mon histoire pour avoir vos avis

Auteur  
# 06/11/2012 à 20:25 sacha
Bonjour, j'ai déjà raconté mon histoire sur sos pervers, mais je viens la recopier ici, pour avoir vos avis, et je pense d'ailleurs que j'aurais peut être un clin d'oeil de certains de mes amis de sos pervers comme "April" si je pense qu'il s'agit bien de la même personne. je ne remets en aucun cas les avis et conseils des personnes m'aidant sur sos pervers car je les apprécie beaucoup et les remercie énormément pour le temps passé à m'avoir répondu, pour leur soutien et leur aide. je raconte mon histoire ici aussi, pour avoir le maximum d'avis conseils, comme pour continuer mon chemin et m'aider à me conforter dans l'idée que je ne dois pas reprendre mon histoire avec lui. j'ai toujours des doutes par moment, alors je m'aide aussi comme je peux pour ne pas craquer. si April ou d'autres inscrits sur le site sos pervers me lisent ici, je vous passe le bonjour et j'espère ne pas vous blesser en venant ici aussi car j'ai toujours autant besoin de vous.
Voici donc mon histoire :
j'ai rencontré mon ex conjoint ( car séparée depuis mai ) il y a 6 ans, à mon travail. marrant, il me faisait rire. C'était un collègue, gentil, et toujours prêt à rendre service. on s'est lié d'amitié et notre relation a démarré. il venait chez moi tous les week ends car lui était encore chez ses parents moi j'avais mon appart. je vivais à 1h du boulot.
Mais dès le départ, ce qui me faisait bizarre, c'est qu'il nétait pas plus après moi que ça, sexuellement. Nous étions collés devant la télé, mais c'est moi qui allait toujours vers lui pour un calin ou un bisou. UN jour, où j'ai eu envie 2 jours d'affilés, il m'a dit que j'étais nympho. je pense être tout à fait normal et quand on aime, on a envie de l'autre, mais lui apparemment, n'avais pas plus envie de moi que ça, car il me repoussait parfois, me disant qu'il était fatigué ou pas envie.
3 mois après, j'ai eu un problème de santé, après que nous ayons passé un week end en amoureux , où là également, je me suis fait recalé quand je lui ai proposé de prendre une douche et un bain avec moi. le medecin m'a dit que je faisais une dépression, j'en avais déjà fait une et je trouvais qu'il y avait autre chose. Bref, j'ai passé des analyses mais en attendant, le medecin m'a prescrit des antidepresseurs. Mon ami m'a dit que c'était dans ma tete toute ça, que j'avais rien. il s'est avéré que j'avais une hypothyroidie, et suis en traitement depuis.
je suis partie en vacances l'été qui suivit, dans le sud voir une amie, car lui n'avait pas de vacances étant embauché depuis peu dans la société. il m'a reproché par la suite d'être partie alors que lui n'avait pas de vacances. passionné de foot, j'ai accepté de l'accompagner pour voir son monde à lui, donc un match sur paris, alors que je n'aime pas ça, mais étant amoureuse, ça me faisait plaisir de voir ce qu'il aimait. Il m'a demandé ensuite mon avis sur le match, mais son équipe avait perdu et je sais plus ce que j'ai dis, mais rien de méchant, j'ai juste donné mon avis, et lui m'a dis qu'il était vraiment avec la meuf la plus chiante qui soit.
nous étions ensemble depuis 6 - 7 mois à ce moment là, et je ne connaissais toujours pas ni sa famille, ni ses amis, personne de sa vie ou de son entourage. lui avait rencontré ma mère et mes soeurs, vite fait. mais quand ma grande soeur nous invitait à venir boire l'apéro chez elle, il refusait, disant qu'il n'avait pas envie d'y aller ou de sortir. nous ne faisions rien les week end. on ne sortait pas, car il n'avais jamais envie, et trouvais qu'il n'y avait rien à faire à la campagne, lui vivant en région parisienne. Il a voulu qu'on achéte un appartement et moi hésitante, lui en ai parlé, mais lui ne voulait pas payer un loyer en location pour rien, et moi j'avais peur de m'engager avec lui pour un achat directement car nous n'avions jamais vécu ensemble et je devais du coup quitter ma région, ma famille et mes amis pour me rapprocher du boulot, ce que je voulais également.donc à partir de là, j'ai dis ok, prenons le risque.
