doigts, les autres acceptaient, trouvaient ça normal, me trouvail normal !!!!!! Je me suis réidentifié grâce à eux. Ces gens qui vous entourent ne feront pas comme votre manipulateur, ne vous bombarderont pas de compliments mais ils vont vous offrir la chance de reconstruction. Prenez le temp de persévérer, ça en vaut la peine.
Ma manipulatrice se ventait d'avoir des tas d'amis, que la pluspart trouvaient extraordinaires ses qualités, sa façon de faire...tout comme le votre elle était très appréciée. Du vent tout ça, pensez à vous, y a t'il une personne de votre entourage qui ne vous apprécie pas ? Vous valez bien mieux car vous êtes sincères, sans masque.
Vous ne trouverez pas de raison logique à son départ, mais vous devez faire votre chemin pour trouver la raison logique à ne plus rien regrettez.
Le sentiment de donner des coups dans le dos en racontant mon histoire j'ai vécu, le sentiment de ridicule face à une personne si parfaite j'ai connu, le sentiment d'être responsable j'ai vécu, le sentiment d'être moi même le manipulateur j'ai vécu, tout ça n'est pas la réalité, petit à petit vous réussirez à surpasser tout ça. Vous avez la volonté de faire bien, lorsque vous arriverez à l'appliquer pour vous même vous serez sur la voie express de votre guérison. Vous étiez en conflit permanent avec lui et avec vous, il n'y avait qu'une seule issue : vous ou lui. Vous avez fait le meilleur choix, c'est vous !!! Prenez la peine de regarder ce que vous laissez dans le regard des autres, vous y verrez vos qualités, mais pour cela il faut écouter et regarder.
Courage, nous sommes tous avec vous !!!!
# 11/03/2012 à 22:32 Victime
Ad,
Encore une chose, vous n'avez rien loupé, rien ne devait vous sauter aux yeux qui vous aurait permit de sauver quoi que ce soit ! Ce sont des remarques que toutes les personnes se font après avoir été manipulée. Il n'y a rien et votre comportement a été celui qui a été le plus adapté, ne pas vous aplatir, ne pas vous écraser. Je n'en suis pas certain mais il est fort possible que voyant qu'il ne pouvait pas vous atteindre, il vous a jugée trop forte et il a abandonné la partie (car pour lui c'est un jeux).
# 11/03/2012 à 22:33 mimie
Ad
Je vous l'ai dit vous avez toujours bien réagit a ses attaques sans le savoir, en ne lui laissant rien voir de votre douleur et il ne pensait pas vous faire souffrir autant qu'il aurait aimé, vous etes trop lucide pour lui .N'oubliez pas qu'un manipulateur jouit de la souffrance de sa victime et comme vous ne l'avez pas laissé la voir vous ne l'interessez plus! Par contre s'il connaissait la detresse dans laquelle vous etes il reviendrait à grands pas pour vous abattre car pour lui c'est un jeu cruel. Désolée d'etre aussi directe mais vous avez inconsciemment agit de maniére avous proteger de lui et maintenat vous souffrez du manque mais cela passera avec le temps oubliez le c'est la meilleure chose que pous puissiez faire our etre mieux,à force de vouoir comprendre l'icompréhensible je me suis retrouvée en hopital psychiatrique ce n'est as du tout ce que je vous souhaite , Bon courage
# 12/03/2012 à 08:40 Victime
Bonjour Ad,

J’ai relu encore une fois vos témoignages, je vais tenter de répondre quand ça m’est possible mais toujours par rapport à mon expérience vécue. Sachez malgré tout que je pense qu’il n’existe pas de véritable réponses logiques mais plutôt une foule de témoignages identiques des personnes manipulées, ceux-ci se ressemblant tous, on peut en déduire de façon empirique qu’il s’agit de réponses. Comment obtenir des réponses de personnes qui ne communiquent pas...

