Qui est le manipulateur

Please, Translate this website :







Le terme de "manipulateur" est de plus en plus utilisé mais pas toujours de façon adaptée.

Je vais vous dresser le portrait de ce type de personnalité, de façon à vous faire "sentir" le personnage manipulateur. Mes propos sont une façon qui se veut pédagogique de décrire la personnalité perverse narcissique, le manipulateur ce qu'il veut vraiment (puisque ce n'est pas elle qui vous dirait clairement et simplement les choses..), ce qu'elle est et ce qu'on peut en attendre ou en espérer.

J'utiliserai parfois le masculin ou le féminin, souvent selon des situations plus ou moins réelles dont j'ai eu connaissance, mais il est évident que les pervers narcissiques peuvent autant être des hommes que des femmes.Les manipulateurs peuvent tout aussi bien être des manipulatrices.

 



Un manipulateur est une personne charmante
.
Il n'a pas l'air d'un sale type qui va vous casser le nez, le genre qu'on n'aime pas croiser en groupe ou la nuit.Il ne fait pas peur. Il est plus charmant encore que la moyenne.La rencontre avec ce personnage  est souvent un moment rare, une rencontre marquante...un vrai bonheur !

C'est une personne souriante, avenante, s'exprimant bien, d'une politesse, et d'une gentillesse absolues. Le manipulateur est un très grand séducteur. le genre de personne qui a du charisme, de l'allure, qui impressionne par plusieurs aspects de sa présentation ou de sa personnalité.La première rencontre est toujours un grand plaisir, avec cette sensation d 'une grande chance d'avoir trouvé une personne avec qui on se sent si bien, ou avec qui on a autant d'affinités ou de points communs.

En plus, on a un sentiment merveilleux de complicité totale,presque immédiate, évidente,  d'avoir trouvé son alter ego, d'être en totale harmonie avec lui. Vous avez l'impression d'avoir vraiment fait une rencontre rare. Bref...on tombe sous le charme instantanément.Avec un sentiment d'une rencontre marquée de chance.

La caractéristique principale du manipulateur est

                            - d'être capable de s'adapter quel que soit le mileu,

                            -  semble s'y fondre instantanément, même dans des cercles très différents, avec toujours l'impression qu'il est vraiment quelqu'un de très sympathique et très intéressant. Une adaptabilité étonnante, car une personne normale se sentira très à l'aise dans son milieu , mais dans d'autres cadres de relations, de personnes, pourra se sentir un peu en dehors, moins en phase. Le pervers narcissique semble comme un poisson dans l'eau dans toutes les circonstances, même très différentes.

Le manipulateur est souvent très bien intégré dans sa ville, a de nombreux amis, souvent très admiratifs de lui. Il suscite souvent l'admiration, le respect. Il est souvent brillant, avec souvent une situation sociale enviable. Il est souvent environné d'une sorte de cour qui l'admire et on voit qu'il adore ça. Toutefois, en dehors de ces personnes qui l'admirent, il existe certaines personnes qui lui vouent de la haine, de la méfiance, qui ont une opinion très négative d'eux. On peut dire que ceux là ont bien senti le personnage ou ont de très bonnes raisons de le détester ou de s'en méfier.

Le manipulateur a souvent une grande confiance en lui, est très soigné physiquement, soigne son apparence, a une belle voiture, aime ce qui est beau et luxueux.

Caractéristique du pervers...ses paroles. ce sont de vrais missiles, de vrais poignards qui filent toujours direct en plein coeur. La phrase du manipulateur pervers quand il fait souffrir , cette phrase est la plus cruelle, la plus douloureuse que l'on puisse imaginer. Un peu comme une aiguille plantée dans l'endroit le plus douloureux possible de notre corps. Il n'y a pas à dire, c'est un don absolu de savoir blesser aussi durement, et aussi sûrement. Ca...le pervers , lui, ne se demande jamais ce qu'il aurait pu répondre de mieux. ca fuse , et avec une cruauté absolue et une justesse redoutable.

Le "masque" du pervers...le visage du pervers est très caractéristique. Quand vous vous disputez avec une personne, même 5 minutes après, on voit quand même sur votre sisage que vous avez passé un moment désagréable et que vous êtes contrarié.

on met toujours un moment avant de se remettre...