Nous avons donc habité ensemble pendant 4 ans, à côté du boulot et là où lui a toujours vécu, avec sa famille et ses amis autour. les miens étaient à une heure de route environ minimum, donc j'allais les voir quasi tous les vendredi car je suis en rtt ce jour là.
nous allions manger chez ses parents quasi tous les dimanches au début, et lui refusait souvent les invitations pour aller dans ma famille. j'y suis allée seule souvent, car il y avait du foot et faisait donc passer le foot avant notre vie de couple et ma famille. au boulot, personne ne savait que nous étions ensemble. Je lui ai dis que c'était absurde, que sans dire qu'il est avec moi, qu'il pouvait dire qu'il habitait dans telle ville et non dans une autre, et qu'il était en couple. il m'a dit que c'était ma faute car je voulais pas que ça se sache. C'est vrai, mais au début, normal pour moi, on ne savait pas ce que notre relation allait donné, mais une fois que nous avons acheté ensemble, je ne voyais pas l'intéret de mentir. il était contre le mensonge d'ailleurs, mais quand ça l'arrangeais, ça le dérangeais plus.
Il passait beaucoup de temps devant l'ordi et le foot en dehors du travail, et me repoussait quand je venais me coller à lui devant la télé ou quand il était devant l'ordi. il me reprenait souvent aussi sur ce que je disais, chez nous, ou meme en famille ou entre amis. il me disait souvent " t'as le chic pour parler de ce qu'il faut pas, pourquoi t'as parlé de ça?" alors qu'il n'y avais rien de mal. il m'a fais une scene aussi pour une lettre adressée à mon ex, que je n'avais pas posté à l'époque et dont j'avais oublié l'existence. mais quand nous avons emménagé, il a trié mes papiers car je lui aurait soit disant dit que je voulais bien qu'il m'aide, alors que j'en ai pas le souvenir du tout.
# 06/11/2012 à 21:19 emilie
Coucou Sacha,

Vous avez fait le test de SOS pervers ?
Selon moi, vous avez à faire un pervers narcissique, il a toute les caractéristiques,
éloignement de votre famille, pas de contact entre les personnes qu'il connait, frustration sexuelle, mensonge, critique, faire ses activités sans s'occuper de vos goûts ...
Vous parlez de l'anecdote du foot, j'ai vécu la même histoire mais avec le vélo. Il voulait absolument que je l'accompagne alors que je déteste, et puis après il m'a dis "tu as aimé ? Et la course ?" je lui est donné mon avis et m'a répondu aussi "tu n'as pas de culture, ce n'est pas intéressant ce que tu racontes" ... Je pense qu'ils ont les mêmes codes, et les même rituels.
Vous avez affaire à un pn, et même votre corps vous l'a fait comprendre avec votre dépression (Oui, en général, le corps réagit avant l'esprit, on tombe souvent malade quand on est avec un pn, nos nerfs craquent ...
Je vous conseille de ne plus avoir de contact avec lui, de l'ignorer totalement et de progresser dans une nouvelle vie remplie de bonheur et de sérénité. Courage à vous
# 07/11/2012 à 12:59 Victime
Bonjour Sascha,
J’ai lu votre histoire avec grande attention. Je me suis retrouvé dans certains passages de votre histoire.
En ce qui me concerne, je n’ai pas beaucoup d’éléments pour vous assurer qu’il s’agit d’un manipulateur. Il a eu un comportement qui n’est pas normal, le fait de ne pas accepter de s’impliquer dans votre vie (votre famille, vos amis, etc…), de vous faire des remarques désobligeantes le rapproche d’un profil de manipulateur mais encore une fois je n’ai pas assez d’éléments pour en être certain. Une personne égoïste pourrait agir de la même façon, tout comme le refus de câlins – certains hommes ne sont pas de gros demandeurs.
Mais je pense que votre témoignage n’est pas complet.
Par exemple, profitait-il de vous, d’une façon ou d’une autre ? Avait il des changements de caractère brusques et inexpliqués ? etc..etc..
Vous aviez affaire à une personne qui ne vous respectait pas ça c’est certain et le problème ne vient certainement pas de vous.
Accepteriez-vous d’en dire plus (sans prendre le risque de vous dévoiler) ?
Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve.
V.
# 07/11/2012 à 14:18 haltomanipervers
Bonjour Sacha,
Attention c'est NOTRE April! Lol
Je pense comme Emilie qu'il s'agit d'un pervers amorphe pour le portrait et le comportement décrit, maintenant un pervers amorphe termine une relation par "la mise à mort" (destruction) du partenaire, et vous ne parlez pas de la fin de votre histoire .
Vous avez décrit la personne qui ressemble le plus à mon ex manipulateur pervers : la coupure entre lui et les autres, la préférence pour les relations avec sa famille, le refus de partage des activités, les critiques incohérentes et violentes, les expressions toutes faites et réductrices("c'est dans ta tête tout ça"), la jalousie(esprit de possession et de domination), le secret autour de sa vie privée enfermée dans des boites gigognes, l'absence totale de chaleur dans la relation avec vous, le côté sombre et un peu "autiste"...C'est mon ex PN trait pour trait. Maintenant le test Sos Pervers comme le dit V. est très bien fait, et confirmera ou infirmera vos doutes.
