Les anti-dépresseurs

Choose your langage to translate this website

Les antidépresseurs:

- 1ère chose : Ils n'entraînent PAS de dépendance.

certaines molécules, certains médicamenst sont connus pour créer, en eux mêmes, un phénomène de dépendance : les barbituriques, les benzodiazépines, la morphine , les drogues, créent un phénomène de dépendance.

ce n'est pas le cas d'aurtes molécules, comme l'aspirine, les antibiotiques, et les anti dépresseurs.

Mais, beaucoup de patients m'objectaient qu'ils connaissaient des oersonnes dans leur entourage, qui ne peuvent pas s'en passer, qui en prennent depuis des années, et que quand elles arrêtent leur antidpéresseur, elles rechutent. Ca, oui, c'est très fréquent. Mais ce n'est pas de la dépendance : c'est que le traitement permet de les maintenir à flot, et que , quand on l'arrête, le cerveau se redécharge de nouveau.

le problème est que le traitement de la dépression est rarement uniquement l'affaire de l'antidépresseur. Il y a souvent à associer une thérapie efficace avec ce traitement. Car si le patient ne sait pas pourquoi il s'est trop déchargé son cerveau, pourquoi il a trop "pompé" sur son cerveau,il n'est pas étonnant que cela puisse revenir...les memes causes produisant les memes effets

Voir aussi :

Les tranquilisants

Les somnifères

La dépression

Page d'accueil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×