 





Le pervers, le manipulateur, lui, peut changer de masque en un millième de seconde : il est capable de vous flinguer avec une cruauté , une froideur et une dureté absolue, avec une précision totale. Il a l'art de trouver LA phrase, LA MEILLEURE PHRASE qui va vous mettre à terre.

le manipulateur parvient à avoir une expression du visage d'une dureté quasi-inhumaine, et si, une personne rentre à ce moment dans la pièce, ...son visage change en 1 millième de seconde et le monstre se métamorphose en une personne au sourire radieux et charmant. Et dans ces cas là...la personne se trouve très bien accueillie par quelqu'un de délicieux, mais avec vous, dans la pièce, qui tirez une tête de 20 pieds de long, ou en pleurs, ou en morceaux... et devinez alors ce qui se passe ?

La personne qui vient d'entrer trouvera en lui un visage métamorphosé en 1/100e de seconde, et sera à mille lieues de penser qu'une scène de violence se produisait 1 seconde avant.

le pervers passe pour la personne saine, bien dans sa peau, souriante et détendue, et qui fait face à une personne troublée, émue, blessée, qui a des airs de malade mentale, complètement hystérique, qui pleure pour un rien...

Et voilà....on vous demande ..." Ca ne va pas ??" et le pervers de dire avec la voix la plus douce du monde ...."oui, elle est sur les nerfs en ce moment, mais ca va aller, apprend à te controler un peu....!! tiens assieds toi, je vais te chercher un verre d'eau pour t'aider à te calmer..." Et si vous le fusillez du regard ou que vous répondez....cela aggrave "votre cas".

Vous vous retrouvez donc, ...encore troublé(e) de cette situation de violence verbale, avec 2 personnes qui se demandent pourquoi vos nerfs ont l'air de prendre le dessus, ce qui vous arrive. Et oui...quand on entre dans un pièce où 2 personnes ont l'air contrariées, en train de se disputer , la situation est évidente, on les laisse faire ou on s'en va sur la pointe des pieds. Mais aucun des 2 protagonistes ne semble "à côté de la plaque". Dans le cas de cette disputa avec le pervers , vous êtes dans la situation typique de décalage, où vous passez pour une folle avec , en face de vous, un pervers qui non content de vous humilier ainsi, en rajoute, fait mine de se préoccuper de votre stress, prend la personne tiers à témoin de votre débordement émotionnel.

cette situation est très typique de cette humiliation silencieuse que peut produire le pervers.  J'ai eu connaissance (dans un contexte personnel,) d'un cas où le pervers avait mis sa "conjointe" dehors, en nuisette, sur le palier de l'immeuble, après une dispute. Elle pleurait, suppliait. Il s'est arrangé pour que les voisins de palier sortent, et assistent à cette scène très humiliante pour cette personne, tout en affichant un grand calme, et même une grande gentillesse pour sa victime. Et même les voisins peuvent être pris à témoins.

Résultat de ce qu'ont pu conclure les voisins  : cet homme charmant et si gentil est vraiment avec une fille complètement hystérique. Il a bien du mérite de la supporter. Et ensuite...vous imaginez comme il est difficile de recroiser ensuite ses voisins.....sans mourir de honte.Et cela participe à la destruction de l'estime de soi.

Résultat : quoique vous fassiez...c'est perdu. Le manipulateur sait vous mettre dans des situations où , si vous ne faites rien, vous perdez. Et si vous faites quelquechose...vous perdez aussi !!! Pour résumer...avec le pervers il n'y a AUCUNE solution. ne les cherchez pas...il n'y en a pas.

Dans le harcelement professionnel, certains pensent être harcelés car ils se sont tus, qu'ils ne se sont pas assez défendus. Et d'autres, "se la sont ramenée" : ils pensent être harcelés car ils l'ont trop ouverte. la conclusion est simple : quoiqu'on fasse avec un pervers, on perd. Il n'y a PAS de solution.

 

La manipulation mentale est un art, elle obéit à des techniques très précises, et selon un scénario bien rodé.

Techniques de la manipulation

 

Le manipulateur est un pervers, qu'est ce que cela signifie ?

Pour résumer , en psychologie, il y a 3 sortes de personnes :

les névrosés, qui sont les personnes "normales". Elles ont accepté la limite entre le Bien et le Mal, ce qui est autorisé et ce qui est interdit.

Les psychotiques, qui sont les patients qui entendent des voix et sont coupés de la réalité. Cette frontière là, selon les théories, soit ils l'ont vue, soit ils ne l'ont pas vue. Peu importe.