Comment s'est passée la séparation? Y a t il eu des mesquineries à n'en plus finir ou une grande violence?
# 11/11/2012 à 14:32 sacha
merci pour vos avis et réponses.
il est vrai que niveau santé, je me sens mieux, même si un peu déprimée par moment suite à la séparation, au manque malgré tout et à la peur de la suite, mais de façon général, je me sens moins stressée je pense.
j'ai passé un bilan complet en septembre ayant changé de médecin traitant, et tout est bon, alors que lorsque j'étais avec lui, j'avais du choléstérol et manquait de petites choses. je ne mange pas mieux pourtant que lorsque j'étais avec lui, et ne fais attention ni ne fais de régime, et me suis donc demandé si c'était lié au fait que nous étions séparés, et si mon corps me disait que j'étais mieux.
je vais mettre ci-dessous ce que j'ai noté sur l'autre site, sos pervers, alors je ne sais pas si vous saisirez tout, ni si cela répondra à toutes vos questions, mais je reviendrais pour y répondre si vous en avez. des choses reviennent de temps en temps sur les années passées avec lui, mais j'arrive encore à douter, à avoir peur d'avoir fais le mauvais choix.
Il y a un an et demi, et alors qu'on avait parlé de nos relations intimes qui n'étaient pas au top, il m'a dit de lui dire, et de ne pas hésiter à aller vers lui chaque fois que j'en avais envie, car il n'y a pas d'heure pour ça. mais ayant été repoussé souvent, je n'arrivais plus à aller vers lui, et c'est lui qui venait vers moi ensuite, comme si le processus s'était inversé. J'avais fini par ne plus avoir envie de lui, qu'on fasse ou pas, je m'en fichait complètement, car je n'arrivais pas de toute façon, à me lacher ni avoir de plaisir. bref, un jour où ayant pris note d'aller vers lui quand je voulais, je l'ai fais, et il ne s'était rien passé entre nous depuis plus de 3 semaines. c'était un soir et il regardait une émission de foot, et là, il m'a dit en souriant, oui, mais après. Après quoi? L'émission bien sûr. Et là, je me suis repris une claque, de voir que je passais même après une émission de foot. il m'a déjà dit pourtant que pour avoir un enfant, il faut pratiquer, que si on avait plus de rapport ou qu'une fois de temps en temps, qu'il finirait par aller voir ailleurs. Car depuis 3 ans, c'est plus lui qui venait vers moi que l'inverse, et je me forçais parfois, car je n'osais pas dire non, et me disait que l'envie et le plaisir finirait par revenir. Mais au final, c'est lui qui m'a menacé d'aller voir ailleurs, mais c'est moi qui l'ai trompé.
il est vrai que je ne me suis pas sentis comprise ni soutenue quand j'ai fais ma dépression, alors que sa tante en a fais une, et a même été internée, et il allait la voir. ça m'a fait plaisir mais mal en même temps car je me suis demandé pourquoi avec moi, il ne comprenait pas. il m'a pourtant dit de continuer à voir des psys et à prendre des médocs si c'était pour mon bien, mais à côté de ça, il me demandait parfois quand je les arrêtais et pourquoi j'allais en voir une.
j'ai remarqué que parfois, il me reprochait ce que je ne faisais pourtant pas, mais que lui faisais justement. un soir où nous étions invités chez ses parents, on s'est disputé vite fais dans la voiture, et je lui ai dis que s'il continuait, je n'aurais pas envie de parler, et que ça se ressentirais chez ses parents. Il m'a dis de faire demi tour, que c'était pas la peine d'aller chez eux si je parlais pas. Nous y sommes allés, car je ne suis pas comme ça, et j'ai pris sur moi en étant chez eux, et nous avons passé une bonne soirée. mais à noel, nous étions le 24 au soir chez mon beau père, qui avait préparé un beau repas et une magnifique déco,tout pour passer un beau réveillon. Il a un chat et mon ex n'aime pas les chats, il en a peur en fait car il a été griffé une fois, mais il a juste dis, j'aime pas les chats. Et mon beau père, gentil, a enfermé le chat la soirée dans sa chambre. Ma mère l'a ressorti à un moment quand même et l'a caressé sur ses genoux pendant pas loin de 30 min. Mais elle était assise à coté de mon ex, et a dit : " je vais te renfermer ma pauvre minette" et mon ex a répondu : je peux partir aussi si vous voulez ", sur un ton hyper sec. j'ai été hyper géné vis à vis de ma mère et mon beau père car on était chez lui, et qu'il aurait pu ne pas tenir que mon ex a peur des chats. Et mon ex n'a pas redécroché un mot de toute la soirée, laissant une ambiance du coup tendu, car mes soeurs lui ont demandé pourquoi il ne parlait pas, et il a dit qu'il n'avait rien à dire. Il m'a gaché mon réveillon de noel, et je ne lui en ai meme pas reparlé, mais ça m'a blessé qu'il envoie bouler ma mère alors qu'il a toujours été bien reçu chez elle. Et lui me faisait la remarque une semaine plus tot de rentrer si c'était pour ne pas parler, mais lui l'a fais dans ma famille.
