J'ai été élevé par un père pervers narcissique

Auteur  
# 10/08/2015 à 13:23 stephM
Bonjour,
A 33 ans et à la suite d'un échec professionnelle, j'ai décidé se suivre une thérapie. Mon psychothérapeute m'a aidé a prendre conscience de la source de mon mal être, de ma solitude. Cela a été un choc lorsque j'ai enfin ouvert les yeux et découvert que mon père est pervers narcissique. Aujourd'hui, je ne parle plus à mon père mais je n'arrive pas à avoir confiance en moi. J'ai peur de l'avenir.Je suis au chômage mais J'ai débuté une formation pour apprendre la photo. J'ai peur de ne pas y arriver, me trouve nulle. J'aimerai des conseils pour vaincre mon anxiété et enfin vivre, me sentir libre. Merci. StephM.
# 11/08/2015 à 09:16 Halto
Bjr Steph
Je suis fille de narcissique destructrice et d'un père froid distant absent cavaleur et agressif!(aucune marque d'affection ni de l'un ni de l'autre)
Bref, j'avance avec des failles énormes liées à la destruction subie par ces deux la, et devinez qui me trouve à leur gout sur mon chemin douloureux? Les Pervers bien sur!!
Enfin ça c'était avant....
La connaissance de la démarche perverse (des tonnes d'infos sur ce site par exemple), le retour vers soi après la prise de conscience, le travail de reconnaissance et d'acceptation de cette réalité qu'est l'emprise et la toxicité de ce faux lien(avec un PN), le fait de vouloir se voir autrement que comme une victime et donc d'évoluer et d'apprendre a leur fermer la porte. Le fait de s'occuper de soi régulierement: sport, danse, expression corporelle, natation...De s'occuper aussi physiquement de soi(cheveux vetements posture).Tout cela va réduire votre mal etre car le sport libere des endorphines qui sont la molécule du bien etre.
Cher Steph, il est donc important de reconnaitre et d'assimiler tout ce qui s'est produit à votre encontre pour ne jamais devenir la victime idéale pour autrui L'enfant de pervers a un format de victime, et son mal etre se voit comme le nez au milieu de la figure.
Et en meme temps, il est important d'apprendre à les voir venir et a se protéger. Il y a plein de sites qui expliquent comment les détecter(ici aussi) et comment s'en protéger
Pour la confiance en vous et le travail de la photo, soyez exigeant avec vous meme mais ne vous en demandez pas trop non plus. Est ce qu'on devient un grand photographe en 3 mois? J'ai des doutes...
Bon courage et répondez moi si vous le souhaitez. Je repasserai par ici : )
# 11/08/2015 à 11:30 stephM
Merci Halto d'avoir prit le temps de me répondre. Le problème lorsque l'on a été élevé par un pn et que l'on s'en aperçoit a plus de 30 ans(!) est que l'on se méfie de beaucoup de personnes. On doute. J'ai la chance de vivre avec un homme attentif, tendre...Heureusement il n'a pas du tout le profil de pn il est même peu conscient de ses qualités. C'est grâce à lui si j'ai entrepris les démarches pour m'en sortir.(psychothérapie etc...)mais malgré tout mon histoire nous gâche parfois le quotidien! Ca fait mal de prendre conscience d'une telle chose même si cela est nécessaire pour se libérer. Se reconstruire est difficile. J'ai l'impression de m'être perdu en route. Alors je me consacre à mon projet de photographe avec tantôt des doutes, tantôt de l'espoir...Je souhaite ne plus avoir peur et croire en moi.
# 11/08/2015 à 11:31 stephM
Merci Halto d'avoir prit le temps de me répondre. Le problème lorsque l'on a été élevé par un pn et que l'on s'en aperçoit a plus de 30 ans(!) est que l'on se méfie de beaucoup de personnes. On doute. J'ai la chance de vivre avec un homme attentif, tendre...Heureusement il n'a pas du tout le profil de pn il est même peu conscient de ses qualités. C'est grâce à lui si j'ai entrepris les démarches pour m'en sortir.(psychothérapie etc...)mais malgré tout mon histoire nous gâche parfois le quotidien! Ca fait mal de prendre conscience d'une telle chose même si cela est nécessaire pour se libérer. Se reconstruire est difficile. J'ai l'impression de m'être perdu en route. Alors je me consacre à mon projet de photographe avec tantôt des doutes, tantôt de l'espoir...Je souhaite ne plus avoir peur et croire en moi.
# 11/08/2015 à 12:21 Halto
Steph etes vous un homme ou une femme?
Les accords ne m'en dient pas tant que ça! lol
Pour une femme le père conditionne beaucoup de choses au plan affectif et amoureux. C'est normal que vous soyiez insécurisée si c'est votre père qui vous a déstabilisée. C'est pour ca que vous devez vous consacrer beaucoup de temps et aussi si vous le pouvez en consacrer aux autres. Je pense qu'en s'aidant soi meme et en aidant les autres(associations etc...)on peut réparer énormément de choses...evidemment il faut doser et que ça ne devienne pas obsessionnel ou névrotique
# 12/08/2015 à 17:52 stephM
Je suis une femme. Et vous combien de temps vous a t'il fallut pour vous en sortir?
# 13/08/2015 à 09:39 Halto
Bonjour Steph
En fait il n'y a pas trop de regles, et les cas sont differents. Vous ne parvenez pas a assimiler un pere toxique c'est ca?
Dans mon cas, j'ai du me sortir d'une relation étouffante où je servais de matrice en quelque sorte à un homme-avorton qui s'appuyait sur moi en tout(et prenait toutes mes forces) mais ne me "nourrissait" pas. Tout était en sens unique. sinon aucun projet, aucun dialogue sur nous et pour nous...Lorsque je l'ai quitté il est devenu extrêmement agressif, et je me suis retrouvée littéralement traumatisée pendant 6 mois a un an.
Par la suite on récupère mais il y a quand même énormément de retours sur la situation, de regrets , de remords...Mais malgré tout, ce sont tous ces retours par la réflexion qui permettent d'assimiler.
# 13/08/2015 à 12:17 stephM
Bonjour Halto,
J'ai du mal à me sortir de ce schéma de victime.Je suis devenue anxieuse. L'avenir me fait peur et j'ai très peu de confiance en moi. Il faut dire que j'ai soulevé beaucoup d'échec. J'aimerai tellement me dire comme vous dans votre premier message: Ca c'était avant...On me dit souvent: Il faut être patient...Je le sais... mais cela fait 33 ans que je le suis! Je sais que désormais je dois cessée de trop me poser de questions, me dire que la roue a tourné et que oui maintenant la vie est devant moi. Merci encore pour votre témoignage.
# 13/08/2015 à 17:20 Halto
Bonsoir Steph
quelque part il y a dualité entre la tendance morbide et la tendance combattive chez vous non?
Ne pourriez vous pas mettre dans deux colonnes les aspects et conséquences de chacune des tendances et voir ce qui vous est le plus bénéfique?
Je ne suis pas psy mais le fait de faire nettement le distinguo entre la passivité et la déprime d'un coté et les projets et la combattivité de l'autre pourrait vous aider.
Bonne soirée et à plus si vous voulez repasser par ici
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×