manipulateur pervers ou vampire affectif

Auteur  
# 15/03/2011 à 23:27 incognito
Une histoire qui dure depuis plus de 4 ans.
Comme il m'a fallu du temps, beaucoup de temps pour admettre que cet homme (marié), qui s'était présenté comme n'ayant aucune vie affective et amoureuse avec sa femme et qui disait que s'il avait la chance de rencontrer l'amour il le vivrait, n'était en fait qu'un manipulateur pervers, un vampire affectif habité d'un grand VIDE.
Ça fait mal, très mal.

C'est sur un site de rencontres que j'ai fait sa connaissance. Il m'a contacté. Sa fiche était pratiquement vide hormis quelques rubriques renseignées complètement "délirantes" qui pouvaient être prises pour de l'humour.
Dès le début, j'ai perçu que quelque chose "clochait' mais je me suis laissée prendre (première erreur, je n'ai pas écouté mon intuition !)
Nos échanges m'ont laissé supposer que nous étions en phase, que nous recherchions la même chose : de l'affection, de la tendresse, de l'amour et que nous l'avions trouver, que nous étions en "phase".
Lorsqu'il m'a appris qu'il était marié, j'ai voulu cesser notre début de relation par respect pour sa femme et pour ne pas m'engager dans une relation qui ne me mènerait nulle part. Mais, persuasif (!!!), il a fini par me convaincre de poursuivre (deuxième erreur !).
Il me téléphonait, m'écrivait des mails, des sms (les premiers temps !).
Nous dialoguions par messenger presque tous les soirs... très tard (il devait attendre que sa femme soit couchée.)...
Puis il a souhaité me rencontrer. Rétissante au départ en raison de sa situation maritale, j'ai fini par céder.
J'ai accepté pensant, qu'après tout, je ne craignais rien... et puis peut être était-ce le hasard qui nous mettait sur le même chemin, alors pourquoi risquer de passer à côté d'une belle histoire. Je l'ai donc rencontré une première fois tout en m'étant blindée en me disant que j'allais prendre un pot avec un copain, rien de plus.
Nous nous sommes vus à l'extérieur, puis une première fois chez moi.
Tendresse, douceur, attention... tout y était. Un délice.
Poursuites de nos dials sur messenger.
Il est venu une seconde fois chez moi pour déjeuner et passer l'après-midi. Lui demandant ce qu'il souhaitait manger, il m'avait établi un menu alternant plat / bisous, plat / bisous. De nouveau tendresse, douceur, attention... à faire fondre.
Et j'ai fondu ! (troisième erreur !)
Puis il est venu passer une soirée et la nuit.

C'est après cet "épisode" qu'il a totalement changé. J'ai vraiment eu l'impression qu'il avait pris peur. Peur de ses sentiments, peur de tout ce que cette situation pouvait avoir comme conséquence sur sa vie personnelle. Peur d'aimer et d'être aimé.

C'est alors qu'il a révélé sa vraie personnalité.
En ma présence, un homme charmant, agréable, doux, sensible, drôle, intéressant...
Derrière son écran, des dials normaux, sympas puis tout à coup dénués de tout sens, alternant quelques phrases agréables avec des remarques désobligeantes, un homme piquant, blessant, vexant, moralisateur, qui me jugeait, me faisait culpabiliser, enfin tout ce que l'on connaît du fonctionnement de ce type d'individu.

Combien de fois j'ai pris le "large"... combien de fois il est revenu... combien de fois je suis retombée dans ses griffes... Je ne sais plus !

Sa force avec moi, c'est qu'il avait parfaitement compris que je ne ferais rien pour perturber sa vie de couple, toujours par rapport à sa femme qui, dans mon fonctionnement, ne le méritait pas. Elle risquait d'en souffrir et ça je ne le voulais pas.

Malgré quelques rares tentatives pour l'atteindre et lui faire peur (j'y suis parvenue une fois ou deux), il n'a eu de cesse de revenir encore et encore, laissant plusieurs semaines, voir plusieurs mois s'écouler entre chaque "rupture".

La dernière a duré 8 mois. Je pensais avoir gagné, en être débarrassée définitivement.
Et bien non, de nouveau il s'est remanifesté. Et j'ai accepté de le revoir chez moi partagée entre l'envie de savoir où j'en étais au bout de 8 mois et l'envie (inavouée) de le revoir.
Fiasco ! Je ressens toujours autant d'émotion lorsque je me retrouve face à lui (paradoxe !)
8 heures passées ensemble comme des copains. Aucun signe de sa part de quelque émotion que ce soit. Au moment de partir, un geste de tendresse... Le geste de trop ! Celui qui m'a fait réagir.