Bref, tout ça pour dire que j'ai d'autres exemples mais je n'arrive pas pour autant à me dire qu'il est manipulateur. Et le fait que ces personnes là ne se rendent pas compte du mal qu'ils font, et qu'ils le sont parce qu'il a souffert pendant son enfance me fait mal, et je me dis qu'il n'y est pour rien, et qu'il se rend compte encore aujourd'hui de ce qu'il a fait, car il m'a redis hier soir qu'il a merdé, qu'il regrette, qu'il a beaucoup de tords. Les manipulateurs ne se remettent pas en question, mais lui le fait, c'en est donc pas un ?!!
on ne devrait pas tarder a signer les papiers pour l appartement mais ca me fait mal car c est comme si ca mettait un terme a notre relation. je me sens mal partout par moment et ne peut pas me dire que je vais m investir dans mon boulot puisqu on travaille au meme endroit alors j essaie de faire attention a ce que je dis et c est pas toujours facile.
on ne devrait pas tarder a signer les papiers pour l appartement maus ca me fait mal car c est comme si ca mettait un terme a notre relation. je me sens mal partout en ce moment et ne peut pas me dire que je vais m investir dans mon boulot puisqu on travaille au meme endroit alors j essaie de faire attention a ce que je dis et c est pas toujours facile.
mon ex m'a redonné un courrier arrivé chez lui, alors que j'ai fais le changement d'adresse et n'ai donc pas compris pourquoi il est arrivé là bas.
bref, nous n'avons plus de contact par sms en ce moment, hormis pour raison de papier.
nous devrions signer les papiers pour l'appartement d'ici un mois maximum, et je l'espère car il continue de payer l'intégralité du crédit à lui tout seul pendant ce temps. mais c'est moi qui fais en sorte que les choses aillent au plus vite, car ça traine sans raison valable, et le notaire que nous avons n'a pas l'air très compétente. il m'a dit par sms merci pour le fait d'appeler la notaire et la banque, et que lui ne préfèrais pas appeler pour l'avoir au télephone, du fait qu'elle s'est trompé au départ sur le prix des frais de notaire à payer, et que ça l'énerve. ça m'énerve aussi, mais nous ne pouvons rien faire contre cela, elle s'est trompé, mais je paye une partie avec lui donc c'est toujours mieux que rien.
quand je le vois au travail, il a l'air bien, mais il ne vient plus en salle de pause café après manger avec tout le groupe, alors qu'il le faisait avant. je lui ai demandé si c'était à cause de moi, et il m'a dit que c'est parce qu'après manger, y'a du monde dans la salle car nous venons avec notre gamelle et eux reviennent de la cantine, donc y'a du monde, mais que c'est aussi parfois pour éviter de me voir, mais que c'est pas contre moi.
donc ça se passe bien, on communique sans tension, mais j'avoue que ça me fait bizarre de voir qu'il a peut être mis fin au fait qu'on se remette ensemble, qu'il n'espère plus, de le voir bien tout simplement. je préfère ça que le savoir malheureux, mais ça me rend triste aussi, et j'appréhende énormément le jour où nous irons signer les papiers. meme si nous ne vivons plus ensemble depuis 4 mois bientot, cette signature mettra un terme définitif à ce que nous avions ensemble, à ce projet de vie, et je risque fort de pleurer,car rien qu'en l'écrivant, les larmes me viennent.
Pour ce qui est de mon histoire, je pense l'avoir blessé lorsque j'ai parlé de notre vie sexuelle à ma cousine, et qu'il l'a su en lisant un mail que je lui écrivais par dessus mon épaule. je n'aurais pas dû lui en parler, car je n'en parlais avec lui directement, ce qui ne résouds pas le problème et ne fait pas avancer les choses dans ces cas là.
et le fait d'avoir également parler de notre vie de couple sur un forum, qu'il a su et lu après avoir fouillé sur l'ordi et avoir trouvé mon pseudo je ne sais comment. et ce qui l'a blessé aussi, c'est quand j'ai dis lors de notre voyage au brésil, que je ne reviendrais jamais de toute façon, à sa tante car elle me demandait comment ça se faisait que je ne parlais toujours pas portugais au bout de 2 ans avec lui. et ça m'a agacé car ça n'était pas la 1ère fois que l'on me disait ça. mais tout le monde parle français dans sa famille, et même quand nous allions au portugal, ils parlaient francais. ils leur arrivaient de parler portugais alors que j'étais là, et ça, c'est génant car je ne comprenait pas ce qu'il disait. je trouve ça déplacé car ils peuvent dans ce cas parler sur moi sans que je comprenne,mais je n'avais qu'à apprendre leur langue dans ce cas; Voilà, de mon côté, les choses qu'il a mal pris, et dont il me parle si j'évoque ses mauvais comportements envers moi. il me dis que lui aussi à eu mal, ce que je comprends, car j'avoue que j'ai été très maladroite de parler de notre histoire à d'autres, et j'aurais pas apprécié du tout si lui l'avait me concernant.