Et enfin les pervers.

le pervers a bien compris dans son enfance, la différence entre le bien et le mal. Mais il prend un plaisir immense (que l'on appelle jouissance en psychanalyse) à piétinner cette différence. je vais utiliser un vocabulaire volontairement  grossier pour vous faire sentir ce qu'ils ont en tête :

on montre au pervers dans son enfance ce qu'est la justice, le bien,le mal,que mentir, voler, torturer, ce n'est pas bien,  le fait qu'un ado ne couche pas avec un vieillard, qu'on ne mange pas de choses répugnantes, qu'une femme n'a pas de pénis, qu'on en fait pas l'amour avec des morts, des animaux, ...avec des objets inanimés.on ne défèque pas en public, on ne fait pas l'amour devant ou avec  sa mère ou son père, ou son frère,.....bref : toutes ces choses qui structurent ce cadre des interdits, ce qui nous semblent absolument évident. Et que ces choses puissent arriver nous remplit d'effroi.

.Bref, ces choses "mal" sont interdites et ne doivent pas exister. Et le pervers lui, se dit ..."ah oui....ca ne doit pas exister...? et bien, moi, je vais le faire ! et en plus je vais vous le montrer que je le fais !

"Cette frontière absolue et infranchissable entre le Bien et le Mal, moi je vais la niquer. C'est moi qui vais décider de cette ligne. Vous dites que des choses trop horribles sont impossibles. Et bien vous allez voir, je vais le faire. Ce qui innomable, ininmaginable, je vais le faire , et, encore mieux vous le montrer. Vous montrer comme je la baise, moi, votre frontière sacrée."

Le pervers "jouit" non seulement de souiller cette frontière , mais de voir notre effroi devant de telles abominations. Notre effroi est la "cerise sur le gateau."

Le pervers a ce don inné pour trouver la petite cerise sur le gateau de l'horreur. 

- Comme ce magistrat qui prenait des photos pédopornographiques dans le tribunal lui même, ou Fourniret qui renvoyait aux malheureuses familles de ses victimes la culpabilité d'avoir "négligé leur surveillance".Ou le mangeur d'enfant Albert Fish qui ecrivit aux parents de sa victimes pour decrire la recette avec laquelle il avait cuisiné leur fille... (on croit cauchemarder....)

Le pervers voyeur aime non seulement regarder, mais en plus surprendre, montrer qu'il a vu. Ou comme ce pervers qui se faisait des mouillettes dans des latrines publiques en les croquant devant témoins, et en captant l'horreur dans leurs yeux. le pervers jouit du mal, il aime l'horreur, la terreur dans les yeux de sa victime.Le pervers est une sorte "d'artiste perfectionniste de l'horreur".

nous, les névrosés, avons cette "fragilité" d'avoir accepté cette limite. Et ce qui la viole nous perturbe, nous dégoûte, nous trouble.Et nous déstabilise. Il y a des horreurs que nous ne pouvons même pas imaginer. Mais ces horreurs sont les jouets et le bonheur des pervers. Ces horreurs sont leur plaisir et leur spécialité. Pas étonnant que nous soyons complètement dépassés par ces monstres.

                                                                                                   ************************************

Le manipulateur pervers appartient à cette famille, à cette planète. ceux qui sont capables de faits épouvantables dans les faits criminels.

On peut en effet comprendre un braqueur de banque :  préférer gagner 100.000 euros en 1h ...ca se discute....on peut comprendre.

Un détenu me présentait ses arguments : préférer prendre des risques, assumer s'il se fait prendre, plutot que passer sa vie dans une usine en se levant à point d'heure le matin...et en effet on peut comprendre.

je me souviens de cet homme détenu, sympathique et cohérent avec ses choix. Même le meurtre...tuer un cambrioleur d'un fusil de chasse , ou pour défendre son enfant...ça, cela peut nous arriver. Ou même par pétage de plomb, un crime passionnel, une soirée de beuverie...on est encore dans les limites du compréhensible de l'erreur humaine.

Mais les horreurs commises sur des enfants, les actes de barbarie innomables....ça, nous sommes certains d'être incapables de le faire. ( j'en profite pour rendre hommage aux détenus des prisons qui pensent la même chose et qui font payer chèrement aux pervers pédophiles l'horreur de leurs actes, merci les gars).

Dans le monde du pervers, plus on accumule les couches de l'horreur, plus c'est jouissif. Et ils ont une inventivité....proprement hallucinante, et qui nous laisse bouche bée...Ils inventent ce que nous serions incapables de trouver...

 

Le manipulateur est très souvent un pervers, un pervers narcissique

                                                                                                  ************************************

Dans le cadre du couple, la rencontre avec cette personne est souvent merveilleuse au début. c'est le sentiment d'avoir rencontré le conjoint de sa vie, la personne que l'on cherchait. Et cette rencontre est si belle, que l'on ne l'avait même pas rêvée...