Je l'ai donc atteint par son point faible, son couple. Détruire l'image du bon mari fidèle. Tant pis pour sa femme. Et après tout, c'est peut être lui rendre service que de lui ouvrir les yeux sur celui qui vit à ses côtés.
Je n'ai aucun doute sur le fait qu'il a su détourner la situation à son profit aux yeux de sa femme en me faisant passer pour une parano, une névrosée... Peu m'importe. La suspicion est installée.

J'ose espérer qu'en ayant "tapé fort, cette fois sera la bonne et qu'il me laissera en paix définitivement.
Mais avec les manipulateurs pervers, on n'est jamais sûr !

Voilà brièvement mon témoignage.

J'ai rédigé un article (format Word) que je souhaiterais déposer sur un site mais je ne sais lequel, sachant que je tiens à garder l'anonymat.

J'espère que tous les témoignages des personnes manipulées pourront servir à d'autres pour leur éviter de tomber dans cette spirale infernale et destructrice.


# 16/03/2011 à 07:47 Victime
Bonjour Incognito,

Merci de ton témoignage, bravo d'avoir eu tout ce courage, le combat n'est pas fini, mais soit honnête avec toi même et ça ira, le temps est là pour guérir les blessures. Quand je parle d'être honnête avec toi même c'est d'accepter ton envie de le revoir (sans y succomber) mais en te demandant pourquoi et en te raisonnant sur les raisons qui rendent cette idée très mauvaise. Ce n'est pas facile, la sensation de passer à côté de quelque chose d'unique (en amitié ou en amour) est terriblement présente, mais il faut faire un bilan rationnel (l'écrire même pour pouvoir s'y accrocher) et se rendre compte que pour 1 min de 'bonheur' ce sont des heures de ta vie qui sont gâchées. Je n'aime pas trop le mot vampire (j'explique pourquoi dans une autre rubrique) mais c'est en tout cas un véritable combat entre toi et lui, il ne te laissera aucune chance, ne fera preuve d'aucune autre pitié que celle qui l'arrange pour profiter de toi. Face à ce genre de personne c'est toi ou lui pas d'autre choix possible, alors choisi TOI. Tu as toutes ces qualités qui feront qu'un autre homme te rende heureuse, que tu te sentiras aimée. Un amour qui sera emprunt de respect mutuel et qui fera grandir votre couple.
Apparemment tu as réussi à l'éloigner, mais sois certaine qu'il reviendra avec des histoires abracadabrantes, tellement incroyables que tu en riras et ensuite tu envisageras qu'elles soient plausibles, comme si la raison ne l'emportait plus tout à fait. Sache d'or et déjà qu'il te dira qu'il a fait ça pour toi, parce qu'il voulait te protéger, il en viendra même peut-être à dire que sa femme te voulait du mal, il te dira aussi qu'il n'est pas comme ça mais qu'il a besoin de toi et qu'il ne sait plus où il en est et que ça lui fait faire des choses qu'il ne fait jamais.
C'est extrêmement difficile de rester en face de ce genre d'individus sans avoir envie de le raisonner, il est très tentant d'entammer des conversations qui cherchent la justification des ses actes, et souvent après ces discussions s'ensuit un grand pardon...et la période 'heureuse' recommence, mais à chaque fois pour des périodes plus courtes alors que les discussions interminables commencent.
Chacun le verra à sa façon, mais je le vois comme un sevrage (et oui !), il faut se fixer un but incontournable, ne plus le raisonner, ne plus lui parler de toi, surtout garder ton calme devant ses avances mais devant ses provocations aussi. L'idéal étant de ne plus avoir de contact du tout et plus jamais. C'est extrêmement difficile, les angoisses nous prennent, mais j'ai pu constater qu'elles étaient moins fortes que celles vécues pendant la relation avec la manipulatrice. Au fur et à mesure des semaines, les crises s'espacent, il y a encore ce grand vide, ces doutes, alors relis ce que tu as écrit, tu dois évincer un maximum de doutes (tous serait l'idéal, mais pas applicables en étant sincère). Les premières semaines sont vraiment violentes pour soi, on est perdu, on cherche à calquer ce qu'on a perdu, on est parfois prostré avec l'envie de ne plus faire quoi que ce soit. Ce qu'il manque le plus ? C'est une discussion franche où il pourrait dire, je me suis moqué de toi et servi de toi, tu serais fixée, mais tu n'auras jamais cette conversation avec lui.