mais je n'ai jamais eu de propos dévalorisant ou rabaissant envers lui, que ce soit devant sa famille, amis, ou meme quand on était que tous les 2. je lui disait tout le temps qu'il est beau, lui donnait un surnom, et faisait en sorte qu'il soit bien tout le temps.
mais il était assez galant dans l'ensemble, du genre à ouvrir la porte et nous laisser passer avant lui, me disait depuis 2 ans ou presque, que j'étais jolie, mais de temps en temps. m'avais acheté des cremes pour le visage, qui coute cher et que j'achete habituellement en mars dernier, car je lui avais fais remarqué ne rien avoir eu à la st valentin, ni a noel, ni à mon anniversaire, alors qu'on en avait parlé avant et il m'avait dis qu'on feterait mon anniv cette année. ce ne fut pas le cas. il m'a aussi fait la surprise un jour de m'acheter un volant pour ma voiture, car le mien était usé,et voulait aller le changer sans que je m'en rende compte, et avait prétexté devoir emmener sa mère je ne sais où; et moi qui ne disait pas grand chose, je lui ai dis que j'en avais marre que sa mère l'appele chaque fois qu'elle avait besoin alors qu'elle a un mari et un autre fils, et du coup, il m'a dit que c'était une excuse pour mon volant. j'étais génée car le pauvre, c'était une belle attention. et il n'y avait aucune raison particulière pour m'offrir ceci.
Il a pris l'initiative un jour de prendre des places pour disney, pour qu'on y aille avec mon neveu et ma nièce, donc preuve qu'il acceptait ma famille et voulait nous faire plaisir.
je me remémore tout en ce moment, et j'essaie de voir si ceci ne rattrape pas le reste, si c'était pour mieux cacher sa vraie personnalité, je ne sais plus. j'ai vraiment besoin d'encore de temps
mais je vous remercie et vous remercierais chaque fois que vous m'adresserez un message, car avoir des personnes comme vous, qui avez je pense, encore plus souffert que moi, m'aide, même si tout n'est pas encore clair dans mon esprit.
j ai souvent eu ce malaise que vous decrivez lorsque j etais avec mon ex. et vous decrivez tres bien ce que je ressentais. l envie d etre collé a lui tout le temps, tout en ayant peur d etre repoussé,meme si nous etionns devenus tres calins et tactiles. une peur diffuse et ensevelie que je n arrivais pas a cerner. je pense que j avais peur et apprehendais ses remarques,ce qu il allait pouvoir me dire,meme si ce n etait pas forcement au quotidien. j avais malgre tout souvent peur,de facon generale, d etre mal ou de deprimer pour un passé que j ai parfois du mal a assumer et qui reviiens me hanter. j avais peur d etre mal psychologiquement et de devoir lui cacher pour ne pas lui faire peur. vu qu il disait ne pas comprendre et avoir peur de la depression, j apprehendais a l avance et me mettais la pression meme si j allaais bien. j etais chez moi,chez nous mais parfois j avais cette petite angoisse inexplicable. il n a jamais ete grossier,vulgaire,ni meme violent mais je me sentais seule quand meme par moment,bizarre,maso. je me sentais libre de parler et faire ce que je voulais quand j allais chez ma mere,comme si je reprenais une grande bouffee d oxygene. c est difficile a expliquer et a exprimer mais c est ce que vous decrivez donc oui,sans etre un pervers, il a je pense un coté manipulateur. je me rapelle un jour de fete de la musique où des joeurs bresiliens sont venus jouer en bas de chez nous. on a entendu la musique entrainante et lui aime le bresil par dessus tout,il y a vecu,a de la famille la bas et me suis dit que ce serait sympa de descendre les voir. il etait sur le canapé et n a pas voulu y aller.il faisait la tete sans que je sache pourquoi alors que j etais motivee et dansante a l idee de les ecouter et voir jouer car c est une musique tres entrainante. je pensais que ca lui ferait plaisir mais il avait un air "mechant" ce qui m a cassé ma joie mais je suis malgré tout aller les ecouter seule. il m a parfois reproché de pas m interesser a ses origines et sa culture alors que je pense m y etre impliqué suffisemment et là, pour la fete de la musique, qui est un joyr joyeux et de fete normalement, il n a rien voulu faire une fois de plus. d où sa contradiction.