Pourriez-vous me confirmer qu'il s'agit bien d'un manipulateur ?
Le comportement que vous en décrivez donne tout lieu à le croire, le test des 30 questions est encore la meilleure façon d’avoir une piste sérieuse. Apparemment vous lui attribuez 27/30, vous avez donc la certitude qu’il s’agit bien d’un manipulateur.
D'habitude, il est difficile de s'en débarrasser, alors que s'est-il passé ?
Il n’y a pas de généralité, il est très difficile de s’en débarrasser lorsque tout va bien pour eux, c’est à dire que vous vous aplatissez, que vous pleurez, que vous trembler devant lui. Lorsqu’il vous dénigre et qu’il voit que cela vous touche, il sait qu’il pourra continuer, car vous n’aurez besoin que d’une seule chose vous consolez dans ses bras alors à ce moment il vous offrira la tendresse qui vous donnera du répit afin que le jeu cruel puisse continuer. Pour me faire comprendre, je vais prendre l’exemple que nous avons certainement tous connus : nous avons certainement eu un jour un pouvoir (non destructeur) sur quelqu’un, que ce soit suite à une séduction ou par un courant naturel qui passait, nous nous sommes rendu compte qu’il était possible de demander beaucoup à cette personne, mais nous ne l’avons pas fait car nous avons nos limites, nous ne voulons pas faire souffrir, les manipulateurs n’ont pas cette limite selon moi. Nous avons déjà tous usé d’un sourire ou d’un regard pour obtenir une petite faveur ou l’autre, le manipulateur démultiplie ça.

Pourquoi les manipulateurs ne lâchent-ils jamais leur proie habituellement ? Pourquoi ?
Oh que si ils la lâchent, vous avez du voir dans les témoignages que certains disparaissent et réapparaissent.
La raison pour moi est de créer un vide, le plus souvent la perte du manipulateur crée un vide immense, et ils savent d’expériences que la personne reviendra vers eux, là encore ils sont en position de force, car vous qui prétendez avoir affaire à un être horrible c’est vous qui revenez vers lui, il/elle pourra alors vous sortir un « C’est toi qui est venu me rechercher » et surtout il prendra conscience de votre attirance pour lui ou elle et en jouera. D’autres manipulateurs ne la lâchent jamais, ils vont même jusqu’aux actes les plus extrêmes car ils sont blessés dans leur ego, personne ne peut se permettre de lui montrer sa vrai personnalité, son vide qui fait qu’il doit s’accrocher à quelqu’un pour exister.
Quand ils ne la lâche pas c’est pour voir s’exprimer leur puissance à travers vos ‘faiblesses’. Imaginez une personne plus faible que vous qui possède des richesses que vous n’avez pas (de l’argent ou autre), vous avez cette personne devant vous, elle est terrorisée, quelle ne serait pas la tentation d’abuser de votre pouvoir à lui faire peur pour obtenir ce que vous n’avez pas ? Vous ne le ferez pas car vous aurez le sentiment d’un acte cruel. Le manipulateur le fera sans mal car pour lui les ‘non pitié’ veulent dire ‘tu es tellement fort’ ça les dynamise encore plus.

Vous dites qu'il s'agit simplement d'un homme qui m'aurait manqué de respect, voulez-vous dire qu'il peut avoir une relation tout à fait normale avec quelqu'un d'autre ?

Non je voulais juste dire qu’il n’avait aucun respect de vos besoins de vitre personnalité. Une relation normale avec quelqu’un d’autre ? Franchement, je ne sais pas, je me suis posé très souvent la question mais fini par abandonner. Je pense que les relations très intimes normales ne sont pas possibles pour eux/elles. Dans une relation amoureuse il faut donner de soi et ils n’ont rien à donner mais tout à prendre.
Pourquoi à votre avis un manipulateur fuit ?
Parce qu’il veut créer un manque ou qu’il n’a pas pu faire faiblir la personne qu’il convoitait.

Dans mon cas, est-ce véritablement une fuite ?
Je ne parlerais pas de fuite dans le cas des manipulateurs, je dirais juste qu’ils partent. Ils vous délaissent comme si étiez une boîte sans plus de sentiment. Pour moi à travers votre témoignage, il est clair qu’il n’a pas le respect auquel vous avez droit, partir sans prévenir, ne pas ouvrir la bouche un minimum lorsque vous avez une discussion sérieuse. Ce SMS était encore une tentative de vous hameçonner, y répondre était lui donner la sensation qu’il tenait encore les ficelles et il allait encore en abuser.
Ou bien était-ce une manipulation désespérée pour me faire revenir ?
Désespérée non mais pour vous faire revenir oui.. »Fuis moi je te suis et suis moi je te fuis »
Sinon, pourquoi me combler quelques jours avant ? Pourquoi me lâcher la veille de notre départ au bout du monde ?
Vous comblez correspond à son jeux, au plus il donne au plus il peut lire le bonheur dans vos yeux et au plus il sait qu’il pourra faire de choses méprisantes sans que vous ne réagissiez.