Il faut arriver à te reconstruire, accorde toi du temps, ne fixe pas en jours ni en semaines, mais en mois voir années. Regarde bien les progrès réalisés, si petits soient t'ils, sert t'en comme d'un tremplin pour arriver aux prochaines étapes. Accorde toi aussi le temps d'être triste, d'être angoissée, si ces sentiments sont là c'est qu'ils servent à évacuer ce que tu as en toi, ne fait pas durer ces périodes, ni en faire une habitude, dès que tu sens que tu peux passer au dessus, fait le, ça te renforcera dans tes opinions.
Fait toi aider d'un psychologue si nécessaire, de tes ami(e)s qui te prouveront que tu es quelqu'un de formidable. Courage, une sacrée épreuve et le plus difficile tu l'as fait, tu t'es rendue compte de personnage, certain(e)s ne s'en rendent compte que trop tard. Courage, accroche toi, tu en sortiras plus forte !
En ce qui concerne le document word, un petit conseil, ne le poste pas en word.
L'anonymat n'existe pas vraiment une fois connectée sur le net, mais à moins d'être un as en informatique, les forum restent encore sûres. Par contre ton document word peut contenir des infos (dans les propriétés) qui donnent des info sur toi. Je pense que le mieux est de le poster en forum...
Il existe aussi le site du fionisme (oui je sais le terme et pourtant qui est bien français...), c'est Abigaïl qui nous l'a renseigné.
N'hésite pas à venir écrire sur ce forum autant que tu en as besoin, ça ne peut que faire du bien et ça pourra en aider d'autres.
# 27/04/2011 à 14:55 Camille
Bonjour, je me connecte sur ce forum dans le but de partager mon histoire, car je pense avoir besoin de m'en libèrer et de recueuillir un témoignage extérieur émanant de personnes comprenant ma détresse. Je suis une jeune fille de 18 ans, et durant 2 années, je pense avoir été victime d'une personne dérangée mentalement. Tout a commencé de façon classique, il était mon premier amour. Au fil des mois, sa jalousie a commencé à prendre des proportions importantes et nos disputes sont devenues de plus en plus fréquentes : lors de ses crises, il frappait son scooter à mains nues jusqu'à en saigner, s'ouvrait les veines dans mon lit, plantait un ciseau dans sa main, simulait des évanouissements devant ma famille, mordait mon chien jusqu'au sang pour me punir, m'attendait des heures devant chez moi lorsque j'avais entrepris de sortir, se frappait le visage jusqu'à être couvert d'équimoses, lançait des briques chez ses voisins, frappait son mur jusqu'à le détruire partiellement... En outre, il m'accusait de ce comportement, prétendant qu'il "n'était pas comme ça avant moi." A chacun de mes mots correspondait un reproche, il arrivait, dans chaque situation où il avait tort à me rendre finalement coupable. J'ai mis trop de temps à me rendre compte que je n'étais peut être pas fautive et qu'il fallait que je me libère de ce poids! J'ai néanmoins choisi de l'aider, car j'étais persuadée que je pourrais détruire sa pathologie. Mais rien n'y a fait, et même après une séparation, étant devenus "amis", il a continué de me gâcher la vie. Aujourd'hui je suis consciente qu'il faut que j'éloigne cet être de ma vie, d'autant plus qu'il a l'art de se faire passer pour une victime de ma potentielle cruauté auprès de ses proches et des miens. J'ai l'impression que mes mots n'ont que peu d'effet sur mon entourage, et que tous mes proches sont comme charmés par son petit numéro d'amoureux éconduit... Je reste cependant bien entourée, et j'ai bon espoir de chasser cet être néfaste de mone existence...
Qu'en pensez vous? Pensez vous qu'il souffre d'une pathologie ou est ce possible que je provoque ce comportement?
# 28/04/2011 à 09:14 Victime
Bonjour Camille,