# 11/11/2012 à 23:26 april
Sasha, il n'y a qu'un seul mois d'avril et finalementun seul modèle de pervers, décliné en deux trois couleurs, comme les moquettes...Sasha, je vous embrasse bien sûr,je vous relirai tout à fait dès que je peux, vous avez un "trop plein", et vous avez besoin de parler, vous n'avez pas à vous excuser!!!
Et, bon, ALTO, EMILIE, NANOU, j'ai pensé à vous!!! Me revoilou
# 12/11/2012 à 09:00 sacha
April,tres chere April,
ne vous embetez pas a relire ce que j ai mis ci-dessus,c'est ce que j ai mis sur le site sos pervers.
je l ai mis ici pour avoir d autres avis, pour raconter mob vecu a d autres et si ca peut leur servir alors tant mieux. merci d etre presente, pour votre bonne humeur et vos anedoctes. c est toujours un plausir de vous lire. je reviendrais pour vous parler un peu de ma ptite vie et de mon evolution vers un "monde meilleur" et ma reconstruction. je vous embrasse
# 12/11/2012 à 09:42 Halto
Bonjour Sacha,
Quand on vous dit comme un seul homme dans nos réponses d'aller faire le test de Sos Pervers, ça ne veut pas dire retournez d'où vous venez surtout! j'espère que vous ne l'avez pas pris comme ça. c'est un test que l'on conseille presqu'à chaque fois les uns et les autres séparément. C'est un des rares bons outils pour diagnostiquer ce que les psychiatres appellent poliment "un trouble de la personnalité" même s'il détruit 90 pour cent de son entourage : parents, femmes, enfants, collègues, voisins....
Bien sûr une grande solitude pour les victimes...Bien sûr une reconstruction très difficile qui demande de retrouver des ressources que les MP ont dévorées...
Vous dites que votre tristesse ou votre manque de confiance en vous par moments, vous handicape dans la relation avec votre partenaire. Il y a un travail à faire là dessus. Une aide psychologique pour découvrir les causes de ce mal-être à deux. Parfois il faut savoir aussi chercher en soi les causes de difficultés d'adaptation. Cela aide beaucoup si vous avez affaire à un bon praticien.Les CMP sont très bien pour ça.
qu'en pensez-vous?
# 13/11/2012 à 22:18 sacha
je vois une psychiatre depuis 3 ans maintenant mais elle m ecoute plus qu elle ne me conseille ou me parle.
je sais que j ai un manque de confiance en moi, qui ne s est pas arrangé avec ma relation avec mon ex.
il a beaucoup de principes, est tres croyant et a l esprit assez fermé sur certaines choses,qui fait que je me sentais souvent mal a cause de ce que j ai pu faire etant jeune. c est comme si je m interdisais d etre heureuse et me disait que je n ai pas droit au bonheur a cause de mon passé. je me demande parfois si j ai tout fait pour arriver a la separation par peur de l engagement, pour me punir des erreurs commises par le passé ou si c est parce que ma relation etait vraiment vouée a l echec. n eyions vraiment pas fais pour etre ensemble ? serais je vraiment heureuse avec un autre qui me correspondrait et m aimerait comme je suis ou aurais je les meme probleme avec un autre ? ce qui voudrait dire que le probleme vient de moi
# 13/11/2012 à 23:11 april
Sacha, c'est avril en novembre, je vous répondrai à vous et Virginie demain. L'amour ne se mérite pas, Sacha. Il se donne. Il s'échange. Bonne nuit Sacha, à demain.
# 14/11/2012 à 11:42 april
Ah, Sacha, je cherchais comment reprendre cette conversation ( du latin cum parler avec), parce que, tout part de là, avec un pv: il n'y a pas d'"avec"; c'est la non relation telle que la définie notre Jco du site SOS pervers; c'est la "distribution" ou le "savant distillage" de marques d'affection au "mérite". Et sur sos pervers, Kty vous la met en surbrillance, cette citation de la mère Avril, sur le mérite!
Cette notion pour moi est un indice de déviance et de "perversion", puisque le sujet est placé devant un "objectif" qu'il n'atteindra jamais; et comment le pourrait-il, si cet objectif change: vous allez au foot, c'est pas votre truc, vous vous intéressez, vous faites une remarque, et pouf, fallait pas; mais si vous ne l 'aviez pas fait, il vous aurait reproché votre...désintérêt. Vous vous intéressez à sa culture ( et je l'ai vécu le coup de la fête, tout pareil comme disent les gosses), et boum, il veut plus descendre.