Que pensez-vous de certaines scènes, de ses répliques ? Y voyez-vous des choses ?
Les scènes décrites rentrent de le moule du manipulateur : il donne beaucoup, promet beaucoup, en jette plein la vue, se coupe en quatre, réalise des exploits et ensuite c’est la descente aux enfers. Une fois descendu aux enfers, ils fait mine de vous faire remonter mais vous garde la tête sous l’eau une fois sur deux histoire de faire souffrir.
Je pense qu’il dit la vérité (désolé !!!) effectivement il pourrait passer des semaines sans penser à vous. C’est probablement un homme qui aime avoir beaucoup de femmes de son lit et ne veut pas s’embarrasser d’une personne qui l’en empêcherait (encore désolé pour la rudesse de mes paroles).

Qu'est-ce que c'est que ce voyage en amoureux extrêmement bizarre ? Quel était le but de la manœuvre selon vous ?
Pour moi le but était uniquement de montrer les belles chose qu’il pouvait offrir mais que vous ne pourriez en profiter que s’il était d’accord, que le bonheur n’était accessible que s’il l’avait décidé.

La question qui me travaille le plus c'est : qu'attendait-il de moi au juste ?
Je pense que le début était le plan tel que vous le voyiez tous les deux, ensuite il a vu qu’il pouvait exercer son pouvoir su lui (enfin il l’a cru). La seule chose qu’un manipulateur attend c’est qu’on s’aplatisse, qu’on lui offre tout ce qu’il demande au début et ensuite qu’on lui offre tout ce qu’il ne demande pas par la suite. Ce qu’ils demandent personne ne peut leur offrir, car une fois que vous leur donner l’attention, l’amitié, l’amour, ou quoique ce soit d’autre ils vous en demandent toujours plus afin de montrer qu’eux sont supérieurs.

Ps. Pour le témoignage à effacer, dois-je envoyer une requête au webmestre ?
Je pense que ça serait le meilleur moyen, le tout est de trouver l’adresse du web master, je ne la vois pas sur le site
# 12/03/2012 à 11:01 Victime
Explique moi en quoi c'était une erreur ?
Pour moi c'est une étape importante de le faire, vous pourrez ici en parlez autant de fois que vous le désirez sans jamais lasser personne.


# 12/03/2012 à 12:33 Nath
Ad,
svp, ne dites pas "je n'ai pas connu sa face perverse", vous n'avez connu que ça, les autres l'adorent parce qu'il n'a besoin que d'UNE personne pour aller bien avec les autres : vous , la "proie du moment", c'est sur vous qu'il déverse toute sa haine, son mal-être, qu'il décompense.
Avec les autres, amis et cie, pas d'enjeu, pas d'intime à partager, pas besoin de s'investir outre-mesure, pas de responsabilité, il sort quand il veut de ces relations là, pas d'une relation "amoureuse", bien que ce mot fasse hurler de rire quand on parle de PN, c'était dans ce type de relation là qu'il était avec vous, et donc vous lui demandiez de rendre des comptes, il devait s'investir, "assurer", choses impossibles pour un Pn
les autres femmes n'ont pas plus compté que vous, la preuve, une en est morte, c'est tout dire de ce qu'elle a vécu avec lui, l'enfer surement, et c'est cet enfer qu'il regrette, uniquement,
l'autre l'a plaqué sans explication, autant dire que ce qu'elle a subi ne méritait pas d'explication,
elle lui a volé la "fin de l'histoire", le mets de choix pour un pn : l'agonie de sa victime, elle est partie avant,
il n'a pas supporté sans doute, elle lui a échappé,
ce qu'ils détestent,
je pourrais vous en raconter encore des tas et des tas sur les pn, j'en comptabilise trois en cinq ans dans mes relations "amoureuses", c'est vous dire comme j'étais la victime idéale,
dur de se tromper, c'est le plus dur, ce n'est pas eux qui nous manquent , ce sont nos illusions, croyez-moi, j'y réfléchis depuis des années,
et le dernier est toujours là, à garder le lien même si je l'ai démasqué, il "joue", moi plus,
tristes de nous, on vaut beaucoup plus non ?
alors arrêtez, vous êtes une femme beaucoup trop bien, vous valiez cent fois plus que lui, il était incapable de vous parler sur le même niveau,
l'amour n'est pas un conflit de chaque instant,
je reviendrai, avec plaisir,
même si je n'aime pas trop me plonger et replonger là-dedans, dans toute cette m., ça sent mauvais!!!!
amitiés,
nath
# 12/03/2012 à 13:32 mimie
Je ne vois pas en quoi c'est stupide de vous etre confiée, nous sommes tous la pour nous entr'aider!
les regrets de s'etre confiée nous avons tous connus cela! et si vous etes venue c'etait par besoin pas par bétise! Vous avez l'impression de l'avoir trahi en racontant votre histoire, nous aussi on a connu cela,si vous saviez le nombre de fois que l'on fait un pas en avant pour 3 en arriere vous seriez surprise!Vous etes encore dans déni pas lui ,il n'est pas comme ça, mais si vous le savez et cela vous fait un mal fou: vous culpabilisez un max et c'était tout bien prévu dans sa stratégie, vous avez encore beaucoup de chemin à arcourir avant d'entendre les oiseaux rechanter mais quel bonheur cela va vous procurer! Je vous souhaite beaucoup de courage !
# 14/03/2012 à 09:19 Victime
Bonjour Ad,

