Les somnifères

Choose your langage to translate this website



Très souvent de la famille des tranquilisants, il n'en diffèrent que par leur durée d'action qui est plus courte et plus rapide.Ils induisent le sommeil, rapidement, et au bout de quelques heures, en général au terme de la nuit, ils ont presque disparu de l'organisme, ce qui évite d'être trop endormi la journée.

Au final, ce sont certainement les plus traîtres : autant l'antidépresseur recharge le cerveau, et résoud véritablement le problème de la dépression, ( Les anti-dépresseurs) , autant les tranquilisants calment les angoisses et au final, on voit très peu de dépendance aux benzodiazépines, ( Les tranquilisants), autant les somnifères sont un vrai problème :

les molécules ne sont pas plus génératrices de dépendance que les autres benzodiazépines. Ce n'est pas là le problème.

Le souci est que le sommeil, la phase de l'endormissement est très complexe.

les mères qui expérimentent les difficultés d'endormissement de leurs enfants en savent quelque chose !

S'endormir...passer de l'éveil total au sommeil profond est difficile : Pour cela, il faut être dans un envirronement calme, le plus silencieux possible, apprendre à ne plus réfléchir aux problèmes de la journée passée et de la journée à venir..., ne pas penser à des choses angoissantes, faire le vide, fermer ses yeux, relâcher ses muscles, respirer plus lentement, trouver sa bonne position, sur le dos, le côté , le ventre...enrouler sa couverture, sa couette....et ....lentement .....le sommeil vient.

Tout ce processus est complexe, et le cerveau met en route ce mécanisme pour passer au sommeil. c'est un vrai boulot !

Or, le somnifère , arrive, comme un petit miracle en comprimé, et zip zap !!! je prends mon cachet....et hop ! je dors !

Le cerveau n'a rien eu à faire, et ce qui très dangereux, c'est que tout se passe comme si c'était un grand fainéant qui va vite, mais alors très vite s'habituer à ne plus fabriquer lui même le sommeil. En quelques semaines, même si vous ne prenez rien, aucun somnifère, vous aurez perdu cette capacité de vous endormir sans comprimés. Et autant le cerveau oublie très vite comment il faisait....autant il peut mettre des mois à s'y remettre. Alors...prendre des somnifères doit vraiment être le plus passager possible.

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×