 Cette rencontre quasiment magique restera comme le rêve et la preuve que la personne est merveilleuse, quoi qu'il arrive après. En fait, cette phase est transitoire. Elle sert à harponner la victime qui esperera toujours retrouver cette osmose merveilleuse. Même si le manipulateur nous fait souffrir, on se dit "oui mais quand il est gentil ,c'est si fantastique".

Ca reste un rêve, un mirage , que le pervers donne pour faire supporter à l'autre ses souffrances.

dans ce bonheur parfait, un jour... une petit phrase assassine... un pic hyperdouloureux..."tu t'habilles vraiment comme un sac". "ah tu es vraiment trop conne".... Première blessure furtive d'une longue série. Et quand on en reparle, soit c'est "?? quoi, mais te dire ça ??? mais jamais !!!"  ou alors c'est en prendre une 2me couche : "ben oui mais regarde comme tu es vilaine avec ce pull !!"

Par la suite, dans le couple , la vie devient de plus en plus douloureuse, avec des phases qui alternent la douleur , l'attente, l'espoir , le désespoir. Cette phase peut durer des années. Le manipulateur peut devenir violent verbalement, méprisant, et finit par atteindre la confiance en elle même de sa victime. Cette alternance de phases finit par créer un sentiment d'insécurité absolue, d'angoisse, sourde, qui s'intalle sans qu'on s'en rende compte. Et qui, tel un bruit entêtant , finit par polluer chaque jour, chaque minute. On perd sa tranquillité, son insouciance. Jour après jour, on glisse doucement en enfer.

cette descente en enfer   suit un scenario bien rôdé :
Voir : Le scenario de la manipulation

Cas typique de la manipulation mentale : la peur, et la peur de l'inconnu. On ne sait jamais de quoi demain sera fait. c'est une insécurité permanente. Se demander si l'autre sera bien, ou s'il va fair souffrir. S'il va venir ou pas, appeler ou pas. Et surtout comment il sera ? sera-t-il bien ? va t on revivre le merveilleux bonheur du début ? pour une heure ou une journée ? ou sa venue va t elle être le début d'un moment de souffrance, de peurs ou d'angoisse ?  la peur de chaque minute. Et même le bonheur fait peur, car on finit par savoir qu'il ne durera pas, et qu'il aura un prix.

La personne victime se trouve d'autant plus en souffrance que tout son entourage adore son conjoint manipulateur, lui redit sa chance d'être avec lui. Tout le monde l'apprécie, sauf parfois une personne qui a senti que quelque chose clochait. ceux qui reniflent le problème détestent en silence le personnage manipulateur.

Le fait que presque tout le monde adore le manipulateur qui sait se faire apprécier du voisinage , des amis, de sa belle famille, des politiques de la région (ils sont parfois bien implantés dans les réseaux sociaux influents de leur région...), dans leur travail....

Et bien cela fait autant de doutes pour la victime , qui finit par se demander si en fait, ce n'est pas elle qui a un probleme : tout ce monde qui chante les louanges de la personne qui la fait souffrir...elle finit par penser que c'est ELLE le probleme .... et ce n'est pas le manipulateur qui va lui dire le contraire.


Certains passent pour de bons voisins, de bons pères de famille, pour avoir des alliés quand ils poussent à crier leur victime : les voisins diront..." ah ce charmant monsieur est vraiment avec une dingue qui gueule tout le temps !". "Il a vraiment du mérite de la supporter !!"."Il est tellement gentil et serviable...et elle, elle fait toujours des crises de nerfs..."

Et oui...avec les manipulateurs c'est le monde à l'envers, un monde de fous, où le tortionnaire passe pour un gentil héros adorable, et où sa victime passe pour une dangereuse folle à lier, une hystérique qui pleure tout le temps alors "qu'elle a tout pour être heureuse". Quand on vit dans cette dimension, dans cet enfer, dans cette 4me dimension, c'est qu'on subit une manipulation mentale.

Et se savoir prisonnier , victime est déjà le début de la libération, même si on a un sacré ennemi en face. un champion du monde. Mais c'est un bon début.

car cela permet de se dire qu'on est coupable de rien, qu'on n'est pas dingue comme on finissait par le croire au bout de tant mois ou tant d'années d'enfer.

Courage....

Voir aussi :

Techniques de la manipulation

Les effets de la manipulation

Les manoeuvres du pervers

La relation

61 votes. Moyenne 3.97 sur 5.