Voici donc une réelle amélioration…
Nous sommes toutes et tous passés par là aussi, nous dire que nous avions assez ressassés, qu’il était temps de faire un trait, c’est donc normal il me semble, évidemment avec plus ou moins de ressenti suivant les personnes. Pour moi ce texte ne ressemble pas à une lamentation, c’est une description d’une situation. Ca ne mettrai pas en doute votre charme, votre intelligence ou quoi que ce soit d’autre chez vous.
Tenez nous au courant de l'évolution, je vous souhaite que ton parcours s'améliore et que votre chemin se trace devant vous. Je voudrais réagir sur le fait que le manipulateur ne fait qu'ouvrir une brèche et nous nous faisons du mal. C'est extrêmement vrai...hélas. Mais je voudrais rajouter que c'est là que le sens moral intervient, le respect de l'autre. Il nous est tous arrivé d'aborder un sujet qui mettait mal à l'aise notre interlocuteur, voir même nous rendre compte de sa vulnérabilité (mauvais souvenirs) etc…nous avons eu la décence de nous excuser, de ne plus faire revenir ce sujet, d’avoir de la compréhension et surtout de ne pas profiter de notre pouvoir de blesser car cela nous blessait aussi. Je dirais donc que oui pour la brèche, mais non quant à dire que nous sommes en pleine possession de nos moyens pour colmater notre faiblesse. Je crois qu’il aura fallu prendre conscience de l’importance de la faiblesse et avoir pu se rendre compte jusqu’à quel enfer elle peut nous conduire pour nous reprendre en main. Cette faiblesse (désolé des répétions) n’en était pas une, c’était au contraire une qualité, celle qui nous rapprochait des autres, nous permettais de les comprendre, nous étions fières de ressentir de l’empathie, de ne pas abandonner aux premières difficultés, de vouloir tout donner pour améliorer les relations…alors comment se rendre compte que cet inestimable trésor est notre perte aussi ? Seulement après avoir vécu tout ceci.
# 14/03/2012 à 10:44 Nath
bonjour Ad,
il est très tentant de "jouer" avec un PN, ou de croire que l'on joue, ce qui est différent bien sur,
toi, tu es consciente, lui pas ou peu, c'est une énorme différence,
c'est toi qui agis dans ces cas là, lui réagit, et après réflexion, toujours,
il t'entraîne dans sa danse macabre, tu crois que tu es maîtresse de tes actes mais non, jamais ou presque jamais,
et c'est toi qui sort vaincue, bien sur, lui il relisse ses plumes et hop, reparti pour un tour de piste !!!le scénario est affligeant de banalité, si ce n'est que les victimes, elles, passent leur temps à essayer de comprendre, de justifier le rôle qu'on leur a fait jouer , elles finissent même par se trouver perverses elles-mêmes, et ça, c'est le comble, c'est la jouissance totale pour un pn, imaginer que sa victime est pervertie, complice en quelque sorte,
mais le dégât, c'est chez toi, pas chez lui,
amitiés,

nath
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×