Tu as bien fait de nous faire partager ton histoire.
Il ne s'agit là probablement que d'une toute petite partie de ton histoire mais on sent bien que le personnage est plus que malsain. Avant tout reconnais que tu as un fait un énorme pas en avant en te séparant de lui. J'imagine que même si tu lui donnais ce qu'il demandait, il n'était jamais satisfait et demandait probablement plus. Son comportement ne présage vraiment rien de bon pour une vie de couple. Avant toute chose, entoure toi de gens en qui tu as entièrement confiance, tes parents proches ou un ami ou une amie de longue date, parce que tu as besoin de soutien. Se retirer du jeu est une chose que seule toi a pu faire mais pour te reconstruire, pour effacer tes doutes te concernant tu auras besoin d'oreilles attentive et des esprits compréhensifs et ouverts. L'idéal serait de pouvoir montrer à ces personnes de confiances des sites comme celui ci ou des livres concernant les manipulateurs ça les aiderait à comprendre que ce ne sont pas des divagations d'adolescente (le site 'le fionisme donné par Abigail est aussi très bien fait et mérite d'être consulté !). Je n'ai pas tous les renseignements pour être à peu sûr qu'il s'agit d'un manipulateur, si ce n'est qu'il te culpabilise et reporte ses fautes sur toi. Quoi qu'il est soit, tu n'es pas responsable, ce n'est pas toi qui frappe sur le scooter, qui s'automutile, il manque d'assurance et de confiance en lui, il n'intègre pas que tu puisses faire autrement que ce que lui a décidé. A mon avis il faut t'en éloigner le plus possible et éviter tout contact. Tu dois probablement tous les jours penser que tu pourrais l'aider et que tout pourrait redevenir idyllique, que tu n'as pas bien fait, qu'il y a encore moyen autrement...il te faut accepter que ce que tu as vécu d'agréable avec lui n'a été qu'une phase qui ne reviendra plus (ou partiellement pour t'enfoncer et te démolir encore plus). Garde les bons souvenirs mais ne pense plus pouvoir vivre ces choses là avec lui (par contre bien mieux avec un autre ça oui !!!). Tant que tu garderas un contact régulier avec lui tu seras tentée et lui jouera à te souffler le chaud et le froid. Evite les discussions avec lui, le raisonner c'est entrer sur son terrain, il vaut mieux utiliser des phrases positives qu'il ne soupconnera pas être des phrases bateaux du style (peut-être, je ne sais pas je vais y réfléchir). Etre catégorique ils n'aiment pas et dès lors ils cherchent à convaincre, il vaut mieux rester dans le vague, susciter de longs délais de réponses (que tu ne donneras jamais). Ce n'est pas facile mais garde ton calme en toute circonstance (quitte à hurler quand tu es seule :) ), évite de le voir et s'il écrit, réponds toujours le plus vaguement possible (ou pas de réponse). S'il te donne des explications écrites, tu peux toujours utiliser les phrases : je n'avais pas vu ça comme ça et ce n'est pas évident pour moi de comprendre je dois réfléchir...
Il te lâchera le jour où il aura rencontré une autre victime (malheureusement pour elle...) ou le jour où il n'aura pas assez de renseignements te concernant.
Si la pression est trop forte, n'hésite pas à demander un RDV avec un(e) psychologue qui sera de meilleur conseils. Après l'avoir quitté tu vas peut-être penser que tu ne te sens pas mieux ou qu'il te manque, n'en crois rien, prend la peine d'écrire pour toi seule tout ce que tu as subi et tu comprendras que tu te sens peut-être mal mais déjà mieux qu'avant. Au fur et à mesure des mois tu te sentiras chaque fois un peu mieux avec des périodes creuses qui vont devenir de plus en plus courtes et finalement tu retrouveras ton calme. Parles en autour de toi, il faut que d'autres comprennent ta douleur, parle essentiellement de toi (de tes peurs, de tes états d'esprit) pas de lui (ça en ferait une victime et lui serait plaind et pas toi !).
Accroche toi, entre lui et toi c'est toi qui compte avant tout.
N'hésite pas à reposter, à nous tenir au courant, à te défouler à t'expliquer ici.

Courage !!!

Victime.
# 28/04/2011 à 18:54 incognito
Article intéressant :

http://fr-fr.facebook.com/pages/Manipulateur-pervers-ou-Vampire-affectif/197581516939043

Cordialement
# 02/05/2011 à 12:31 Victime
Merci incognito
victime
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×