EH, Manu, tu descends Manu...Je m'égare, pardon, mais votre histoire débute comme la mienne a débuté, non il n'y avait pas de violences, oui, c'était "vivable", parcequ'à côté...il y avait les bons côtés, et puis, nous dont les parents sont nés pendant la guerre , comment pouvions nous nous plaindre de ces petits détails sans qu'on nous rit au nez? Et puis, dans les années 90, tous ces collègues morts du sida après d'horribles soufrances, et nous, avec cette histoire de câlins ou de foot.. mais ces "détails "étaient le prologue d'une histoire déjà écrite. J'ai appris sa langue pour ma part, mais quand j'ouvrais la bouche en famille, j'étais zappée, la touche "ignore" du clavier.
Et l'incroyable marathon du câlin perdu, sorte de diamant vert...Bon, je vous renvoie illico presto sur le postde ce matin d'Alto en rubrique "les bons mots"; elle dit exactement ce que j'aurais souhaité pouvoir vous écrire! Je vous embrasse Sacha. Dans un autre post, on reparlera de l'empathie. Car cell-ci se peut se mesurer au "mérite"; une personne normale qui va visiter sa tante à l'hôpital n'ignore pas sa femme quand elle est malade. Un égoiste ne se bouge pour aucune des 2; un pv se bouge pour une seule, et à escient; et toujours, absolument toujours, en le faisnt savoir par un maximum de personnes de son "royaume" et au-delààààààà ( oh là là, après les Inconnus, en plein Buzz l'Eclair. Le pauvre, il croyait tellement en ses pouvoirs; et le méchant joli poupon qui les fait tous passer au vide ordure? En faite un mini pv..)
# 14/11/2012 à 12:07 sacha
merci April pour toutes ces indications.
encore ce matin,vu que nous travaillons au meme endroit lui et moi,il m a dit par sms avoir ramené de la brioche pour moi qui est dispo dans son tiroir. on se donne des gateaux parfois sans que les collegues s en rendent compte,comme si on gardait un lien avec ce moyen la. nous n avons toujours pas signé pour l appartement acheté ensemble et qu il garde. j apprehende ce jour cqr meme si tout se passe bien entre nous depuis plus d un mois et que c est comme une relation "amicale"ou courtoise, je ne peux m empecher d avoir peur qu il y ai un probleme le jour de la signature etant donné qu a la premiere visite chez la notaire,il etait mechant envers moi verbalement car il a des frais de notaire a payer pour le rachat qui sont normalement a sa xhqrge. bref m ayant fait culpabiliser de l avoir trompé et m ayant dit que si j avais ete tremoussé mrs fesses ailleurs et que si j etais pas aussi depensiere,j aurais plus d argent,j ai fini par accepterde payer les frais avec lui. ce qui fait que je recup pas grand chose sur l appart,mais pour etre tranquille j ai cedé.
April,de quelle origine est votre ex ?
j ai appris quelques mots mais tout le monde parle francais,meme quand on allait au portugal. mais ils leur arrivait de parler portugais devant moi alors qu il savait que je ne comprenais pas.
et lorsqu il a su que je l avais trompé apres avoir fouillé partout,on a tout mis a plat mais il a continué de fouiller aussi
# 14/11/2012 à 12:20 sacha
et je pouvais voir le mur d une amie a lui bresilienne sur un site où ils se parlaient,en portugais donc. et bien en traduisant j ai su en novem,bre 2011 qu elle etait censé venir en.france en mai dernier et qu il lui ferait visiter paris et plein de choses,qu il etait pressé qu elle vienne mais qu il pouvait attendre encore quelques mois. et en avril,au moment où nous allions nous separer,il ne m avait toujours pas parlé de sa venue. je lui ai donc dis que lui aussi me cachait fes choses quand il me ressortait.chaque fois ma trahison et lui m a di il y a peu de temp quand on en a reparlé que ct prevu pour dans 2 ans,ce qui est faux car j avais tout noté de leur conversation. et jai reverifié sur le site mais il a supprimé tous ses commentaires,comme pour effacer les pteuves que j avais raison et qu il mentait. il me disait qu il ne supportait pas le mensonge,petit ou gros,mais quand ca l arrangeait lui,il se genaig pas pour le faire. voila pourquoi aussi je me sentais mal,il adore le bresil et n aime pas la france plus que ca,et me disait qu il navait pas pour habitude de faire des comiments quand je lui disais que j aimerais en avoir parfois de lui. mais pourtant il a dit lors d une soiree a une amid bresilienne qu elle etait belle habillé comme ca,alors qu en 3 ans ensemble a ce moment la,il ne m avait jamais que j etais jolie. ca m a enormement blessé et me sentais nulle. comme si tout ce qui me concernait et me representait n etait rien comparé a tout ce qui venait de lui ,de sa culture et de ses origines. merci April pour vis commebtaires bien marrant parfois,pour me servir de guide. j avance,doucement mais j avance et ne recule pas en tout cas. je vous embrasse tous
# 14/11/2012 à 12:55 april
Sacha, vous n'êtes pas "partie trémousser vos fesses ailleurs", vous êtes partie chercher ailleurs ce que cette personne agitait comme le pompon du manège de chevaux, mais dommage, vous n'arriviez jamais à l'atteindre; soit le manège était fermé mais rouvrant "après", soit il était ouvert et la petite phrase assassine venait vous semer un horrible doute sur vous-même (nympho? pas normale?) Et dites vous bien, je vous l'ai déjà dit, que le sexe est une arme pour eux, utilisée sous forme de domination, et c'est très dur de lire ces témoignages, ou en terme de..frustration; cela n'en demeure pas moins une blessure avec une plaie béante.
N'auriez-vous que fait un tour avec une copine que cela aurait été la même chose en terme de culpabilité: vous avez fait quelque chose dont il n'était pas maitre.
Votre anecdote des compliments, tout pareil, Sacha; à tel point qu'il me semble parfois être 2 personnes, surtout dans son pays, celle devant qui on s'arrête pour la complimenter, et le machin invisible qu'il heurte, dans le couloir, comme un meuble Ikéa.
Je suis encore avec, vous comprendrez donc que je ne puisse en dire davantage; il y a les enfants et cela prend du temps. Zoum dois filer.
# 14/11/2012 à 15:46 caroline
Bonjour Halto, Nath, Victime, bonjour aussi à toutes les personnes victimes de ces termites. Je dis termite parce que ce sont des vrais termites il ne laisse rien voir de l'extérieur.

J'avance grâce à vous dans les moments de faiblesse je vous parle pour me réconforter je pose la question et j'entends votre réponse ce qui me donne la force de tenir le coup.

Je pensai le faire craquer, mais je me rends compte que mes réactions le rendent encore plus méchant son regard à mon égard es encore plus parlant que les paroles, son regard me fait peur je sens de la haine en lui que je n'arrive pas à expliquer et le voit partir sur le canapé avec un sourire en coin qui me fait froid dans le dos et dans ces moments- là j'aurai tendance à faiblir, mais je tiens le coup, j'en arrive à ne plus provoquer ce genre de choses j'évite de parler de notre couple en général. Je suis condamnée à subir cette humiliation jusqu'à la fin de notre vie. Il sait que je ne peux pas partir, je ne travaille pas et je n'ai pas d'argent tout est à son nom, si je veux acheter quelque chose il m'oblige à acheter le plus cher certainement pour montrer à notre entourage que je ne suis pas malheureuse avec lui en clair il achète mon silence. Je ne vous cache pas qu'à ce jour j'en profite au maximum, jusqu'au jour je rencontrerais peut-être un homme sincère.

^Je le soupçonne même d'avoir fait démissionné un collègue de travail pour prendre ça place vu comme il lui parle au téléphone maintenant qu'il a gagné, avant c'était des grands éclats de rire, maintenant il l'envoie presque balader je sens bien qu'il ne l'intéresse plus, une fois de plus il a gagné c'est devenu un monstre derrière son visage d'enfant de coeur à qui l'on donnerait le Bon Dieu sans confession. C'est un monstre qui ne regarde que son nombril, j'espère qu'un jour tout le mal qu'il fait autour de lui, lui retombera sur le dos. J'aurai une petite question, il me demande le soir si je vois du monde dois je lui répondre que oui, ou non je ne sais pas si je dis oui cela le rend méchant, ou si je dis non il saurait comptent il est tellement tordu que je préfère avoir votre avis.

Une chose que je fais aussi maintenant je commence à en parler à mes proches par quelques allusions sans trop m'étaler j'attends de voir les réactions de la personne, j'ai une personne positive, mais j'attends encore un petit peu pour lui en dire d'avantage je ne m'emballe pas trop je préfère y aller doucement pour ne pas passer pour une mégère et que ça ne me retombe pas sur le dos.

Amicalement

Caroline
# 15/11/2012 à 09:51 haltomanipervers
Caroline,
il me demande le soir si je vois du monde dois je lui répondre que oui, ou non je ne sais pas si je dis oui cela le rend méchant, ou si je dis non il saurait comptent il est tellement tordu que je préfère avoir votre avis.

Emprise, emprise!!! Un très beau cas ce monsieur semble-t-il. Oui il veut vous contrôler comme tous les MP, c'est ça? Dans les deux cas il peut être mauvais?... donc répondez à côté, que vous avez croisé telle ou telle connaissance en courses ou autre part hors de la maison, que vous appelé telle ou telle personne ou que telle ou telle personne vous a appelée. Contournez en quelque sorte.
Vous ne pouvez pas retravailler? Il y a des tas d'associations de femmes privées ou municipales qui pourraient vous aider à vous retrouver un emploi. Etes vous mariée?
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×